Le goût du pouvoir

de | 11 février 2017

Les articles précédents sur la coopération (depuis comment jouer en cooperation) avaient pour but de vous permettre d’établir un environnement propice à la coopération et vous donnez les outils nécessaires afin d’encourager les actes coopératifs de la part de vos équipiers. Puis, je vous ai parlé d’un multiplicateur de force qui est la systématisation pour vous permettre d’apprendre très rapidement comment devenir un véritable meneur. Mais si vous n’y prenez pas garde, au lieu d’être un meneur, vous deviendrez un donneur d’ordre : les joueurs vont commencer à vous obéir, mais vous aurez perdu de vue votre objectif où tout le monde est gagnant. Dans cet article, je vais vous parler d’une malédiction qui va vous frapper : le goût du pouvoir, et il vaut mieux que vous en fassiez l’expérience sur les jeux vidéo plutôt que dans la vie personnelle et professionnelle, car vous pouvez rapidement devenir une personne ignoble et qui justifie aveuglément son comportement toxique.

Le pouvoir sans contrôle, sans contre-pouvoir

La première erreur que vous pouvez faire est de penser que vous saurez instinctivement comment utiliser votre pouvoir à bon escient. Que le pouvoir ne peut pas vous corrompre. Retenez bien cette phrase : le pouvoir ne change pas les gens, mais il révèle qui vous êtes quand vous n’avez plus besoin d’être gentil. La question est alors, est-ce que j’aime ce que je vois quand je suis dans cet état? Est-ce que cela correspond à mes valeurs? Si la réponse est non, je vous invite à continuer la lecture de cet article, car ce n’est pas non plus mon cas.

Avant de vous exposer la solution, il est important que vous compreniez que cette partie que vous n’aimez pas, elle est présente dans chaque être humain quand tous les inhibiteurs ne fonctionnent plus comme ils devraient (ce sont tous les éléments qui vous imposent des limites afin de vous permettre de vivre en société). Ce qui se passe quand vous êtes LE chef, c’est que VOUS avez un pouvoir sur les autres, et cela vous plaît beaucoup, car ce pouvoir vous permet de faire des choses que vous ne pouvez pas faire normalement. Concrètement le sentiment est le suivant, le monde tourne autour de vous. Les actions que vous vous autoriserez seront les suivantes :

  1. Juger la valeur d’une personne, sa contribution
  2. Lui donner des conseils sur comment elle devrait prioriser sa vie (pour satisfaire la vôtre)
  3. Lui parler comme si c’était une chose inférieure, vous défoulez sur elle

Vous vous sentirez au-dessus des autres, leurs besoins auront nettement moins d’importance que VOS besoins. Vos équipiers seront des pions que vous allez sacrifier pour votre satisfaction personnelle.

Photographe : Petras Gagilas

Vous comprenez maintenant, du fait de la gravité de la situation, pourquoi il est préférable pour vous d’expérimenter ce fléau à travers le jeu vidéo plutôt que dans la vie réelle.

Comment en suis-je arrivé là?

Vous êtes arrivé à ce point de manière très subtile :

  1. Vous avez réussi à jouer une partie en coopération, tous les joueurs se sont régalés et ils savent que c’est grâce à vous
  2. Ils vous ajoutent dans leur liste d’amis et vous jouez de plus en plus ensemble
  3. Du fait de la relation forte entre vous, chaque partie nourrit cette coopération
  4. Vous êtes amis, même plus, vous êtes frères d’armes. Vous vous épanouissez ensemble
  5. En tant que leader votre équipe ira là où vous voulez qu’elle aille

Et là… il va se passer un événement, où mes conseils vous imposant de satisfaire les besoins fondamentaux de tout le monde vont se faire de plus en plus petits et l’équipe aura pour but de satisfaire vos besoins seulement.

Pour finir

Cela va inévitablement arriver si vous vous lancez dans l’aventure de la coopération. Si vous êtes le meneur, il est de votre devoir de vous en rendre compte, de présenter vos excuses si le mal est déjà fait, et de vous ressaisir. Si vous êtes un membre de l’équipe, parlez-en aux autres équipiers pour apporter le problème à votre « team leader » mais aussi pour pointer du doigt le problème le plus exactement possible.

Nous verrons dans l’article suivant comment vous pouvez désamorcer la situation et revenir à la situation où tout le monde gagne. Je vous présenterai aussi des garde-fous vous empêchant de dériver. A ce stade, si votre système ou votre modèle pour coopérer ne contient pas d’éléments vous empêchant de dévier de votre mission qui est l’épanouissement de tous, vous pourrez rajouter directement les éléments que je présenterai.

Défi :

Si vous êtes dans un groupe et que quelqu’un dépasse ou a dépassé les bornes, notez clairement quand la personne a fait cela, ce qu’elle a dit, ce qui s’est passé par la suite, en quoi ce n’est pas normal. Cet exercice a pour objet de vous faire prendre conscience que dans n’importe quel jeu en ligne multijoueur, nous avons tous rencontré ce problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *