[AD] Le personal branding, même dans les jeux vidéo

de | 27 mars 2017

Dans les articles précédents, je vous ai présenté quelques éléments de marketing, j’en ai profité pour vous décrire concrètement ce qu’est le marketing à ne pas confondre avec la vente qui est tout autre chose. Avant d’attaquer la vente, j’aimerais faire l’introduction d’un concept qui est encore une fois très vague : le personal branding. Ce concept utilisé à toutes les sauces a perdu de sa valeur et on lui attribue des pouvoirs magiques : le personal branding vous rendrait plus beau, plus intelligent, plus réussi, plus épanouie, alors que ce personal branding à la base n’avait qu’un seul but, vous rendre plus… vous-même.

Où est-ce que vous vous voyez dans 5, 10, 20 ans?

Jeu vidéo : Firewatch

Vous a-t-on déjà posé cette question? Je pense que oui. Il y a de grandes chances que vous êtes très insatisfait de la réponse que vous avez donnée. Pour une raison extrêmement simple, personne ne vous a expliqué comment y répondre. Bien sûr, des dizaines de personnes vous ont expliqué comment NE PAS y répondre. Cela crée alors une réponse extrêmement banale, une réponse qui ne reflète absolument rien de vous. Et pourtant, sachez qu’avoir LA réponse à cette question vous évitera beaucoup de souffrance, elle vous évitera d’être bloqué dans la vie, d’avoir le sentiment de ne pas savoir où vous allez, ou même d’errer de travail en travail en passant à côté de la vie. Avoir la réponse le plus tôt possible vous évitera de vous posez la question « Est-ce que je suis content de ma vie? » à chaque grande étape de votre vie, voire même juste avant de mourir. Vous ne voulez pas faire partie de ces gens qui se rendent compte qu’ils sont passés à côté de leur vie juste avant de mourir.

En ayant la réponse à cette question, vous commencerez à voir concrètement les multiples opportunités autour de vous. Vous amasserez chaque jour des ressources qui vous permettront de vous rapprocher de la vie que vous voulez avoir. Vous ferez partie des gens qui vivent une vie épanouie et qui sont de véritables opportunités pour les autres. Avec cette connaissance, chacune des microdécisions que vous prendrez tous les jours sera la bonne. A votre tour, vous pourrez aider d’autres personnes à répondre à cette question afin qu’eux aussi vivent la vie dont ils rêvent ou au moins permettre à ces personnes d’aller dans la bonne direction.

Pourquoi vous n’êtes pas capable de répondre à cette question et comment y répondre

Du fait de votre formation vous ne pourrez pas répondre à cette question, car elle ne doit pas trouver réponse par une réflexion purement intellectuelle et rationnelle. Je le répète : je ne doute pas qu’intellectuellement parlant, vous comprenez bien la question, mais la réponse n’est absolument pas intellectuelle. Il ne s’agit pas de savoir combien d’argent vous allez gagner, votre poste de travail, votre nombre d’enfants s’il y en a, si vous êtes marié ou non, etc…
Or, pendant toute votre scolarité, on vous a appris à utiliser la partie de votre cerveau qui vous permet de juger de la pertinence d’une question et de trouver la réponse exacte. Quand vous doutiez, on vous disait « relit bien l’énoncé », car la question se suffisait à elle-même. Et c’est à cause de cela qu’aujourd’hui, toutes les questions qui sont de près ou de loin liées à « C’est quoi le but de la vie? » vous sont totalement inaccessibles. Car pour vous, d’après votre façon de réfléchir (qui a été nourrie et entretenue), la question se suffit à elle-même. Pour vous, poser UNE question permet d’avoir UNE réponse. Il est absolument inconcevable pour vous qu’une question puisse faire appel à d’autres questions sur des thèmes qui n’ont absolument rien à voir pour pouvoir trouver une réponse adéquate.

Toutefois, cette inaccessibilité n’est que temporaire. J’aime penser que notre cerveau a une capacité infinie (ne pas confondre avec puissance infinie), notre cerveau n’est pas fini et comme il n’est pas fini, il est toujours possible de le nourrir de choses différentes afin de le modeler comme nous le souhaitons. Apprendre à réfléchir d’une façon différente pour être capable de répondre à des questions aussi profondes que le but de VOTRE vie est tout à fait possible.

La différence entre un objectif et une finalité

Tout d’abord, la façon dont la question est posée est extrêmement mauvaise. Où vous voyez-vous dans 20 ans? Si l’on reformule, cela donne : Quel est l’objectif que vous voulez atteindre concrètement dans 20 ans? Or, cette question ne pointe absolument pas vers un objectif, mais une finalité.

Quelle est la différence entre un objectif et une finalité? Se fixer comme objectif de perdre 15 kilos en 3 semaines ne vous suffira pas pour y arriver, c’est en fait une finalité. Vous ne pouvez  pas contrôler le fait de perdre ces 15 kilos et encore moins de le faire en 3 semaines. Par contre, ce que vous pouvez faire, c’est faire de l’exercice régulièrement, manger équilibré, manger moins de sucreries. Ces 3 éléments sont parfaitement contrôlables (je n’ai pas dit facile à faire), mesurables, atteignables. En faisant cela, vous perdrez du poids (sauf exception).

Si on devait poser cette question comme une finalité on dirait : « Imaginons que vous avez atteint tous vos objectifs, à quoi ressemblerait votre vie? Que feriez-vous? Pourquoi vous lèveriez-vous le matin? ». Pour répondre à ces nouvelles questions, vous allez donc devoir vous poser d’autres questions et y trouver réponse avant d’avoir une chance de pouvoir y répondre convenablement.

Les questions auxquelles vous devez répondre avant de répondre à celle qui nous intéresse

Vous allez devoir répondre à ces questions qui sont extrêmement personnelles, il n’y a pas de mauvaises réponses, seulement des réponses qui vous conviennent à vous et qui vont évoluer avec vous. Parce que vous n’avez pas l’habitude de répondre à ce type de question, je vais vous poser des questions avec seulement deux choix pour vous donner une idée du type de question auxquelles vous devez trouver des réponses.

  • Est-ce que vous préférez travailler toute votre vie pour prendre votre retraite à 62 ans, ou préférerez-vous travailler plus longtemps, mais partir en retraite pendant un an tous les 5 ans?
  • Est-ce que vous préférez vivre dans un monde où la sécurité de l’emploi existe réellement ou est-ce que vous préférez être dans la capacité d’évoluer et d’apprendre en permanence?
  • Est-ce que vous préférez être extrêmement riche, parcourir le monde, apprendre toujours plus, ou plutôt gagner assez d’argent pour couvrir vos besoins (sans avoir à penser à l’argent) et vivre une vie paisible?
  • Préférez-vous travailler en étant qui vous êtes ou préférez-vous mener une double vie, côté pro d’un côté et perso de l’autre?
  • Est-ce que pour vous, le travail est surtout une corvée? ou avant tout un moyen de se réaliser, s’épanouir?

La place des jeux vidéo dans tout cela

A un moment ou à un autre, pour vous préparer à l’entretien d’embauche, on vous demandera vos forces et vos faiblesses. Bien sûr, étant donné que le cadre est PUREMENT professionnel, vous devrez répondre dans un objectif purement professionnel. A un moment donné, on m’a demandé de noter moi-même mes forces et mes faiblesses de 1 à 10. Puis on m’a demandé, de demander à des amis de me noter, des collègues de me noter. Ce que j’aimerais vous reporter ici, c’est qu’il y avait un énorme décalage entre les notes de mes amis (qui jouent aux jeux vidéo avec moi) et mes collègues. Les différences les plus flagrantes étaient en : confiance en soi, leadership, négociation, travail d’équipe. Dans ces éléments j’avais une note assez basse sur un plan professionnel et inversement sur le plan personnel. Et c’est là que j’ai réalisé que, mon travail ne me permet pas d’exprimer tous mes talents. Je ne suis pas ici en train de remettre en cause le fonctionnement d’une entreprise, seulement, je pointe du doigt que, à cause du fonctionnement classique d’une entreprise, mon leadership ne s’exprimera jamais par exemple (ou alors très tard dans ma carrière). Or, ces points forts que mes amis m’ont révélés sont aussi ce que j’aime profondément. J’ai alors décidé de changer de cadre afin que tous mes talents puissent s’exprimer tous les jours.

Les jeux vidéo vous permettent de vous exprimer pleinement dans ce que vous aimez et n’aimez pas en vous donnant un cadre concret. En jouant à chaque fois le personnage de l’élu (the chosen one), du héros, vous avez absolument toutes les ressources nécessaires pour faire tout ce dont vous pouvez rêver et cela vous donne un atout considérable pour bien vous connaître, là où une entreprise classique visera à vous donner une fonction (ce qui est compréhensible).

Défi

Quel type de jeu aimez-vous? Comment jouez-vous en coopération? Aimez-vous les jeux où il faut « grinder » (faire beaucoup de fois la même chose et progresser très lentement) ou au contraire les avez-vous en horreur? Dans les jeux de rôle, quel est votre archétype préféré? Cela en dira long sur ce que vous aimez. Cette première étape est capitale pour le personal branding que nous verrons plus tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *