Comment toujours prendre les bonnes décisions

de | 29 mars 2017

Dans l’article précédent, j’ai introduit les premiers éléments qui vous permettront de répondre à la question « Où est-ce que vous vous voyez dans 20 ans? » sans malheureusement pouvoir y répondre tout de suite. Ici, j’aimerais vous décrire ce qui se passe réellement quand nous prenons une décision. Nous aimons tous croire que les décisions que nous prenons sont basées sur de la logique, un système objectif de pour et de contre, des informations concrètes, mais la réalité est tout autre. En ayant connaissance de cette mécanique, vous aurez plus d’éléments pour répondre à LA question précédente.

« Est-ce que je vais à l’école X ou l’école Y? L’emploi X ou Y? »

Photographe : Carsten Tolkmit

Avez-vous déjà pris une décision difficile? A ce moment-là vous utilisez toutes les méthodes sauf celles qui marchent. Pourtant, ces méthodes, ce n’est pas vous qui les avez inventées, on vous a donné des conseils, ces conseils ne marchent pas et sont passés d’une personne à l’autre depuis très longtemps. Parmi ces méthodes, nous retrouvons le tableau du « pour et du contre », la célèbre question « Qu’est-ce que j’ai envie de faire? » qui se transforme très rapidement en « Qu’est-ce que les autres attendent de moi? » et la question qui revient le plus souvent « Est-ce que c’est risqué? ».  Même en faisant tout cela, la décision reste très difficile à prendre, d’ailleurs ces méthodes nourrissent l’anxiété et votre niveau de stress. Tous ces efforts seront vains, car à la fin vous prendrez une décision en ayant l’impression de « jeter un dé ».

En fait, ces méthodes ne sont d’aucune utilité, car ce n’est pas de cette façon que nous prenons des décisions, nous ne sommes pas des machines. En prenant conscience de cette mécanique, vous ne perdrez plus un temps fou à prendre une décision et vous passerez directement à l’action. Cette énergie précédemment gaspillée à prendre une décision que vous avez déjà prise au fond de vous sera maintenant utilisée pour atteindre votre but plutôt que de vous  torturer davantage.

Une méthode inutile et pourtant utilisée par tous, contre une méthode intuitive

Le tableau du « pour et contre », comme toutes les autres techniques rationnelles qui sont en fait exactement identiques au tableau du « pour et contre » (seule la forme change) ne marchent pas pour une raison extrêmement simple : il n’y a pas de bons choix, pas de mauvais choix et encore moins des choix parfaits. Tous les critères que nous utilisons pour déterminer si un choix est bon ne sont pas objectifs et les critères qui sont objectifs n’ont que peu de valeur à nos yeux et ne peuvent donc pas faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre. Il est donc totalement idiot d’utiliser un processus objectif, rationnel, pour ensuite le mettre en œuvre dans un projet irrationnel et extrêmement personnel. De plus, les raisons rationnelles qui vous viendront à l’esprit reposent sur des hypothèses qui n’ont pas de base solide. Nous avons déjà du mal à prévoir ce que nous allons faire demain, alors prendre une décision qui influencera notre vie est inaccessible par le rationnel.

Ici, je vous propose plutôt de commencer à nourrir votre intuition et d’être plus sensible à ce dernier, car c’est l’élément qui va vous permettre de prendre concrètement une décision. Les raisons rationnelles ne font que conforter votre choix après avoir pris la décision. J’ai conscience que ce que je vous dis ici ne vous semble pas naturel et cela pour une raison très simple : de par votre formation scolaire, la seule partie de votre cerveau qui a été nourrie, entretenue et mise en valeur est la partie du cerveau qui permet le raisonnement logique (le néocortex*). Dans votre travail, c’est exactement le même constat, vous avez énormément besoin de la partie de votre cerveau qui est logique et c’est pour cette partie là que vous êtes payés. Le raisonnement rationnel marche très bien pour résoudre ce type de problème, car ce sont avant tout des problèmes techniques et non personnels.

Cette décision intuitive est prise sur la base des besoins humains fondamentaux. Les choix difficiles qui reviennent le plus souvent sont :

  • Est-ce que je dois choisir le travail de mes rêves qui représente un risque? ou le travail dans une grosse boîte, avec une grosse paye et sacrifier mes rêves?
  • Est-ce que je dois me lancer dans l’entrepreneuriat ou rester dans le salariat? (ce qui revient à choisir un monde d’incertitude ou au contraire choisir la sécurité)
  • Est-ce que je démissionne ou je reste?
  • Est-ce que je lui dis qu’il m’a fait du mal ou est-ce que je rumine dans mon coin?
  • Est-ce que je me paye cette formation, ou est-ce que je garde mon argent?
  • Est-ce que je pars en voyage avec mes amis ou est-ce que je reste dans ma routine?

Chacune de ces décisions prises rationnellement est un véritable calvaire. Il y a des bons et des mauvais côtés dans chaque choix.
Intuitivement par contre, c’est un jeu d’enfant. Cela va dépendre en fait, de votre position dans le triangle de Maslow (voir les besoins humains fondamentaux). Si vous êtes dans la deuxième couche de la pyramide, vous avez un grand besoin de sécurité, votre intuition va alors vous dire de choisir la sécurité, car c’est ce dont vous avez besoin. Le rationnel lui, n’ayant aucun but précis à cause de son objectivité, servira au mieux à vous conforter dans votre choix et au pire à vous faire culpabiliser de ne pas prendre de décision. Votre intuition sait de quoi vous avez besoin, alors écoutez-le.
Ma question préférée est celle sur la formation, est-ce que je me la paye ou est-ce que je garde mon argent? Si je suis dans un besoin de sécurité, évidemment que je vais garder mon argent. Si je me sens en sécurité (attention, chaque critère, ici la sécurité, est extrêmement personnel, une raison de plus qui montre l’inutilité du raisonnement rationnel dans les prises de décisions difficiles) et que j’en ai les moyens, je vais évidemment me payer la formation. Les gens ne se payent pas des formations pour amasser des connaissances ou se former, ils suivent des formations, car ils pensent que cela peut les aider à atteindre leur but, leur rêve.

L’obstacle qui revient le plus souvent est du type « Mais qu’est-ce que les autres vont penser de moi? ». Félicitations, vous êtes dans la troisième couche de la pyramide de Maslow : le besoin d’appartenance. Il ne sert à rien de se dire que le regard des autres importe peu, vous devez identifier pourquoi l’avis des autres est si important pour vous et vous demandez s’il n’est pas possible de satisfaire ce besoin tout en satisfaisant votre rêve. Si vous avez profondément besoin de chercher votre place, d’être aimé, prenez la décision qui satisfait ce besoin et continuer à œuvrer pour atteindre votre but et votre rêve. D’un point de vue rationnel, il n’y a pas de bons choix, ni de mauvais choix, seulement les choix dont vous avez besoin.

Une méthode simple et efficace, les jeux vidéo comme raccourci ultime

  1. Trouvez votre position dans la pyramide de Maslow, de quoi avez-vous besoin maintenant? Quelles sont vos aspirations?
  2. Prenez la décision qui vous permettra de satisfaire ce besoin
  3. Utiliser votre énergie pour créer un plan afin d’atteindre votre but plutôt que de vous justifier

Afin d’identifier extrêmement rapidement vos rêves et vos aspirations, les jeux vidéo sont encore une fois un atout redoutable. En effet, ici, vous sautez le besoin de sécurité, le besoin d’appartenance (Vous ne pouvez pas mourir, car vous rechargerez votre sauvegarde. Vous êtes le héros, vous êtes le centre de tout dans un jeu vidéo) pour vous construire, vous pouvez vous épanouir directement. Cela vous évitera de nombreux conflits internes quand vous déciderez de passer à la couche vous permettant de vous épanouir dans la vie réelle.

Passez à l’action, oubliez le rationnel

Faites-le vous-même. Identifiez votre niveau de besoin dans la pyramide de Maslow, prenez connaissance des critères qui ont beaucoup d’importance pour vous et appliquez votre décision. Oui, j’ai bien dit de l’appliquer directement, car comme je l’ai dit au début, vous avez déjà fait votre choix, vous vous êtes seulement encombré avec du rationnel, ce qui vous paralyse complètement. Alors, prenez votre premier choix, établissez les différents éléments dont vous aurez besoin pour atteindre votre but et foncez.

Pyramide des besoins, Maslow

Pyramide des besoins, Maslow

*Je me base sur un modèle du cerveau qui, comme tout modèle est faux, mais nous permet de comprendre certaines choses en simplifiant.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *