La malédiction de la connaissance dans les jeux vidéo compétitifs en équipe

de | 25 octobre 2017

Dans les jeux vidéo compétitifs, les équipes amateurs se forment plus par affinité que par niveau d’aptitude, cela crée des différences de niveau importantes entre les membres de l’équipe. Ces différences sont très souvent sources de conflits. Les plus expérimentés constatent tout de suite les différences de niveau et voient tout de suite les erreurs les plus grossières de la part des joueurs les moins expérimentés. Parce qu’ils ne font plus ces erreurs, le fait de les voir en permanence les fera devenir dingues. Alors, ils vont commencer à se dire que le problème vient du joueur le plus faible. Le fait de voir toujours les mêmes erreurs entraînements après entraînements ne fera que faciliter ce pétage de plomb. Mais ce qu’il n’a pas remarqué, c’est que lui non plus n’a pas progressé, il est juste devenu moins patient. Si vous faites partie d’une équipe de ce genre, vous ne progresserez pas vraiment, du moins très lentement. Vous porterez beaucoup trop d’attention sur ce qui ne va pas, plutôt que de combler les faiblesses et construire votre jeu. En clair, non seulement vous n’avancerez pas vraiment dans le classement, mais en plus vous vous prendrez la tête à toutes les séances.

Pas besoin de vous faire un dessin, garder cette ambiance, ce fonctionnement, ne vous emmènera pas bien loin. La frustration que vous ressentez quand vous voyez des erreurs qui sont flagrantes pour vous, vient d’un mécanisme de notre cerveau. Et votre réflexe de vous en prendre à la personne plutôt que de lui montrer comment faire, fait aussi partie de ce mécanisme. En comprenant cela, vous comprendrez que votre énervement vient de vous et pas du joueur en question. De l’autre côté, vous comprendrez aussi que si vos équipiers s’énervent aussi rapidement, c’est qu’ils sont tombés dans un piège, un biais cognitif qui les énerve très rapidement. Si vous êtes le joueur le moins expérimenté, vous n’avez pas le choix, il va falloir travailler dur pour rattraper les autres. Et, malheureusement pour vous, il y a très peu de chances que ce soient vos équipiers qui vous viennent en aide, surtout si la situation dure depuis trop longtemps. Si vous faites partie d’une équipe qui a de l’ambition, c’est le moment idéal pour vous entraîner dur.

La malédiction de la connaissance au sein d’une équipe

Cet énervement rapide, ce manque de patience, cela vient tout droit d’un fonctionnement de notre cerveau que j’appelle la malédiction de la connaissance. J’en ai déjà parlé dans un article précédent, mais je vais être plus spécifique ici en ciblant ses effets au sein d’une équipe et vous dire ce que vous devez faire si vous êtes le joueur le moins expérimenté.

Qu’est-ce que la malédiction de la connaissance ? Rapidement, c’est un biais cognitif qui nous empêche d’être constructif. Plus précisément, c’est le fait qu’une fois que nous savons quelque chose, il nous est impossible de nous remettre à la place de quelqu’un qui ne sait pas ce que nous venons d’apprendre, ce que nous savons déjà. À la seconde où vous acquérez une connaissance, votre cerveau fait l’hypothèse qu’absolument tout le monde sur la planète connaît ce que vous connaissez.

Parce que nous faisons cette hypothèse que tout le monde sait la même chose, nous nous attendons donc à ce que tout le monde agisse en connaissance de cause. Dans les jeux vidéo, les joueurs les plus expérimentés sont frappés de plein fouet par cette malédiction de la connaissance. Quand un joueur expérimenté fait une partie avec des joueurs beaucoup moins bons, il pète très rapidement un câble. À chaque action de ses équipiers, peu importe qu’elle soit réussie ou ratée, il ne verra que les erreurs.

Ce biais cognitif, très peu de joueurs en ont conscience. Si bien que quand cela arrive, le joueur expérimenté est catalogué comme un joueur qui n’a pas de patience alors que cela n’a rien à voir. Si vous prenez ce joueur, que vous le mettez dans d’autres conditions, il peut se montrer extrêmement patient. Sachez que ce biais cognitif touche absolument tout le monde, pour la simple raison que cela vient de notre cerveau.

Les symptômes concrets dans l’équipe, comment savoir si vous êtes victime de cette malédiction

Jeu vidéo, jeux vidéo, Borderlands 2

Jeu vidéo : Borderlands 2. Parfois votre leader aura cette tête grâce à la malédiction de la connaissance.

Parce que j’en suis aussi victime, sachez que je lutte énormément pour écrire cet article tellement tout me semble évident, c’est pour cela que je vous écris cette partie dont le but est de rendre cela concret pour vous. Les symptômes sont les suivants :

  1. Les erreurs de vos équipiers vous seront extrêmement flagrantes, au point où vous penserez quelque chose qui ressemblera à cela :« mais ce n’est pas possible, vous faites encore et toujours les mêmes erreurs, vous n’apprenez jamais rien ou quoi !? » ;
  2. Vous vous énerverez beaucoup plus facilement. Des choses qui ne vous énervent pas plus que ça vont commencer à vous mettre hors de vous ;
  3. Vous fatiguerez bien plus vite, avec les conséquences que cela entraîne sur vos performances et votre patience ;
  4. Quand vous serez énervé, vous aurez tendance à rabaisser vos équipiers quand ils font une erreur, plutôt que de seulement leur dire ce qu’ils devraient faire ;
  5. Quand vous déciderez toutefois de leur dire comment corriger leurs erreurs, vous adopterez un discours bien trop abstrait pour eux et qui peut se résumer par : « tu as encore fais une erreur, tu dois mieux jouer » ;
  6. Vous serez incapable de voir vos propres erreurs. En effet, vos erreurs reflètent la limite de vos connaissances. Alors, quand vous serez énervé, vous aurez tendance à penser que vos équipiers ne font pas assez d’efforts et de penser que vous ne faites pas beaucoup d’erreurs par rapport à eux ;

Que faire si vous êtes ce joueur moins expérimenté?

Je ne vais pas vous le cacher, si vous êtes ce joueur moins expérimenté, les entraînements seront assez difficiles. Vous devrez d’un côté faire de votre mieux, et de l’autre, vous devrez aussi vous forcer à rester patient quand on vous fera des commentaires qui sont très loin d’être agréables.

Toutefois, vous ne devez pas perdre votre objectif de vue. Parce que vous êtes le joueur le moins expérimenté l’équipe, votre devoir est de rattraper les autres. Cela veut dire corriger vos erreurs bien plus rapidement. En apprenant à faire cela, vous finirez même par dépasser vos équipiers. Je sais que cela est difficile à voir actuellement, mais c’est une véritable chance pour vous. Vous allez apprendre à faire quelque chose ici que vos équipiers devront aussi faire un peu plus tard et avec des enjeux bien plus élevés.

Voilà ce que vous devez faire à chaque fois qu’un équipier vous fait une remarque. Premièrement, vous devez noter sa remarque, vous devez noter l’erreur qu’il vous a citée. Je sais que la forme du message n’y est pas, vous avez même peut-être été blessé à ce moment-là, mais il faut que vous arriviez à passer au-dessus de la forme et à récolter le fond. Vous devez réussir à cibler l’erreur qu’il vous a reportée.

Une fois que vous avez réussi à pointer du doigt l’erreur, vous devez prendre conscience que vous n’arriverez pas à trouver la solution par vous-même. Car si vous pouviez effectivement trouver la solution, vous n’auriez même pas fait l’erreur.

Une fois que vous avez bien compris que vous ne pourrez pas trouver la solution tout seule, dans votre coin, vous allez commencer à chercher la solution à l’extérieur de vous. Que cela soit en visionnant des vidéos de professionnels, des vidéos pour débutants, des vidéos pour joueurs plus avancés, ou tout simplement en demandant à quelqu’un de plus expérimenté qui sera prêt à vous aider. Vous demanderez à cette personne, vous chercherez dans cette vidéo, des éléments concrets qui vous permettront de vous améliorer. Vous ne vous arrêterez pas aux conseils à deux balles qui peuvent se résumer par « il suffit de jouer mieux ».

Enfin, vous vous entraînerez à ne plus faire cette erreur sur votre temps personnel et pas pendant l’entraînement avec l’équipe. L’entraînement avec l’équipe est un temps spécial où vous devez créer, renforcer les parties de votre jeu qui ne peuvent être renforcées qu’en jouant ensemble. Toutes les erreurs qui vous sont propres, qui sont personnelles, vous devez les travailler de votre côté.

Défi

A vous de jouer maintenant ! Si vous êtes le joueur qui a tendance à pousser une gueulante, comprenez que ce n’est productif pour personne et arrêtez de le faire. Si vous êtes le joueur le moins expérimenté de votre équipe, appliquez la méthode, mettez-vous au travail et récoltez-en le fruit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *