Être disposé à apprendre

de | 1 janvier 2017

Pour être clair, ce blogue vise les joueurs qui ont investi beaucoup de temps dans cette passion (deux heures par jour ou quatorze heures par semaine, ou plus) et qui veulent en retirer le meilleur. En apprenant à progresser efficacement dans votre passion, vous pourrez utiliser les mêmes méthodes, mais avant tout les mêmes principes pour progresser dans le monde professionnel. J’expose ces principes et méthodes appliquées aux jeux vidéo, car c’est une passion où vous êtes le maître et qu’il est donc plus facile pour vous d’appliquer les méthodes mais aussi d’en évaluer les bénéfices. Vous montrez ces méthodes directement dans le monde professionnel seraient beaucoup trop abstrait, car votre marge de manœuvre y est limitée, et que souvent, selon la culture de votre entreprise, être performant n’est pas la norme, ce qui vous mettra des bâtons dans les roues. En maîtrisant le principe, vous pourrez l’appliquer quelle que soit l’activité si votre but est de vous améliorer dans ce domaine.

Je vous ai placé dans une position très désagréable, j’en ai parfaitement conscience car j’étais exactement dans cette position :

  • Le premier gâchis que j’ai constaté était le mien, j’étais un « grinder » comme beaucoup de joueurs. Un « grinder » est un joueur qui pense fermement que jouer plus de partie a pour conséquence inévitable d’améliorer son niveau. Je le répète, c’est faux. Voir  un-immense-gachis
  • Je vous ai fait comprendre que votre méthode, qui dans votre tête était « la seule manière de progresser » donne exactement le résultat inverse. Car je l’ai moi-même pratiquée pendant plusieurs années. Voir  une-methode-digne-des-annees-80
  • Je vous ai montré un comportement chez beaucoup de joueurs et j’étais le premier à être dans cette catégorie. J’étais même convaincue d’être le meilleur dans mon équipe, alors que c’était exactement l’inverse. Voir cest-pas-moi-monsieur
  • Enfin, je vous ai fait prendre conscience que l’on est parfois plus incompétent qu’on ne le pense. Pendant près de 4 mois, j’étais bloqué sur la même situation, c’était systématique. Je ne savais pas du tout ce que je faisais de mal et j’ai dû demander de l’aide pendant un très long moment. Voir protoss-cest-trop-op

Si vous avez encore la volonté de progresser après avoir compris dans un laps de temps très limité que vous étiez peut-être dans l’erreur ou que vous aviez besoin d’une nouvelle méthode, félicitations. Vous faites partie d’une minorité qui se développera grâce à ce blogue et grâce à vous qui le suivez. Personnellement, cela m’a pris plus de six mois pour me rendre compte que je n’avais pas progressé du tout alors que je jouais à mon jeu préféré pendant près de 3h par jour et 8h les week-ends.

Dans le prochain billet, j’exposerai concrètement la réflexion que vous devrez avoir pour progresser et j’exposerai un exemple de modèle que vous pouvez appliquer à vos jeux vidéo préférés afin de poser efficacement les bases qui vous permettront de progresser. La bonne nouvelle, c’est que pour progresser, vous n’avez pas besoin de jouer plus d’une heure par jour en appliquant la méthode. Au-delà d’un certain temps de jeu nécessitant un effort sur vous-même pour ne pas retomber dans vos travers, on ne peut plus apprendre efficacement. Alors surtout, continuer de jouer pour le plaisir après avoir appliqué la méthode pendant une heure ou une heure et demie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *