Les récompenses dans les jeux vidéo, pourquoi ça marche?

de | 29 novembre 2017

Si vous jouez beaucoup aux jeux vidéo, vous avez déjà remarqué toutes ces récompenses. Qu’elles soient sous la forme de médailles, de « loot boxes », de hauts faits, d’or, d’expérience… elles ont toutes le même effet sur nous et cet effet, c’est de nous pousser à jouer toujours plus. Il n’est donc absolument pas innocent de voir ces mécaniques de plus en plus utilisées, voire même jusqu’à l’excès. Le jeu qui me vient en tête est notamment Fortnite qui jongle avec habileté toutes les mécaniques, tous les systèmes de récompenses. Si je vous parle aujourd’hui de ses mécaniques, c’est avant tout parce que je vois de plus en plus de joueurs qui se démotivent quand ils n’arrivent pas à atteindre facilement leurs objectifs. Certains joueurs que j’ai rencontrés voulaient carrément passer professionnel, mais se démotivaient au premier obstacle. Je suis quand même très étonné de voir des joueurs qui ont beaucoup de mal à se motiver alors que chaque jour, ils connaissent déjà toutes les mécaniques de motivation, j’irai même plus loin, ils les vivent en jouant à leurs jeux vidéo.

Jeux vidéo, jeu vidéo, Fortnite.

Jeu vidéo : Fortnite. Un jeu qui d’après moi, jongle très bien entre les différentes mécaniques de récompenses.

Quand je pointe du doigt ces mécaniques, certains joueurs se braquent tout de suite et utilisent les grands mots comme « manipulation », « vaches à lait », « infantiliser les joueurs » et j’en passe. Parmi tous ces grands mots, aucun des joueurs ne pense au mot « motivation ». Notez le degré de concentration que vous avez lorsque vous jouez un jeu vidéo, notez la motivation que vous avez lorsque vous trouvez un jeu vidéo qui vous plaît, qui vous donne du plaisir. Maintenant, imaginez ressentir la même chose quand vous êtes en train de faire vos devoirs, quand vous êtes à l’école, quand vous êtes au travail. J’échangerais sans hésiter l’ennui contre ce feu sacré et je laisserai aux personnes qui pensent que ce sont des enfantillages, l’ennui, la frustration qu’ils éprouvent chaque jour. Si vous avez des objectifs ambitieux, en tant que joueur de jeux vidéo, vous avez toutes les armes nécessaires pour vous motiver et pour vous dépasser, mieux encore vous avez tous les éléments pour enfin faire les choses que vous ne voulez absolument pas faire mais qui sont nécessaires (mettre de l’argent de coté, finir ses études, atteindre le niveau de jeu que vous souhaitez…).

Pourquoi est-ce que ces récompenses ont cet effet sur nous ? La dopamine

Quand notre cerveau détecte une opportunité pour recevoir une récompense, il diffuse un neurotransmetteur appelé dopamine. La dopamine dit au reste de votre cerveau à quoi faire attention, sur quoi est-ce que vous devez vous concentrer. Quand vous êtes en train de jouer à vos jeux vidéo et que vous détectez une récompense que vous n’avez pas encore eue ou une récompense qui est associée à une certaine valeur (typiquement une récompense qui est une marque que vous avez un certain niveau sur le jeu, une récompense qui inspire le respect), votre cerveau va diffuser de la dopamine. La dopamine vous poussera à agir pour obtenir cette récompense, elle vous poussera à donner le meilleur de vous-même pour recevoir la récompense. Et c’est cet effet de recherche, de volonté qui va venir vous motiver. Certaines personnes font l’erreur de croire que c’est la récompense qui motive les gens, cela est faux. Car si c’était le cas, une fois votre récompense obtenue, vous arrêteriez tout simplement de jouer, or on constate que les joueurs de jeux vidéo collectionnent les récompenses. Sur Battlefield 1, les médailles arrivent par dizaines et à chaque partie. Si c’était simplement le fait d’être récompensé qui nous poussait à agir, tous les joueurs de jeux vidéo auraient arrêté de jouer, nous serions tous satisfaits. C’est donc bien le fait de vouloir avoir la récompense qui nous motive et pas la récompense en elle-même.

Jeux vidéo, jeu vidéo, Battlefield 1

Jeu vidéo : Battlefield 1.

Les jeux vidéo réussissent à faire ce qu’aucune autre activité ne réussit, motiver des gens, des joueurs, pendant des heures d’affilée et les pousser à revenir pendant plusieurs semaines, plusieurs mois. Quand vous « tuez une personne » sur Call of Duty, sur Battlefield, sur Overwatch et bien d’autres jeux, l’avatar du joueur en face ne fait pas que tomber, vous avez un affichage, des points qui s’affichent pour venir vous récompenser, pour venir marquer le fait que vous avez bien agi. C’est exactement de cela qu’il s’agit, ce qui nous motive c’est de pouvoir bien agir, de pouvoir atteindre un certain objectif et parce que l’on peut le faire instantanément et à répétition, notre cerveau nous pousse sans cesse à en vouloir plus.

Toutefois, il est assez facile de mélanger vouloir quelque chose avec la notion de bonheur. La majorité des joueurs de jeux vidéo pense qu’ils seront heureux s’ils sont récompensés pour leurs actions et que cela les pousse à agir. Je le répète encore une fois, ce n’est pas la récompense qui vous pousse à agir et d’ailleurs cette récompense ne vous rend même pas heureux. En effet, le sentiment de joie disparaît presque instantanément. Si autant de joueurs ne font pas la différence entre les deux, c’est parce que la dopamine emprunte presque le même chemin dans le cerveau que celui du bonheur. Il est alors très facile de confondre les deux. Si vous voulez être frustré, continuez de croire que recevoir des récompenses vous rendra heureux (atteindre la ligue supérieure, avoir un rang supérieur…). Si vous ne voulez pas être frustré et rester motivé, dites-vous bien que les récompenses ne vous apporteront que très peu de bonheur, mais que le fait d’être motivé, le fait d’être poussé à agir est un excellent moteur pour atteindre vos véritables objectifs, les objectifs qui sont importants pour vous dans votre vie et qui vous rendront effectivement heureux.

Se motiver simplement en mettant un peu de dopamine dans vos activités

Certains mécanismes sont déjà connus par presque tout le monde sur certaines activités. Par exemple si vous êtes à la gym, mettre de la musique vous motive grandement à aller plus loin, à maintenir un rythme cardiaque élevé plus longtemps et donc faire plus d’efforts. Si vous voulez progresser dans les jeux vidéo et atteindre un niveau très élevé, vous pouvez appliquer le même principe.

Jeu vidéo, jeux vidéo, CS:GO

Jeu vidéo : CS Global Offensive.

En tant que joueur de jeux vidéo compétitifs, vous savez déjà ce qui vous motive, vous savez déjà ce que vous aimez dans cette compétition et pourquoi vous l’aimez. Mettez-vous des micro-objectifs dont le but est de vous faire progresser. Vous ne devez pas jouer la gagne, mais vous devez avoir envie de jouer. Si vous jouez à CS:GO par exemple et que vous devez vous entraîner avec l’AWP, jouez un maximum de parties, de rounds avec cette arme. Mais ne vous arrêtez pas là, comptez vos touches, les duels gagnés, mesurez vos réflexes, bref faites-vous vraiment plaisir à placer des « récompenses » partout et sous toutes les formes possibles et imaginables. Chacune de ces récompenses doit apporter quelque chose de neuf dans votre jeu, quelque chose qui vous donnera l’avantage dans les prochains matchs que vous jouerez sérieusement, que cela soit un meilleur placement, une meilleure couverture d’équipier, une meilleure défense de votre position…

Défi

A vous de jouer maintenant ! Rendez le jeu un peu plus fun, un peu moins sérieux. Sortez de votre quotidien que vous connaissez par cœur. Arrêtez de jouer la gagne en permanence, celle-ci ne vous permet pas de vous améliorer. Travaillez sur vos faiblesses et placez des micro-objectifs qui vous permettront d’avancer, de progresser.

Recherches utilisées pour trouver cet article :fortnite jeux video

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *