Protoss c’est trop OP! -Joueur Terran après la défaite

de | 31 décembre 2016

Vous êtes vous déjà retrouvé dans une  situation où, après une défaite, il vous est impossible de comprendre ce que vous auriez pu faire de mieux? Et votre unique solution a été de vous en prendre à des paramètres extérieurs tels que : le jeu vidéo en lui-même qui n’est pas équilibré, une unité est trop puissante, la tactique que votre adversaire n’a pas de contre. J’ai été dans cette situation pendant six mois, et les premiers symptômes se sont manifestés deux ans avant cette période. Du fait de mon faible niveau à l’époque, ces excuses n’étaient pas valables. Il y avait tellement de possibilités pour moi d’améliorer mon jeu, que quelques ajustements clés auraient pu me débloquer, mais malheureusement j’ai blâmé le jeu en lui-même plutôt que moi. Ce qui m’a empêché de voir mes erreurs et donc de progresser.

Si c’est aussi votre cas, vous êtes simplement frappé par un mal qui concerne aussi bien les jeux vidéo que le monde du travail, la tendance naturelle à la surestimation de vos capacités, de vos connaissances, en particulier si vous n’avez qu’une expérience limitée du domaine en question. Je conçois, qu’avoir une confiance dans ses capacités soit un point fort, cela nous pousse par exemple à essayer des choses nouvelles et à être bien dans sa peau. Mais le problème ici n’est pas la confiance en soi, mais bien l’écart entre la compétence réelle et imaginée (car là c’est clairement de l’imagination) de la personne en difficulté. Plus une personne est incompétente, moins elle réalise qu’elle est incompétente. Et, plus une personne possède des connaissances, plus elle se rend compte de son incompétence et le besoin de se remettre en question jusqu’à atteindre un certain niveau de performance quantifiable afin de confirmer sa maîtrise du sujet.

Pour vous rendre compte de ce phénomène, il vous suffit d’aller sur n’importe quels forums de jeux vidéo compétitifs et joueurs contre joueurs. Sélectionner des sujets types : « le manque d’équilibre du jeu », « Il est impossible de contrer X », « Cette race est désavantagée », etc… et comme par magie vous tomberez sur un joueur qui n’a pas assez d’expérience ou de compétence pour juger. Parfois ce joueur a un bon niveau, mais ce niveau est beaucoup trop faible par rapport à son nombre de parties jouées et il est sûrement resté bloqué à ce niveau durant la moitié de ses parties totales.

Le remède à ce phénomène est de prendre conscience de cette incompétence et de développer volontairement votre compétence. Cela vous permettra d’évaluer et de comprendre exactement ce que vous êtes en train de faire. Lorsque vous commencerez à comprendre la situation (votre niveau d’incompétence), vous pourrez pointer du doigt vos manques et travailler sur chacun de ces points. Car si vous ne le faites pas, il sera clairement impossible pour vous de vous améliorer, ou ne serait-ce que de vous remettre en question (en action, pas en discours). Plus facile à dire qu’à faire. Quand j’étais dans cette bulle où je n’étais jamais fautif, me voir comme quelqu’un d’incompétent était inconcevable. Encore aujourd’hui, je lutte chaque jour pour arrêter de me croire plus compétent que je le suis réellement.

Vous pouvez constater les effets de ce phénomène dans la vie professionnelle ou personnelle, en parlant par exemple de ce qu’apportent les jeux vidéo. Sur ce point, vous pouvez être sûr que tout le monde rajoutera son grain de sel « addiction », « pertes de temps », « aliénation », etc… alors que les personnes qui en parlent n’ont probablement jamais joué aux jeux vidéo, et ces personnes ne remettront jamais en question leurs croyances et seront incapables de changer d’avis sur le sujet.

Le but de cet article est de vous permettre de comprendre que si vous êtes dans cette situation, vous n’êtes pas le seul, vous représentez même la majorité des joueurs mais aussi des travailleurs. Faites votre travail ou jouez à vos jeux vidéo en prenant en compte votre tendance naturelle à la surestimation et vous arriverez à vous rendre compte des dégâts que cela provoque sur vos performances.

« Dieu en créant l’homme a quelque peu surestimé ses capacités » Oscar Wilde, écrivain britannique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *