Votre objectif premier, dans la vie et dans les jeux vidéo

de | 31 mars 2017

Dans cet article, je veux vous donner les éléments nécessaires afin de répondre le plus concrètement possible à la question « Où est-ce que vous vous voyez dans 20 ans? ». J’ai présenté dans l’article précédent, une méthode infaillible pour prendre vos décisions, et je vous ai montré encore une fois que les jeux vidéo sont un atout considérable afin de mieux vous connaître. Nous allons utilisé ici une série de questions afin de vous aider à déterminer qui vous voulez être dans 20 ans.

Ma vie n’a pas de sens

Photographe : dejablu916

« Ma vie n’a pas de sens », une phrase qui est extrêmement embarrassante et niaise quand on ne l’a pas vécue, mais aussi très lourde de conséquences quand on arrive à ce sentiment. Quand on est arrivé à ce stade, on a le sentiment d’être nul, de ne servir à rien, plus rien ne nous intéresse et tout semble superficiel. Surtout, on a l’impression qu’on ne peut pas en sortir, on est comme pris au piège. A partir d’un moment le cerveau rentre en action, notre outil ultime pour régler les problèmes, sauf qu’ici c’est le pire de tous. C’est le côté rationnel qui va encore une fois être mis en valeur, or ce sentiment d’impuissance est absolument irrationnel. Le cerveau va alors empirer la situation et si la situation dure trop longtemps, il va venir activer un mécanisme d’évitement, on commence alors à se dire « ça va passer, « c’est juste une phase ». Pour certains c’est vrai, on finit par « se faire une raison ». Pour d’autres, ils vont venir rationaliser ce qu’ils ressentent et pourront vous expliquer pourquoi ils en sont là et que c’est « normal ». Si vous êtes dans cette situation, il sera très compliqué de revenir en arrière.

Il existe une autre catégorie de personnes, celles qui ont trouvé un sens à leur vie. Cela permet à ces personnes d’avoir une vision à long terme de leur vie, ce qu’ils veulent accomplir, ce qu’ils veulent vivre comme expérience, aussi ce qu’ils veulent apporter au monde peu importe l’échelle. Le quotidien devient alors une série d’opportunités, certaines sont évidentes, d’autres absolument pas. Mais en tout cas, ces personnes savent qu’ils arriveront à atteindre leur objectif, peut-être pas sous la forme qu’ils ont définie la première fois, mais ils y arriveront. Ces personnes font confiance à la vie et réalisent leurs projets.

Un problème qui n’appartient pas qu’aux philosophes

Ce problème est beaucoup plus présent depuis les nouvelles générations. La génération Y (dont je fais partie) se pose beaucoup de questions sur le sens des choses, pour la grande majorité d’entre nous (la génération Y), nous n’avons pas vécu la guerre et nous sommes nés et vivons en temps de paix. En suivant la pyramide de Maslow, on comprend bien qu’une fois nos désirs de survie, de sécurité et d’appartenance sont satisfaits, nous aurons tendance à vouloir nous réaliser. Ce manque de repère, manque de sens, est assez facile à comprendre. Comment savoir que nous sommes sur la bonne route quand nous n’avons même pas de destination? De plus, si la théorie de Maslow est valide, notre vie n’a pas besoin d’avoir de sens avant d’atteindre la couche de l’estime et de l’épanouissement, il serait donc naturel de se retrouver déboussolé à un moment de sa vie.

Il ne faut pas prendre le problème à l’envers, vous ne voulez pas que la vie en elle-même ait un sens, vous voulez que VOTRE vie ait un sens. Il ne s’agit pas ici de déterminer tout seul dans son coin la place de l’humanité (chose totalement impossible), mais plutôt de trouver sa place dans l’humanité. Pour trouver le sens de votre vie, le sens que vous voulez lui donner, il vous faudra trouver votre objectif premier. C’est le point de départ qui vous permettra de donner du sens à votre vie.

L’objectif premier dans la vie

Pour trouver l’objectif premier, répondez à ces questions :

  1. Qu’est-ce qui a le plus de valeur pour moi?
    • Racontez l’histoire de votre vie, imaginez écrire votre propre page Wikipédia, qu’aimeriez-vous qu’elle contienne?
    • Qu’est-ce que vous aimeriez dire sur votre vie, après qu’il soit trop tard pour changer cela?
    • Si l’on devait parler pendant vos funérailles, qu’est-ce que vous voulez que les gens disent? (si franchement vous n’arrivez pas à répondre à celle-là, vous êtes fichue. Les pires salopards deviennent des anges après leur mort.)
  2. Quel type de vie est-ce que je veux avoir?
  3. A quoi est-ce que je veux que ma vie ressemble?
  4. Qui est-ce que je veux être?

Il est très important que vous fassiez cela sur papier ou sur votre ordinateur pour y avoir accès régulièrement (avant de vous coucher par exemple). Votre cerveau est un outil de résolution de problèmes merveilleux, une fois que vous aurez répondu à ces questions, la prochaine question naturelle sera « comment est-ce que je vais réaliser tout cela? », votre cerveau se mettra alors en tâche de fond et imaginera les solutions possibles et vous poussera vers les choses que vous avez identifiée comme importante.

En faisant cela, vous vous poserez naturellement des objectifs à accomplir, il ne vous restera plus qu’à rester à l’écoute et de travailler pour vous rapprocher de votre but.

L’objectif premier dans les jeux vidéo (exemple)

Vous pouvez réaliser le même exercice sur un temps nettement plus court en utilisant les jeux vidéo. Si vous avez des objectifs pour le monde du jeu vidéo, cette activité vous enseignera de nombreuses leçons qui vous enrichiront dans la vie.

  1. Qu’est-ce qui a le plus de valeur pour moi dans le jeu vidéo?
    • La compétition saine (savoir se remettre en question, corriger son jeu, s’améliorer efficacement, être dans le top 2%)
    • La coopération (1+1=3, le plaisir ensemble, tout le monde a sa place, une coopération humaine)
    • Les histoires où je suis le « chosen one », l’élu, celui qui va sauver le monde
  2. Quel type de joueur est-ce que je veux devenir?
    • Je veux être dans un état d’esprit qui me pousse vers l’amélioration, l’ouverture, l’apprentissage. Je veux me nourrir de tous les jeux auxquels j’ai joué
    • Je veux que les jeux vidéo enrichissent ma vie
  3. A quoi est-ce que je veux que mes parties ressemblent?
    • Dans la compétition, je veux un jeu construit, je veux un jeu qui repose sur des éléments concrets et pas jouer au feeling
    • Dans la coopération, je veux de belles actions, je veux que tout le monde se régale, que tout le monde sente qu’il est important et qu’il a sa place
  4. Qui est-ce que je veux être?
    • Je veux que les autres joueurs s’améliorent à mon contact
    • Je veux que des joueurs m’envoient des « invitations amis » après nos parties ensemble
    • Je veux qu’ils me demandent « on en refait une? » après une partie coopérative
    • Dans les jeux coopératifs, je veux être le leader même à petite échelle

Tous ces éléments listés rapidement ont joué un rôle majeur dans ma situation aujourd’hui. Concrètement aujourd’hui, grâce à mon niveau dans la compétition :

  • Je coache activement 4 joueurs sur Starcraft II
  • J’ai un blogue sur les jeux vidéo dont le message principal est « les jeux vidéo vous rendront meilleur dans la vie »
  • J’ai le sentiment d’être le maître de ma vie et de ne plus subir le sort
  • Je veux apprendre en permanence sur des sujets divers et qui me rapprochent de mon objectif premier dans la vie
  • Je vois concrètement la richesse des différents jeux auxquels j’ai joué
  • J’ai développé une méthode de progression que je partage gratuitement dans mon guide
  • Mon jeu coopératif est humain et pas basé seulement sur les résultats, j’en ai même fait une vidéo Youtube en expliquant la méthode
  • J’achète de nombreux livres sur l’entrepreneuriat, l’entreprise libérée, l’innovation, etc. Tout cela crée de la richesse dans mon jeu et dans ma vie

Evidemment, tout cela ne s’est pas fait de manière construite, j’ai même l’impression que c’était le fruit du hasard, mais je remarque aussi que le hasard semble être extrêmement biaisé quand on sait où l’on veut aller.

Défi

Je vous propose de répondre à ces questions pour trouver votre objectif premier dans les jeux vidéo ou dans la vie. Si vous n’avez que des réponses vagues, mettez des réponses vagues, le but n’est pas de trouver des réponses tout de suite, mais vous permettre de vous poser les bonnes questions afin de savoir où chercher les réponses.

« Il n’y a pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas où il va », Sénèque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *