Les cycles de l’énergie pour vous aider à progresser dans les jeux vidéo

de | 16 juin 2017

La grande majorité des joueurs que je coach partagent un même problème, ils n’arrivent tout simplement pas à trouver le bon moment pour jouer afin de progresser. Quand je leur demande la première fois s’il est possible pour eux de dégager une heure dans leur quotidien afin d’appliquer les exercices que je leur propose, ils me répondent tous « oui, largement« . Mais quand il faut effectivement le faire, ils rencontrent d’énormes difficultés. Pourtant, cela n’a pas l’air très bien difficile de se dégager une heure, il suffit de piocher dans son temps libre. Et pourtant rien n’y fait, même quand ils essayent de le faire, ils se retrouvent bloqués, que ce soit par un manque de volonté, ou que ce soit la fatigue. Quelque chose les empêche de s’entraîner. Les conséquences de ce phénomène font que leur progression est nettement moins rapide qu’il ne l’espérait. Ils éprouvent alors de la frustration, certains ressentent même de la déception. Mentalement, vous imaginez facilement que ce n’est pas la joie non plus. Et là, ils vont commettre une faute, cette faute sera de penser que le problème vient d’eux en tant que tel et non pas de leurs choix.

Sans le savoir, ils sont tombés dans des pièges, pièges que je vais vous exposer ici. En prenant conscience de ces pièges, vous vous rendrez compte que vous êtes tombés dans certains d’entre eux (voire tous) et qu’il est donc normal que vous éprouviez d’énormes difficultés pour vous dégager du temps d’une part, mais aussi pour vous entraîner. Que ce soit clair, le problème ce n’est pas vous en tant que tel, ce n’est pas un manque de sérieux de votre part, ce n’est pas non plus le fait que vous ne voulez pas progresser au fond de vous (celle-là revient souvent, soyez moins dur avec vous-même). En fait, ce qui vous empêche de vous entraîner et de progresser, c’est une limite physique, physiologique. C’est comme si vous manquiez de carburant. Si vous n’avez plus de carburant pour votre voiture, vous pouvez l’encourager autant que vous voulez, elle n’avancera pas. En vous exposant clairement quelques précautions à prendre et les erreurs typiques que je constate, vous pointerez du doigt de manière extrêmement précise ce qui vous bloque et cela vous permettra de régler la situation et de déterminer le bon moment pour vous entraîner. Vous reprendrez confiance en vous, votre énergie sera décuplée et vous pourrez utiliser ces mêmes conseils pour déterminer efficacement votre emploi du temps. Vos journées seront alors plus productives et surtout elles seront moins fatigantes.

L’erreur classique dans la gestion du temps

La première erreur dans la gestion du temps, c’est que déjà, ce n’est pas le temps que vous gérez. Quoi que vous fassiez, le temps s’écoulera inexorablement. Les différents systèmes de gestion du temps partent du principe que chaque heure de la journée est interchangeable avec une autre, autrement dit, toutes les heures seraient égales. Vous pourriez par exemple faire un travail demandant d’être créatif le matin ou l’après-midi de manière indifférente. Il n’y a rien de plus faux. Par exemple pour les jeux vidéo, je vois souvent des joueurs décider d’échanger une séance d’entraînement avec une séance de divertissement. Jouer pour se divertir est extrêmement différent de jouer pour s’améliorer. Quand vous jouez pour vous améliorer, vous avez besoin d’énergie pour ne pas retomber dans vos travers, pour faire l’effort de jouer différemment. Quand vous voulez seulement vous divertir, au contraire, vous n’avez pas besoin d’énergie, vous pouvez même vous laisser aller à vos plus bas instincts et vous en prendre au jeu pour vos erreurs. Si vous décidez de jouer pour vous améliorer, vous devez obligatoirement choisir un moment de la journée où il vous reste assez d’énergie pour le faire.

Jeu vidéo : This War of Mine. Jeu de survie/gestion dans le contexte d’une guerre, vous prenez la place des civils. Certains choix sont assez difficiles à prendre.

Reconnaître ou au moins estimer votre cycle d’énergie

Votre niveau d’énergie fluctue tout au long de la journée. Au-delà du cycle jour/nuit, votre énergie, votre capacité à vous concentrer et votre productivité fluctuera dans la matinée par exemple. Vous devez en prendre connaissance et surtout prendre en compte ce fait. Trop souvent, j’entends des joueurs dirent « je suis nettement plus frais tôt dans la soirée » et je les vois s’entraîner vers 23h. Bien sûr, vous pouvez le faire, mais cela rendra tout beaucoup plus difficile. Lorsque votre niveau d’énergie est au plus haut, vous pouvez vous concentrer et accomplir beaucoup de choses. Je pense que vous avez tous connu cet effet au travail par exemple, vous êtes capable de travailler sur un sujet pendant des heures ou abattre une quantité de travail phénoménal en très peu de temps. C’est cet état que vous allez rechercher idéalement. Idéalement, car il y a de grandes chances que vous soyez au travail ou tout simplement pas devant votre ordinateur à ce moment-là. Alors, vous allez trouver le pic local d’énergie. Si votre temps libre est en soirée, vous allez chercher un créneau horaire dans la soirée où vous êtes libre de faire ce qui vous plaît et surtout où votre niveau d’énergie est le plus élevé possible.

Les 5 erreurs typiques des joueurs qui veulent jouer pour s’améliorer

Ici, je vais vous faire la liste des 5 erreurs que je constate le plus souvent (en plus de l’erreur sur les cycles d’énergie que j’ai décris ci-dessus). Peu importe le jeu, peu importe votre niveau, beaucoup de joueurs de jeux vidéo font ces erreurs :

  1. Ne pas prendre au sérieux/sous-estimer cette histoire de se trouver un temps consacré à du jeu visant à vous améliorer. Beaucoup de joueurs pensent que cela est facile de changer son quotidien, sa journée. Il faut que vous preniez conscience que si votre quotidien est ce qu’il est aujourd’hui, c’est parce qu’il est avant tout le reflet de votre personnalité, vos responsabilités et votre façon de vivre votre vie. Quand vous décidez de jouer pour progresser au lieu de jouer seulement pour le divertissement, cela crée un changement brutal dans votre personnalité. Oui, vous devenez quelqu’un d’autre. C’est un fantasme de croire que l’on peut changer sa vie d’un claquement de doigts, car oui vous allez changer votre vie, même s’il ne s’agit que de jeux vidéo.
  2. Ne pas sélectionner un créneau horaire consacré uniquement à votre temps libre. Si vous voulez faire de ces sessions d’entraînements une habitude, vous devez malheureusement piocher dans les créneaux horaires dont le but est de vous faire plaisir et où vous ne serez pas dérangé. Malheureusement, du fait de notre style de vie, ce temps-là est limité. Heureusement pour vous, pour vous améliorer efficacement vous n’avez besoin « que » d’une heure par jour au maximum. Au-delà, à moins d’être joueur professionnel, le temps consacré aux jeux vidéo pour l’amélioration est un luxe. Ici, vous avez deux solutions, soit vous diminuez votre temps libre pour le remplacer par vos sessions d’entraînement, soit vous vous créez du temps libre en abandonnant quelque chose d’autre.
  3. Sélectionner un horaire adéquat, sans prendre en compte les changements radicaux que cela comporte. Par exemple, si vous êtes du type à vous entraîner le soir, prenez bien conscience que, mentalement, vous serez épuisé après votre séance d’entraînement. Comprenez bien aussi que cela sera un moment frustrant et que cela vous demandera beaucoup de volonté et d’effort pour rester calme et posé. Vous ne pourrez donc pas, après votre séance, lire un bon livre par exemple. Tout simplement, car vous ne vous souviendrez de rien. Vous vous retrouverez à lire 5 fois la même page et cela générera encore plus de frustration.
  4. Ne pas sélectionner d’horaire du tout (même vague). « Je trouverai toujours le temps pour jouer de toute façon ». Cette erreur est fatale. En pensant qu’il suffit de jouer de temps en temps pour s’améliorer, ces joueurs ne sélectionnent pas de tranche horaire fixe et se retrouve à très vite progresser au début (la première semaine) puis ils jouent de moins en moins pour progresser et plus pour s’amuser. Evidemment, si leur but était de s’amuser, je ne dirais rien, mais ce n’est pas le cas. Ici, les joueurs prennent très au sérieux cette volonté de s’améliorer, mais parce qu’ils se rendent compte que cela est difficile, ils se découragent devant les difficultés.
  5. Etre trop dur avec soi-même. Oui, de temps en temps vous aurez des imprévus. Oui, de temps en temps votre quotidien va changer, nouveau travail, déménagement, examens, bref des grands changements. Si vous êtes dans cette situation, je serai ravie si vous décidez de réduire l’entraînement pour vous consacrer à des choses plus urgentes et importantes. Il n’y a que 24h dans une journée, il est déjà très difficile de trouver un temps pour s’améliorer quand on a une routine, alors ne pensez même pas le faire en cas d’imprévu. Vous en vouloir de ne pas vous entraîner alors que vous êtes en plein déménagement par exemple, créera énormément de frustration. Acceptez le fait de ne pas être toujours disponible et faites avec les moyens que vous avez.

Défi

Ici, je veux vous faire comprendre que votre quotidien est ce qu’il est pour une excellente raison. Essayez de le changer, même de manière superficielle n’est pas à prendre à la légère. Qu’avez-vous toujours eu envie de faire et qui n’est pas compliqué? Cela peut être par exemple de lire un livre le soir, regarder moins la télévision et travailler sur un projet personnel. Sélectionnez cette activité simple et essayez de la faire 30 minutes par jour, tous les jours pendant 20 jours. Vous serez surpris des difficultés que vous allez rencontrer, malgré le fait de ne pas tomber dans les pièges que j’ai cités ci-dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *