Ciblez votre marché

de | 17 mars 2017

Dans l’article précédent sur la finalité, je vous ai donné un élément indispensable pour attirer l’attention, mais que l’on oublie souvent lorsque nous présentons notre produit/projet. En identifiant les émotions/expériences que vous allez transmettre à vos clients, vous saurez mieux comment mettre en valeur votre produit et comment les toucher. Mais cela implique aussi que vous allez vous couper d’une grande partie de la population. Dans cet article, je vais vous présenter un concept très peu connu des néophytes du marketing qui vous évitera bien des souffrances, le concept de cibler son marché.

Ton projet/produit/émission, c’est de la merde!

Avez-vous déjà lancé un projet, un produit ou une même émission (chaîne YouTube)? Si c’est le cas, ou si vous suivez tout simplement une chaîne, vous verrez dans les commentaires une catégorie de personnes qui détestent absolument votre produit, au point de faire des remarques non constructives du type :

  • Le présentateur est moche (non constructif car on ne choisit pas son physique, on ne peut pas changer le goût des gens et encore moins remédier à leur manque de savoir-vivre)
  • Ton émission est trop grand public, qui se traduit souvent par « ton émission c’est de la merde », j’expliquerai bientôt ce comportement
  • Ton émission est trop spécialisée, trop courte, trop mauvaise, trop longue, trop sombre, trop clair, qui donne aussi le comportement juste au-dessus

Celui qui essaye de vous rabaisser est déjà en-dessous de vous.

Quand vous commencez votre projet, il y a de grandes chances que la plupart des commentaires ressemblent à cela et cela va vous faire entrer dans une spirale infernale si vous suivez leurs « conseils ». Vous allez changer votre format, votre façon de faire qui vous était propre pour copier quelqu’un d’autre, dans ce cas-là, ces mêmes personnes se feront une joie de vous pointer du doigt pour cela. Vous allez avoir envie d’arrêter votre projet, vous aurez des remarques du type « mais si les gens n’en veulent pas et veulent rester dans leur ignorance, eh bien qu’ils y restent, j’arrête ». Vous allez transformer cette magnifique opportunité pour toucher les gens, en plus grande erreur de votre vie. Il se peut aussi que les remarques vous énervent beaucoup et que vous passiez une mauvaise journée.

Comment rendre votre projet agréable pour tous

Et si je vous disais qu’il vous manque, en fait, un ingrédient secret, une connaissance non connue du grand public qui va vous permettre de prendre infiniment plus de plaisir à faire ce que vous faites, ou tout simplement prendre du plaisir à regarder votre émission en tant que spectateur. Vous allez pouvoir, grâce à cette connaissance et en tant qu’auteur, toucher toujours plus de gens, avoir toujours plus d’énergie, avoir votre propre façon de faire, votre propre façon de vous exprimer et d’apporter de la valeur aux personnes qui vous suivent. Vous deviendrez non seulement vous-même, vous serez fier du contenu que vous produisez et vous vous servirez de cette activité comme d’une force.

Idée reçue numéro 1 : Parce que tout le monde peut voir mon projet, mon projet est pour tout le monde

La connaissance qui vous manque et qui vous permettrait de vous épanouir vient d’une idée reçue qui vient du monde de la télévision. Vous pensez que, parce que tout le monde peut voir votre projet, votre projet doit viser tout le monde. C’est aussi trompeur que de dire : parce que le peuple vote pour le président, le président représente le peuple, je pense que plus personne n’a besoin d’explications pour se rendre que ce n’est absolument pas suffisant. C’est l’idée reçue qui, malgré toutes les preuves concrètes que tous, nous vivons, persiste dans nos têtes. La réalité, c’est que quand vous lancez un projet, 95% de la planète, si ce n’est plus, s’en fout complètement et que vous n’avez pas besoin de ces 95% pour apporter de la richesse, pour enrichir les gens, vous enrichir vous-même, aussi bien financièrement qu’en vivant des expériences uniques.

En sachant cela, vous allez volontairement cibler une catégorie de personnes du marché global et vous allez créer du contenu pour ces personnes-là qui adorent votre projet/produit, qui s’enrichissent grâce à vous. Cela vous apportera plus de succès, même les personnes qui adorent vous descendre, le feront encore plus ce qu’il leur produira à eux aussi plus de plaisir, sauf qu’avec cette connaissance que je partage dans cet article, vous pourrez les ignorer totalement et leurs commentaires vous feront rire. Sachez d’ailleurs que les personnes qui vous détestent, sont paradoxalement, celles qui vous suivent le plus religieusement, vous les trouverez sur chacune de vos vidéos, articles, émissions, à dire toujours la même chose.

Connaître votre audience

Si vous ne l’avez pas déjà fait avant de vous lancer dans votre projet, vous pouvez le faire maintenant. Pour cela, posez-vous les questions suivantes :

  • Pour qui est-ce que je fais ce projet? Qu’est-ce que je veux leur apporter? Qu’est-ce que je veux changer? Qu’est-ce que je veux leur apprendre?
  • Qui est mon client potentiel? mon spectateur potentiel? Que cherche-t-il? Qu’est-ce qu’il aime faire? Qu’est-ce qu’il n’aime pas?
  • Les informations démographiques de base : âge, sexe, centres d’intérêt

En faisant cela, vous vous faciliterez la tâche en produisant du contenu adapté à votre audience. Vous pourrez utiliser un angle plus adapté pour captiver votre audience et lui apporter de la valeur. Encore une fois, ne tombez pas dans la malédiction du technicien qui est de penser que « si mon produit est bon, tout le monde va se l’arracher ». Vous avez maintenant compris que cela est faux et vous devez adapter votre approche en conséquence, si ce n’est pas le cas, vous n’avez rien appris et profitez en pour relire l’article.

Conclusion

En sachant que les remarques blessantes viennent seulement de la part de marché qui ne vous intéresse pas du tout, ne vous en préoccupez pas, concentrez-vous sur comment aider ceux qui vous aiment et ils vous le rendront au centuple. Ce phénomène est d’ailleurs ce qui explique les différences entre les gens qui sont fans d’un jeu vidéo et d’autres qui disent que c’est le jeu le plus nul de l’histoire. Avec ce concept, vous ferez la différence entre « Je pense que ce jeu n’est pas fait pour moi », et « Ce jeu est nul ». Vous comprenez maintenant que cela n’a rien à voir avec la politesse comme on peut l’entendre parfois, et que c’est tout simplement personnel.

Défi

Il y a de grandes chances que vous ne soyez pas auteur, alors je vous ai préparé un petit exercice à faire en tant que consommateur pour concrètement comprendre ce phénomène.

Quel est le votre film préféré? Pourquoi l’aimez-vous?

Allez maintenant sur Allociné ou autres sites de critiques de films et cliquez sur les notes à 1 étoile des spectateurs (pas les critiques spécialisées). Ensuite, lisez 3 commentaires (qui vous déplairont beaucoup car en complète contradiction avec votre expérience du film) et vous aurez une bonne expérience concrète de ce que je suis en train d’écrire dans cet article. Ici, je vous ai fait lire 3 commentaires, sachez qu’un auteur, surtout quand il commence, les lit tous. Alors si cet exercice vous a mis hors de vous, imaginez un auteur qui commence à peine.

Est-ce que les 3 commentaires vous ont fait souffrir? Exemple en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *