La différence entre l’idée d’être et la réalité

de | 4 août 2020

Si vous voulez vous faire une place dans l’esport, il y a une erreur que vous devez éviter absolument. Cette erreur, c’est de ne pas faire la différence entre le fait d’aimer l’idée d’être quelqu’un et le devenir réellement.

Par exemple, je ne compte plus le nombre de joueurs qui me disent vouloir devenir joueurs professionnels. Ils aiment le fait de pouvoir vivre de leur passion, pouvoir être payés pour jouer, rejoindre une super équipe, avoir des fans, avoir un stream qui marche bien et… c’est tout. Pas un mot sur les contraintes liées à cette activité. A vrai dire, ils n’y ont même pas pensé une seconde. En clair, ces joueurs sont comme moi quand j’avais 9 ans et que je disais que je voulais devenir astronaute.

La réalité est bien différente et mes observations me permettent de conclure assez rapidement si les joueurs en question ont réellement envie de devenir joueur pro ou s’ils se bercent d’illusions sans s’en rendre compte.

L’élément le plus évident que vous pouvez utiliser vous aussi ? Prendre conscience si vous êtes prêt à en payer le prix pour vous faire une place dans un milieu ultra compétitif. Qu’est-ce que je veux dire par là ? Quand je dis payer le prix, je ne parle pas des choses que vous savez déjà faire : vous échauffer, peaufiner vos mécaniques, vous entraîner sur votre visée…

Non, je vous parle des choses que vous ne faites justement pas, “parce que c’est difficile”. Pour certains d’entre vous, ça sera sûrement une surprise et pour les autres, il faudra vraiment que vous réalisiez ce que ça implique : devenir un professionnel est par définition difficile. Si vous pensez que vous allez réussir parce que vous jouez bien à votre jeu, je peux vous dire que vous avez déjà échoué.

Quelques comportements qui ne trompent pas :

  • Quand ça devient difficile, les joueurs laissent tomber au lieu de trouver des solutions. Par exemple sur Fortnite, ça sera le fait de changer d’équipiers à chaque fois que ça ne marchera pas. En général on a aussi le fait de dire que c’est toujours la faute de ses équipiers, la faute d’autre chose que soi-même.
  • Quand ça commence à devenir difficile, les gens partent parce que “nous, on veut un projet sérieux”. Le projet vous en faites partie, si vous voulez un projet sérieux, commencez par vous-même.
  • Quand ça devient difficile, ils recherchent la facilité plutôt que de voir ce qu’il faut réellement faire.
  • Ces personnes qui n’ont pas envie de réellement réussir, elles chercheront des solutions instantanées à des problèmes complexes : “bah on le vire”, “bah on s’entraîne plus !”, “bah on fait plus de moving zone”, “bah on rajoute plus de types d’entraînement”, “bah on passe sous loi 1901, même si on n’en voit pas l’intérêt”, “bah on fait des concours sur Twitter pour avoir des follows”.

Si vous pensez réellement que vous voulez vraiment réussir dans ce milieu, commencez par arrêter de chercher la facilité. Commencez par arrêter de vous écrouler ou d’avoir envie d’aller voir ailleurs quand ça devient difficile. On ne devient pas un champion par hasard et surtout pas avec une approche de ce genre. Si vous n’êtes pas prêt à perdre gros, pas prêt à perdre ce qui est précieux pour vous pour réussir, vous cherchez juste la facilité et vous vous bercez d’illusions.

Bon entraînement à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *