Effet Pygmalion

de | 16 février 2017

Dans l’article précédent, j’ai évoqué plusieurs points qui feront de vous un grand meneur. Ici, j’aimerais revenir sur le premier point : vos équipiers doivent atteindre leur plein potentiel. Je vais vous parler ici d’un concept que nous connaissons et que nous avons expérimenté ou au moins entendu dans notre enfance.

L’effet Pygmalion

Définition

Le concept que j’aimerais aborder ici est l’effet Pygmalion. Avez-vous déjà entendu les phrases « si tu y crois, tu pourras le faire », « quand on veut, on peut », « accroche-toi, tu vas y arriver »? Ces phrases que vous avez sûrement déjà entendues ont un pouvoir très puissant, ce sont des prophéties autoréalisatrices. La prophétie vient du fait que la personne qui vous dit ces phrases prévoit l’avenir, et le simple fait que la personne les dise vous permet d’y arriver, elles sont autoréalisatrices. Les gens ont tendance à atteindre les résultats que vous leur fixez, ni plus ni moins. Si vous n’avez pas beaucoup d’attente envers vos équipiers, vous n’allez pas les pousser à se dépasser. Donner leur des tâches de plus en plus complexes (qui restent possibles pour eux) et regardez-les relever chacun des défis que vous leur imposez.

Oui, mais attention

Il est très motivant pour vos équipiers d’accomplir des tâches avec succès et c’est aussi extrêmement efficace pour construire une relation d’équipe. N’hésitez pas à féliciter vos équipiers quand ils ont exécuté la tâche avec brio. Mais attention, vous ne devez pas donner des objectifs que la personne ne peut pas atteindre, car en faisant cela, vous augmentez, certes la motivation en cas de réussite mais aussi grandement la déception (les êtres humains détestent deux fois plus perdre que d’aimer gagner, voir la peur de la perte). Dans ce cas-là, n’attendez pas avant d’agir, si c’est vous qui avez placé la barre trop haut, vous devez le faire comprendre à votre équipier IMMEDIATEMENT et expliquer à votre équipier, pourquoi vous vous êtes trompé. Si ce n’est pas de votre faute, dites-lui que ce n’est pas grave et donnez-lui tout de suite une autre tâche à accomplir (un peu plus simple) pour qu’il retrouve confiance en lui.

Photo de : USAG-Humphreys

Concrètement

Pour mettre à profit ce concept au maximum et de manière concrète dans le jeu vidéo et en tant que meneur, vous allez donner des instructions à vos équipiers et faire absolument tout votre possible pour qu’ils atteignent leurs objectifs. Pour se faire, il suffit de suivre ces quelques règles extrêmement simples :

  1. Si une personne est bonne pour une tâche X, vous allez commencer par attribuer la tâche X à cette personne.
  2. Si vous demandez à quelqu’un de réaliser une tâche dont il n’a pas l’habitude, vous allez lui donner le maximum d’informations pertinentes afin qu’il réalise cette tâche du mieux possible.
  3. Vous allez observer concrètement vos équipiers et la façon dont ils accomplissent les missions que vous leur avez confiées ou tout simplement comment ils remplissent leur rôle.
    1. Si vous observez que quelque chose peut être amélioré, vous allez lui donner des conseils concrets pour qu’il puisse s’adapter. Lui dire de viser mieux est un conseil absolument déplorable, essayez plutôt « J’ai besoin que tu te calmes, que tu vises tranquillement et que tu prennes ton tir par la suite. Si tu as besoin d’aide, je peux t’envoyer quelqu’un en support, tu as juste à me le dire. »
    2. Si quelqu’un ne fait pas quelque chose correctement, donnez lui une alternative pour qu’il sache tout de suite ce qu’il doit faire. Dire « Tu es trop exposé à l’avant » n’aide pas la personne à savoir ce qu’elle doit faire. Par contre, « Tu es trop exposé à l’avant, viens te positionner entre Bob et Patrick pour plus de sécurité » est nettement plus précis et constructif.
  4. Enfin, après chaque réussite, célébrer ce moment.

Si la faute vient de vous, vous devez IMMEDIATEMENT le dire.

De manière générale, vous êtes la personne la plus habilitée à identifier les véritables causes des erreurs, car votre travail de facilitateur vous impose d’observer ce qui se passe. C’est donc à vous de partager ces informations humblement avec les membres de votre équipe.

Apprendre et mettre en œuvre concrètement ce concept dans le jeu vidéo vous donnera un avantage monumental dans votre vie professionnelle. Vous pourrez reconnaître les dysfonctionnements dans une équipe, connaître la cause et peut-être même envisager des solutions. Bien sûr, le monde professionnel est quand même nettement plus complexe.

Défi

Le défi ici est assez simple. Quand une connaissance vous parlera d’un projet, au lieu de répondre « Oui… mais… », vous allez répondre « Oui… et… » cela a pour but de nourrir son projet et non pas de le démolir comme le font la plupart des gens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *