Pourquoi enchaîner les parties classées ne vous permet pas de progresser dans les jeux vidéo

de | 29 décembre 2017

Si vous essayez de grimper dans le classement sur votre jeu vidéo favori, il y a de grandes chances que vous soyez tombé dans le piège que je vais décrire ici. Ce piège consiste à se convaincre que pour progresser, il suffit d’aligner les heures. Alors votre méthode de progression se résumera à une seule étape : enchaîner les parties classées jusqu’à l’épuisement. Sauf que voilà, vous n’avez absolument pas réfléchi ni même essayé de vérifier que cette hypothèse était vraie. Vous avez posé cette hypothèse comme si elle était une vérité absolue. Si bien qu’après avoir passé plusieurs semaines, plusieurs mois à être exactement au même classement, vous ne vous poserez toujours pas la question de savoir si pour progresser dans le jeu vidéo il ne faudrait pas un peu plus que seulement aligner des heures. J’ai déjà coaché des joueurs qui avaient plus de 15 000 parties à leur actif, il ne m’a fallu que trois heures de coaching pour les débloquer. En seulement trois heures, ils ont eu plus de résultats que pendant les 14 000 dernières parties. Pensez-vous réellement qu’aligner les heures soit suffisant pour progresser dans les jeux vidéo ?

Ici, j’aimerais vous rappeler une vérité fondamentale, connue de tous et qui a été vérifiée à de nombreuses reprises. En gardant cette vérité en tête, vous ne perdrez plus jamais votre temps, vous ne serez plus jamais bloqué dans le classement. La profondeur de votre analyse et votre capacité de lecture du jeu seront décuplées. Cela vous permettra de bien comprendre pourquoi vos adversaires ont pris le dessus sur vous et de noter les erreurs que vous avez faites. En comprenant bien les mécanismes, en rendant les différents rouages de votre jeu vidéo visibles à vos yeux, vous comprendrez concrètement que les jeux vidéo sont bien plus complexes qu’ils n’y paraissent. Concrètement, vous n’aurez plus besoin de jouer pendant des heures pour vous améliorer. Vous développerez la capacité pour cibler avec précision vos erreurs et surtout, vous trouverez des pistes de solutions tout de suite plutôt que d’attendre de trouver un guide sur Internet qui vous livrera une solution toute faite, mais qui ne marche que dans des rares cas.

Pourquoi enchaîner les parties ne fonctionnent tout simplement pas

Jeu video, jeux video, Eve Online

Jeu vidéo : Eve Online. Le facteur temps n’est pas aussi important sur les jeux vidéo en ligne compétitifs.

D’un point de vue logique, pour améliorer un système, il faudrait tout d’abord pouvoir mesurer les performances du système afin de voir ce qui le ralentit. Le fait d’enchaîner les parties en continu ne fait que faire tourner le système. À aucun moment, vous n’analysez les performances de votre système, vos performances. Comment voulez-vous vous améliorer, si vous ne savez même pas ce qui vous retient ? Comment voulez-vous réparer votre voiture, si vous ne savez même pas quelles pièces vérifier ? Et pourtant c’est cette méthode qui n’a absolument aucun sens que vous utilisez pour essayer de progresser dans les jeux vidéo.

Si une voiture ne démarre pas, la méthode du joueur de jeux vidéo pour la dépanner consiste à essayer de la démarrer jusqu’à ce qu’un jour elle se mette effectivement à démarrer. Pour n’importe quel cas de la vie de tous les jours, cette méthode de dépannage, d’amélioration, ne fonctionne pas et est ridicule. Mais pour une raison que j’ignore, dès qu’il s’agit de jeux vidéo, les lois qui régissent notre univers ne semblent plus s’appliquer. Les joueurs de jeux vidéo sont alors convaincus que leurs efforts seront récompensés même si leurs efforts n’ont absolument aucun sens. J’espère que vous avez bien compris ici, qu’enchaîner les parties n’est pas une bonne méthode.

La différence entre analyser son jeu et se regarder jouer

Le fait de jouer de cette façon, d’aligner les heures bêtement, a des conséquences bien plus graves que de simplement vous faire perdre votre temps. Cela vous a aussi appris à ne plus réfléchir pendant que vous jouez aux jeux vidéo. Or votre niveau de jeu n’est que le reflet de vos connaissances, de votre capacité à analyser le jeu et à choisir les meilleures options selon les situations que vous rencontrez. Concrètement, quand je vous dirai d’analyser votre jeu, vous comprendrez : « je vais enregistrer une vidéo et je vais me regarder jouer comme si c’était du divertissement ».

Il y a une différence fondamentale entre analyser son jeu et se regarder jouer. Quand vous analysez votre jeu, vous vous posez toujours la question « pourquoi est-ce que j’ai fait ce que j’ai fait, y avait-il une meilleure option ? ». Quand vous vous regardez jouer, vous éteignez votre cerveau et vous prenez du pop-corn. À votre avis, quelle méthode est la plus efficace pour trouver ses erreurs et les corriger ? Évidemment, c’est la première, mais à chaque fois que vous proposerez à un joueur de jeux vidéo de regarder son propre enregistrement afin d’y détecter des erreurs, le joueur en question sera incapable de vous dire ce qu’il aurait pu faire de plus, ni même s’il a fait des erreurs.

Une méthode simple et efficace afin de détecter ces erreurs avec précision et les corriger efficacement

Il s’agira là aussi de revenir à une vérité fondamentale. Pour réparer un système, quel qu’il soit, vous devez comprendre le but du système, mais vous devez aussi comprendre le but de chaque pièce qui constitue ce système.

Dans les jeux vidéo, le système, c’est votre niveau de jeu, votre façon de jouer. Les pièces en question ne sont rien d’autre que les décisions que vous prenez, votre façon d’agir, votre façon de réagir face aux adversaires. Tous les combats que vous perdez, toutes les mauvaises décisions que vous prenez ne sont que des pannes dans ce système.

Pour détecter vos erreurs, vous allez essayer de comprendre pourquoi vous jouez de la façon dont vous jouez et vous allez définir le but de votre façon de jouer : les points forts, les points faibles. En effet, une même action peut être une erreur dans un cas, mais aussi quelque chose de correct dans une autre situation. Ce n’est qu’une question de perspective et de but. C’est pour cela qu’il est très difficile de détecter ses erreurs quand vous n’avez pas l’image d’ensemble de votre façon de jouer.

Enfin, une fois que vous êtes presque sûrs d’avoir trouvé une erreur, vous vous poserez la question suivante : « qu’est-ce que j’accomplis ici en faisant ce que je fais ? ». La deuxième question que vous vous poserez est : « est-ce que la chose que j’essaie d’accomplir est en adéquation avec ma façon de jouer ? », Cette question permettra de savoir si la micro décision que vous avez prise à l’instant va dans le bon sens, elle vous permettra de savoir si la pièce que vous analysez actuellement joue son rôle et permet au système dans sa globalité de fonctionner correctement. Enfin, la troisième question que vous poserez est : « qu’est-ce que j’aurais pu faire de plus, qu’est-ce que j’aurais pu faire de mieux afin d’atteindre mon objectif ? ». Cette question n’a qu’un seul but, vous poussez à vous améliorer, à en vouloir plus. Sans cette question, il est impossible pour vous améliorer. Sans cette question, vous aurez tendance à vous accommoder de la situation actuelle et ce n’est absolument pas ce que vous voulez.

Défi

À vous de jouer maintenant ! J’ai parfaitement conscience que cette façon d’analyser est nouvelle pour certains, il ne faut donc pas vous étonner si les premières réponses que vous aurez ne sont pas très convaincante. Ce sont avant tout des questions que vous ne vous êtes jamais posées à cause du piège dans lequel vous êtes tombés et dont j’ai parlé au début de cet article. Le système que vous vous apprêtez à analyser est loin d’être simple, je dirais même qu’il est extrêmement complexe. Le comprendre est une condition fondamentale si vous voulez progresser. Accrochez-vous, appliquez la méthode et soyez patient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *