[AD] Faites-vous partie des gens qui commettent cette erreur monumentale?

de | 8 mars 2017

Les semaines précédentes, j’ai parlé de la coopération. D’abord, j’ai parlé de ce qu’est la coopération, puis j’ai continué à vous expliquer les concepts qui vous seront indispensables pour vivre correctement cette coopération afin d’en tirer le maximum et permettre à tous les membres de s’épanouir, s’enrichir. A partir de cette semaine, j’aimerais parler d’un mot qui fâche, le marketing. Dans les prochains articles, j’aimerais démystifier ce qui se cache derrière ce terme, vous faire comprendre que c’est un élément dont on ne peut pas se passer.

Photographe : Tom Saunders. CE N’EST PAS COMME CELA QU’ON DÉCOUPE UNE PIZZA!

Le marketing, un mal-aimé

Avant d’aller plus loin, le marketing et la vente sont deux choses très différentes. Le marketing, c’est l’art de trouver des prospects (c’est-à-dire des clients potentiels), c’est l’art de se faire remarquer par les bonnes personnes. C’est aussi l’art de le faire avec le moins de moyen possible et avec le maximum d’efficacité. Que ce soit clair, le marketing s’arrête une fois que vous avez la bonne personne devant vous, la vente prend généralement la suite.

J’ai suivi des études très techniques. Dans ce monde, le marketing est généralement très mal vu, cela s’explique surtout par le fait que dans le monde technique, personne ne sait vraiment ce qu’est le marketing. Alors, on retrouve des idées reçues qui commencent par « Le marketing ça ne sert à rien car » :

  1. Si ton produit* est bon, il se vendra  tout seul
  2. Si ton produit* est bon, tout le monde va s’y intéresser
  3. Si ton produit* est bon, pas besoin de se faire remarquer, le bouche-à-oreille fera le travail
  4. Si ton produit* est bon, cela va sauter aux yeux du client
  5. Si ton produit* est bon, etc…

*peut être remplacé par projet.

Vous l’aurez compris, dans ce monde de la technique, c’est la performance intrinsèque du produit qui compte, plutôt logique non? Dans la tête d’un technicien pur, le marketing sert à masquer le manque de performance d’un produit, le manque d’intérêt du produit, le manque d’attrait du produit. En clair, faire du marketing, c’est pire qu’inutile, c’est dégradant. On ne peut pas être plus loin de la réalité.

Le technicien* face à la réalité

*Le technicien désigne une personne qui fabrique concrètement le produit. Cela peut être une personne qui développe son logiciel, le boulanger qui fait son pain, un artisan qui  fabrique son produit.

La réalité est qu’être le seul à savoir que son produit est le meilleur, ne vous sera d’aucune aide quand il s’agira de le vendre ou ne serait-ce que d’en parler. Peu importe en fait, la valeur que votre produit va créer pour le client si le client n’a même pas conscience que vous existez. Il ne peut pas alors acheter votre produit ou participer à votre projet. Sans le marketing, aucune entreprise, aucun projet ne survit. Toutes les entreprises, tous les projets qui ont réussi, ont trouvé le moyen de capturer l’attention des bonnes personnes (les personnes qui seront très intéressés par le produit) et les transformer en clients ou en partenaires.

Ceux qui ne commencent pas rapidement à inclure des éléments marketing dans leur projet se retrouvent tout simplement avec « le meilleur produit » entre les mains et les yeux pour pleurer. Devant cet échec, le technicien n’a aucune chance de s’en sortir. Pour la simple raison que dans son modèle de réussite, le marketing n’est pas la solution, c’est même l’inverse. Et voilà ce que vous allez constater concrètement : la personne va se mettre à travailler plus, vous entendrez souvent des entrepreneurs qui travaillent 70h par semaine par exemple, ou vous verrez des joueurs jouer encore plus, dépassant les 4h par jour pour s’améliorer! Mais le problème n’est pas là, ce n’est pas la quantité d’effort ni la qualité du produit qui est problématique ici. C’est le fait que la personne réfléchit purement en tant que technicien et cette route mène rarement au succès, généralement elle mène vers l’épuisement.

Une question pour les techniciens purs, si effectivement votre produit/projet est remarquable et que ceux qui en entendent parler adhèrent immédiatement. Ne vaut-il pas mieux que, le bouche-à-oreille commence avec 10 000 personnes que vous avez réussies à atteindre grâce au marketing plutôt que 100 personnes qui sont tombées par hasard sur vous?

Ce problème dans les jeux vidéo

Ce manque de considération pour le marketing, vous le verrez partout et surtout dans les jeux vidéo de la part des joueurs eux-mêmes. Plutôt que d’être frappé de plein fouet après avoir investi énormément dans votre produit ou projet professionnel, je vous propose d’utiliser encore une fois les jeux vidéo pour prendre concrètement conscience de la valeur du marketing.

Si vous jouez aux jeux multijoueurs type MMORPG, vous avez sûrement déjà vu des annonces pour recruter des membres pour une guilde. Sur le canal général du jeu en question cela ressemble à ça :

DarkNaturoSasukeDu93: « Bonjour tout le monde, la Guilde « YOLO-Destructeurs-de-Monde-YOLO » recrute, tout niveau, tout type de jeu. On est déjà 72, chez nous il y a une bonne ambiance et on est très sympa. On peut même vous aider à faire vos quêtes ».

Analysons le message maintenant (je vous ai épargné le langage SMS) : Nous comprenons qu’une guilde recrute et voilà les informations que nous en retirons :

  • La guilde prend vraiment n’importe qui. Ce qui indique que l’existence de cette guilde se suffit à elle-même, c’est-à-dire que les membres n’ont pas de but. C’est comme lancer une entreprise, embaucher beaucoup de personnes et ne rien en faire par la suite.
  • Ils sont déjà 72 et recherchent plus de monde. Pour avoir de l’importance, le seul critère de cette guilde est le nombre, voilà le « but » de cette guilde : avoir beaucoup de joueurs dans la guide et ne rien faire, soit créer un énorme gâchis.
  • « Chez nous il y a une bonne ambiance et on est très sympa ». Cette partie, c’est ce que j’appelle le « bullshit de base », cela n’apporte aucune information, n’a aucun intérêt et n’est pas pertinent. Vous trouverez le même « bullshit de base » dans les offres d’emplois à grande échelle par exemple : « Nous recherchons quelqu’un de passionné, de motivé et qui est prêt à relever des défis! ».
  • Le coup de grâce que je vois souvent : « On peut même vous aider ». Alors si dans une guilde, dans un groupe, personne ne s’entraide, je ne vois même pas l’intérêt de créer une guilde. L’entraide doit être la première condition qui assure une bonne santé pour la guilde.

Ce projet de guilde a sûrement beaucoup de sens pour le maître de guilde, il veut un maximum de joueurs dans sa guilde pour pouvoir jouer avec d’autres joueurs. Je dirais même qu’il est persuadé de bien faire en ramassant tout ce qui passe. Le besoin de jouer a plusieurs est parfaitement compréhensible, néanmoins ici, la manière de se présenter doit être revue. Voilà quelques conseils pour améliorer la présentation :

  • Créer une guilde pour atteindre un but, que ce soit pour faire des donjons, s’entraîner, etc… Mais il ne faut pas que le moyen soit l’objectif. Créer une guilde afin de jouer à plusieurs n’est pas suffisant. Jouer à plusieurs est la méthode, le moyen. L’objectif vient ensuite et vous devez le définir clairement.
  • Choisissez un nom de guilde qui parle, on doit savoir le but de votre guilde en lisant le nom ou en lisant un sous-titre associé à la guilde. Si vous avez déjà un nom qui n’est pas trop parlant, associé directement l’objectif à votre nom.
  • Choisissez un recruteur avec un nom correct, la première image de votre guilde est donnée par le recruteur, alors attention.
  • Remplacez les informations inutiles (ambiance et sympa) par des informations pertinentes et concrètes : « nous jouons 3 soirées (lundi, vendredi et samedi) par semaine de 21h à 0h00. Nous cherchons des joueurs capables de venir préparés et prêt à partir à l’heure ».

En suivant ces conseils très simples, vous ferez vos premiers pas dans le marketing. Vous le faisiez déjà? C’est parfait, vous n’avez pas commis l’erreur de croire que vous valiez mieux que les autres, vous avez compris l’utilité du marketing.

Conclusion

Le marketing est un sujet extrêmement vaste, je n’arriverais pas à en parler dans un seul article. La suite des articles vous donnera des concepts intéressants pour en tirer le meilleur et ne pas tomber dans les pièges classiques. Cet article avait pour but de vous faire comprendre que sans marketing, vous n’arrivez pas à atteindre les autres, à intéresser les autres. Sans la participation d’autres joueurs, de partenaires, aucun de vos projets ambitieux ne pourra voir le jour. Alors, arrêtez de faire des choses immenses sans aide, entourez-vous des bonnes personnes grâce au marketing.

Défi :

La prochaine fois que vous verrez une annonce mal écrite ou qui ne donne pas assez d’informations, proposer à la personne de rajouter des informations pertinentes. Si c’est vous qui êtes à l’origine de ce message mal écrit, ajoutez des informations pertinentes.

Sur ce post vous trouverez par exemple une méthode simple pour aider la personne à « se vendre » : exemple simple de marketing dans le jeu vidéo. Regardez le premier et le troisième message pour constater la différence.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *