Pourquoi le « trial and error » vous empêche de progresser dans les jeux vidéo

de | 15 décembre 2017

Si vous jouez pour progresser, inévitablement vous serez victime du phénomène que je vais décrire ici. Pour faire simple, ce phénomène vous pousse à croire que les jeux vidéo ne sont qu’un enchaînement d’actions qui n’ont pas de lien les unes avec les autres. Alors, quand vous serez confronté au problème, vous rechercherez une solution simple, applicable tout de suite et qui ne requiert pas de raisonnements complexes. Cette méthode marche très bien au début, cela pour une raison extrêmement simple : ni vous ni votre adversaire ne savent jouer. Alors quand votre adversaire utilisera la technique X, il vous suffira d’utiliser la technique Y pour le contrer. Cette méthode s’appelle le « trial and error », je l’expliciterai plus en détail un peu plus loin dans l’article.

Sauf que voilà, si les jeux vidéo compétitifs s’arrêtaient là, il y a longtemps que tout le monde utiliserait la même technique et les résultats seraient connus à l’avance. Comme vous le savez tous, les jeux vidéo sont nettement plus complexes à haut niveau. Pour progresser, il vous faudra alors comprendre que vos actions ont des conséquences, qu’il y a une certaine façon de faire qui est mieux qu’une autre et cela pour des raisons très précises. Une fois que vous avez accepté cela, que vous avez ouvert les yeux pour prendre en compte la complexité de votre activité, vous pourrez alors utiliser un levier supplémentaire pour progresser et avoir l’avantage sur vos adversaires.

La méthode du « trial and error »

Avant d’aller plus loin, il faut définir ensemble la définition de la méthode « trial and error ». C’est une méthode de résolution de problèmes extrêmement simple, extrêmement basique. Parce qu’elle est extrêmement simple et basique, elle ne marche aussi que pour les problèmes, eux-mêmes extrêmement simples. La solution consiste tout simplement à essayer des solutions au hasard pour voir celles qui marchent et celles qui ne marchent pas. En clair ici, vous ferez appel à très peu de connaissances, à très peu de raisonnement si ce n’est pas du tout. C’est typiquement la méthode employée par les nouveaux joueurs de jeux vidéo ou les joueurs de jeux vidéo qui pensent que cette activité ne requiert pas beaucoup de matière grise.

Pour reconnaître les joueurs adeptes de cette méthode, il vous suffit tout simplement de vous rendre sur les forums dédiés à votre jeu vidéo. Tous les sujets du type « que faites-vous quand votre adversaire fait X ? », « comment contrer Y ? », « comment jouez-vous le personnage / la race Z ? » ne sont que l’expression du symptôme « trial and error ». Aux yeux d’un joueur de haut niveau, ces questions sont extrêmement complexes, mais surtout elles sont aussi extrêmement vagues. Aux yeux d’un joueur de niveau plus faible, ou qui n’a pas pris conscience que les jeux vidéo sont plus complexes que d’appliquer une recette, il existe quelque part une solution simple et c’est pour cela qu’il demande cette solution sur un forum. Sauf que voilà, la solution simple n’existe pas et n’a jamais existé. Le joueur qui a ouvert le sujet ne trouvera alors pas de solutions satisfaisantes pour lui, il sera alors condamné à répéter les mêmes erreurs, jusqu’à ce qu’ils comprennent qu’il n’y a pas de réponse simple à sa question.

Une méthode rapidement inefficace si vous souhaitez évoluer à haut niveau. Commencer la réflexion pour progresser

Le problème est le suivant, la complexité augmente dramatiquement à partir d’un certain niveau. Chaque action, même la plus insignifiante peut avoir des conséquences dramatiques. Pour un joueur qui applique la méthode du « trial and error », cette complexité est tout simplement inaccessible, elle n’existe même pas à ses yeux. Quand ce joueur atteindra un niveau plus élevé, il ne saura tout simplement pas quoi faire pour améliorer son jeu. Cette situation de blocage peut durer plusieurs semaines, plusieurs mois, voire des années. Tant que le joueur en question ne se remet pas en cause, le résultat sera toujours le même.

Vous devrez alors passer à une méthode bien moins facile d’utilisation. Vous allez devoir vous poser des questions, comme par exemple « pourquoi les recettes que l’on m’a conseillées fonctionnent ? ». Il sera très difficile de répondre aux questions, cela pour une raison extrêmement simple, vous ne saviez même pas qu’il fallait se poser des questions. Alors ne vous étonnez pas si absolument aucune réponse ne vous vient quand vous commencerez à questionner votre façon de jouer.
Toutefois, j’ai une bonne nouvelle pour vous. Il y a de grandes chances que vous ayez déjà toutes les connaissances nécessaires pour répondre à ces questions. Vous avez amassé assez de connaissances sur votre jeu vidéo pour pouvoir répondre vous-même à ces questions. Malheureusement pour vous, vous n’en avez pas conscience. La réalité est que sur toutes les connaissances que vous avez amassées sur le jeu vidéo en question, vous en utilisez peut-être 10 %. Il s’agira ici alors d’utiliser le reste pour trouver des réponses, des pistes de solutions qui vous permettront de progresser. Alors quand vous tenterez de répondre à ces nouvelles questions que vous vous posez, la dernière chose à faire est de creuser dans les connaissances que vous utilisez déjà.

Une méthode simple et efficace afin de faire appel à toutes vos connaissances

Jeu vidéo, jeux vidéo, Path of Exile

Jeu vidéo : Path of Exile, arbre de talents.

Il s’agira ici de mettre à contribution toutes les connaissances que vous avez ignorées jusqu’ici. Pour y faire appel, il faut déjà y avoir accès. Les 10 % connaissances que vous utilisez déjà sont accessibles immédiatement, car ce sont des connaissances que vous utilisez à chaque fois que vous lancez une partie. Malheureusement, vous n’avez pas le même avantage pour faire appel au reste de vos connaissances.

La méthode que je préconise est très longue, mais parce que vous ne l’appliquez qu’une seule fois de bout en bout, elle se rentabilisera sur le temps. La méthode vous permettra d’avoir accès à absolument toutes vos connaissances, elle vous permettra même de venir les construire, les renforcer. Vous utiliserez d’ailleurs directement le résultat de cette méthode pour répondre aux prochaines questions qui vous viendront.

Cela consiste tout simplement à créer une carte heuristique de vos connaissances sur le jeu vidéo où vous souhaitez progresser. Une carte heuristique n’est qu’une représentation graphique de vos connaissances sur un sujet. Pas besoin de partir dans des méthodes professionnelles pour la faire, vous connaissez déjà aussi une façon de le faire simplement et de manière naturelle : l’arbre de talents ou de compétences dans les jeux vidéo. Bien sûr, si vous êtes déjà formé à la réalisation d’une carte heuristique, rien ne vous empêche de le faire.

Pour plus de clarté, appliquez la méthode suivante :

  • Commencez par établir les plus gros éléments qui constituent votre jeu vidéo. Dans Starcraft II, on pense tout de suite à la micro gestion et à la macro gestion. Dans Overwatch, on pense au jeu d’équipe et à la composition des équipes. Bien sûr, il y a bien plus de 2 éléments majeurs, c’est à vous de faire au mieux afin d’en déterminer le maximum  ;
  • Pour chacune des grandes idées que vous avez déterminées, vous les casserez en trois sous-catégories. Vous le ferez avec l’idée en tête d’être de plus en plus concret à chaque fois ;
  • Vous casserez ces sous-catégories, en sous-sous-catégories, avec encore une fois l’idée en tête de rendre cela toujours plus concret. Vous arrêterez de fractionner les éléments après avoir décrit ce qui se passe concrètement dans la partie.

Je ne vous le cache pas, il y aura certainement des centaines d’éléments selon votre niveau de jeu. Il vous suffira alors de sélectionner les éléments sur lesquels vous avez des connaissances, mais qui ne sont pas encore mis à contribution dans votre façon de jouer actuelle. Pour les reconnaître, cela est très simple, ce sont les éléments qui ont une description encore trop vague, que vous avez eu du mal à décrire concrètement.

A l’inverse, si vous trouvez votre carte heuristique trop pauvre, qu’il n’y a pas assez d’éléments, félicitations, vous avez la preuve sous vos yeux que vous ne vous posez pas assez de questions. Dans ce cas-là, n’hésitez pas à faire des recherches sur Internet ou à poser vos questions sur des forums afin d’enrichir vos connaissances.

Défi

A vous de jouer maintenant ! Le but ici est de se sortir de la tête que les jeux vidéo ne sont que des activités où vous perdez votre temps, où vous vous abrutissez. On ne peut pas être plus loin de la réalité. Pour en prendre pleinement conscience et commencer à progresser rapidement/efficacement, vous devez remettre en question tout ce que vous savez sur votre jeu vidéo. En appliquant la méthode que je propose ici, vous prendrez conscience de l’ampleur de la tâche qui vous attend. Surtout, vous aurez face à vous une carte qui vous suffira de parcourir et de pratiquer en jeu afin d’améliorer votre niveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *