Quand jouer la gagne vous fait tout simplement perdre dans les jeux vidéo

de | 12 octobre 2017

Est-ce que vous faites partie des joueurs de jeux vidéo compétitifs qui jouent pour gagner? Si c’est le cas, cet article est pour vous, car jouer la gagne ne vous rapportera qu’une seule chose : perdre. Je sais que cela est très contre intuitif, mais jouer la gagne crée chez vous le réflexe de jouer en mode pilote automatique. Dans ce mode, vous ne jouez que de manière réactive. Aucune analyse n’est possible et donc il vous est impossible de prendre les bons choix. D’ailleurs, vous ne prenez même aucun choix étant donné que c’est de la réaction pure. Jouer la gagne est la première raison pour laquelle les joueurs de jeux vidéo restent bloqués dans le classement. Il y a un autre effet pervers à jouer la gagne : vous faites le maximum d’efforts, ce qui a l’air pratique quand vous voulez vous améliorer, sauf que c’est le maximum d’efforts sur des actions qui vont vous faire tuer. Concrètement, vous allez faire énormément d’actions solo. Si vous jouez un jeu d’équipe, jouer la gagne vous poussera à vous battre à un contre six et vous ne verrez même pas où le problème.

Plus longtemps vous jouez dans ce mode et plus il vous faudra fournir d’efforts pour en sortir. Il ne suffira pas de vous dire d’arrêter de jouer la gagne pour vous arrêter comme par magie. Vous devez remplacer ce réflexe par un exercice à réaliser très concret, mesurable, observable, indiscutable. Sans ces quatre éléments, vous retomberez instinctivement dans le mode pilote automatique. Cela pour une raison très simple, votre cerveau, parce que vous jouez très souvent en pilote automatique, a développé une habitude au point où jouer en mode pilote automatique est même devenu un réflexe. Sortir de ce mode vous permettra de travailler directement vos points faibles, cela aura pour conséquence d’améliorer immédiatement votre niveau de jeu. Le fait de vous améliorer vous motivera grandement et vous poussera à vous créer d’autres exercices afin de vous améliorer. Toutefois, votre cerveau aura d’autres idées en tête : parce que vous vous êtes amélioré récemment, votre cerveau aura tendance à essayer de vous récompenser immédiatement, il vous poussera à retomber dans vos travers, à rejouer en mode pilote automatique. Ce qu’il faut retenir ici, c’est que ce n’est pas parce que vous avez réussi à ne plus jouer en mode pilote automatique une fois, que cela ne se reproduira pas. Vous devez rester vigilant.

Qu’est-ce que je peux faire pour gagner, là, maintenant, tout de suite? Les symptômes du jeu pour la gagne

Jeu vidéo, Jeux vidéo, Starcraft II, Legacy Of the Void

Jeu vidéo : Starcraft II, Legacy Of the Void. Un zealot contre des centaines de zerg, pas de problème…

Parce que toutes vos capacités d’analyse sont neutralisées quand vous jouez pour la gagne, je dois vous expliciter les symptômes de ce mode de jeu. Cela vous permettra de les reconnaître, d’estimer la fréquence où vous tombez dans ce piège, et à termes de pouvoir en sortir. Je préfère vous prévenir tout de suite, pour certains d’entre vous, vous ne verrez aucune différence, vous ne verrez pas de changement dans votre façon de jouer, cela veut tout simplement dire que vous jouez tout le temps la gagne, que vous ne réfléchissez tout simplement plus quand vous jouez à votre jeu vidéo et enfin, il y a de très fortes chances que votre niveau n’a pas progressé significativement depuis plusieurs mois.

Tous les symptômes ont un point commun, ils répondent à la question « qu’est-ce que je peux faire pour gagner, là, maintenant, tout de suite ? ». Voyons ensemble la liste des symptômes :

  • Vous pourchasserez vos adversaires à travers tous les obstacles quand ils leur resteront très peu de points de vie. Dans votre tête, l’idée ressemblera à cela : « il ne reste plus qu’un tir, plus qu’une frappe et il meurt. Je le tue rapidement et je reviens vite en arrière ». On sait tout ce que cela donne en réalité, vous pourchassez la cible, vous n’arrivez pas à la toucher parce que vous êtes trop excité, rapidement se transforme vite en 10 secondes et vous êtes mort avant même d’avoir pu le tuer ou de pouvoir revenir en arrière. Ce premier symptôme est de loin le plus fort.
  • Si vous jouez à un jeu d’équipe, voici le second symptôme le plus répandu : vous n’écoutez tout simplement pas votre équipe, vous êtes ce que l’on appelle « en tunnel vision ». Dans ce mode, vous êtes la référence, c’est vous qui décidez ce qui est bien ou mal, ce qui est à faire ou non, ce qui correct et ce qui ne l’est pas. Il y a deux situations extrêmement concrètes : quand on vous dit de reculer, vous ne reculez pas ou 20 secondes plus tard, quand on vous dit de tirer sur une autre cible, vous ne le faites pas, aussi bien que parfois dans votre équipe un joueur dit « ils sont tous low PV ».
  • Vous allez utiliser vos sorts les plus puissants dans le seul but de sauver votre peau (ou pour vous mettre en valeur) et non pas dans le but de servir au mieux votre équipe, ou votre but à long terme dans les jeux solo. Dans Overwatch, les joueurs ont tendance à utiliser leurs Ultis juste avant de mourir. Ou alors, ils l’utilisent de manière complètement inutile pour améliorer leurs statistiques par exemple. Je m’explique : vous êtes en six contre six, vous parvenez à tuer deux cibles, il est donc inutile à partir de ce moment d’utiliser vos sorts les plus puissants, le combat est déjà gagné.
  • Quand vous aurez le choix entre deux solutions, une solution très rapide et une solution plus lente mais bien plus efficace, vous choisirez systématiquement la solution rapide. La solution la plus rapide, même si elle est en fait inefficace, sera quand même choisie. Parce que vous êtes en mode réactif, le critère le plus important pour vous est le temps de réponse, le temps avant de passer à l’action. Dans StarCraft II, si vous jouez Zerg, vous aurez tendance à créer beaucoup de zerglings qui se feront massacrer, plutôt que de créer des unités plus puissantes mais qui seront plus longues à produire. Dans un jeu d’équipe, vous aurez tendance à agir rapidement même si cela veut dire agir en solo, plutôt que d’attendre 10 secondes que vos équipiers vous rejoignent. Cela se traduira évidemment par votre mort et celles de vos équipiers, car ils seront eux-mêmes poussés à agir à cause de votre réaction.

Je vous ai donné ici les quatre symptômes les plus répandus du jeu pour la gagne. Comme vous pouvez le voir le résultat est toujours négatif. Vous devez prendre conscience de ce problème, mesurer son impact sur vos performances et enfin agir dès maintenant pour vous en débarrasser pour de bon et améliorer concrètement votre niveau de jeu.

Comment faire pour sortir du mode pilote automatique ?

Ici, l’important n’est pas tellement l’exercice que vous allez faire, mais le fait de rester concentré. Vous devez rester conscient, garder votre sang-froid, pour continuer d’analyser votre jeu. Trop souvent et trop facilement, vous vous laissez emporter par l’action. Les symptômes que j’ai décrits précédemment n’ont rien de complexe, je pense même que vous connaissiez déjà ces symptômes. Vous ne les avez peut-être pas marqués noir sur blanc, mais vous les connaissez.

Il existe une méthode très simple pour sortir de ce pilote automatique. Avant de lancer votre partie, vous devez sélectionner un symptôme que vous devez combattre. Rédigez un exercice extrêmement simple à faire qui empêchera tout simplement l’apparition de ce symptôme ou sa mise à mort. Par exemple, vous voulez arrêter de pourchasser vos adversaires quand ils n’ont plus beaucoup de points de vie, votre exercice sera alors : « pendant toute la partie, je resterai à proximité de mon tank ». En plus de cela, vous allez enregistrer votre partie. Et quand vous regarderez votre partie, vous ne ferez attention à rien d’autre qu’à cela. Compter le nombre de fois où vous auriez pu pourchasser votre cible, comptez le nombre de fois où vous l’avez effectivement fait et enfin compter le nombre de fois où vous ne l’avez pas fait. Cela est extrêmement important, cela vous permet de vous contrôler, mais surtout de mesurer votre amélioration. Idéalement, vous voulez évidemment arrêter de le faire complètement.

Défi

A vous de jouer maintenant ! Sélectionnez un symptôme, appliquez la méthode, faites-le une heure par jour. Pourquoi seulement une heure ? Car cela vous demandera énormément d’efforts d’écraser un automatisme que vous avez construit depuis plusieurs semaines, plusieurs mois, plusieurs années. A chaque fois que vous arriverez à écraser cet automatisme, vous serez de plus en plus fatiguée, jusqu’au moment où vous ne pourrez plus le faire du tout et vous retomberez inévitablement dans vos travers. Mais cela n’est pas grave, le plus important est d’avoir réussi à l’écraser même si ce n’est que quelquefois.

Recherches utilisées pour trouver cet article :jouer et perdre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *