L’équipe qui perd dans les jeux vidéo est l’équipe où l’un des joueurs tilt en premier

de | 17 janvier 2018

Si vous jouez à des jeux vidéo en équipe, vous avez déjà vécu la situation que je vais décrire ici et qui a tout de suite réduit  à néant vos chances de gagner. Vous l’avez vécu, mais vous n’avez peut-être pas encore réalisé à quel point les effets sont dévastateurs. Ce dont je vais vous parler ici, c’est le fait d’avoir un équipier (ou vous-même) qui se met à « tilt » et qui décide de vider son sac sur ses équipiers. Quand cela se produit, tout le monde passe sur la défensive, nous n’essayons même plus de gagner, de jouer, mais uniquement de nous défendre. Le joueur qui se lâche est persuadé d’être le meilleur de l’équipe, alors ils commencent à tirer dans le tas, un tel ne fait pas bien son job, un autre n’est jamais là pour l’aider et bien d’autres raisons encore. L’atmosphère change radicalement et il devient tout simplement impossible de jouer efficacement dans ces conditions. D’ailleurs, si vous prêtez attention à la situation, au moment où le joueur décide de se lâcher, le reste de l’équipe joue en chacun pour soi, il n’y a plus aucun élément de « team play ». Vous perdez donc des parties bêtement et vous restez coincé au même classement. Mais cela a un effet néfaste supplémentaire sur vous, parce que vous êtes passé sur la défensive, il vous est maintenant impossible de repérer vos erreurs, d’améliorer votre jeu.

Avoir conscience de ce phénomène vous permettra de ne pas tomber dans le piège et de ne pas passer sur la défensive. Vous ferez ce que tout bon joueur fait, vous l’ignorerez et vous vous concentrerez sur la partie. Vous laissez entraîner par votre instinct de base qui est d’avoir raison ne vous mènera qu’à une discussion stérile entre deux personnes qui ne s’écoutent même pas. J’ai notamment vu un joueur qui soutenait que nous ne le suivions pas assez, alors que nous étions 5 (sur 6 joueurs) à lui dire qu’il partait tout le temps tout seul. La personne était tout simplement incapable d’imaginer que le problème venait peut-être d’elle. Mais les bénéfices sont nettement plus importants que cela, vous arrêterez tout simplement d’observer les erreurs de vos équipiers et vous vous concentrerez sur vos erreurs afin de les corriger. Le phénomène dont je vais parler ici est tellement peu connu, que presque tous les joueurs de jeux vidéo en sont victimes, peu importe leur niveau. Concrètement, les joueurs de jeux vidéo qui jouent de manière compétitive sont incapables de voir leurs erreurs. A force de passer sur la défensive, ils ont commencé à rationaliser leur façon de jouer, ils ont commencé à se convaincre que leur façon de jouer est bonne alors qu’elle est bourrée d’erreurs.

L’erreur critique que commet la personne qui « tilt » et pourquoi ce qu’elle fait ne sert absolument à rien

Jeu vidéo, jeux vidéo, BattleField 1

Jeu vidéo : Battlefield 1. Il est très fréquent sur les jeux de tir de voir ses équipiers essayer de saboter votre partie. Ici par exemple, allié se place devant la lunette de visée pour bloquer la vue du sniper.

Avant d’entrer dans le sujet, je tiens à préciser la signification du mot « tilt ». Cela a commencé avec les joueurs de jeux vidéo qui étaient très frustrés, qui s’énervaient systématiquement et qui le faisaient savoir à toute la planète en criant aussi fort qu’ils pouvaient. Si bien que certaines vidéos circulent sur Internet où vous entendez des joueurs péter des câbles.

Aujourd’hui, ce mot est utilisé à toutes les sauces et ne veut plus dire grand-chose, mais il décrit encore le fait de s’énerver contre son équipe et de le faire savoir vocalement.

Tout d’abord, la personne qui s’énerve veut pointer du doigt des erreurs à son équipe. Mais elle le fait vraiment de la pire manière possible. Elle essaye de faire remonter les erreurs en humiliant ses équipiers. Avez-vous déjà essayé d’aider quelqu’un en le traitant d’imbécile juste avant ? Est-ce que cela a fonctionné ? Non, cela pour une raison très simple, la personne que vous avez « essayé d’aider » est tout simplement passée sur la défensive. Vous n’obtiendrez rien d’elle.

Quand les gens passent sur la défensive, toutes les décisions qu’ils prennent viseront à se préserver, à se justifier. Dans les jeux vidéo, cette préservation pousse les joueurs de jeux vidéo sur la défensive à ne plus rien faire : on peut difficilement vous reprocher quoi que ce soit si vous décidez de ne plus vous en occuper, toutes les remarques vous passeront au-dessus de la tête. Quant à la justification, il faut savoir que notre cerveau est très doué pour créer un système de logique extrêmement tordu pour nous permettre de nous voir comme des héros, des hommes bons. Les pires criminels ne se voient pas comme tels, ils se voient comme des êtres humains comme vous et moi. Si les pires se voient comme des êtres normaux, à votre avis, que pensons-nous de nous-mêmes dans cette situation ?

En conclusion, la technique utilisée par les joueurs énervés est totalement inefficace, elle n’est absolument pas productive, elle est même contre-productive. En effet, au lieu d’augmenter ses chances de gagner, il ne fait que les réduire à 0.

La personne qui s’énerve est la pire de l’équipe, mais elle se voit comme la meilleure

Avant la phase de « tilt », le joueur est entré dans une phase d’énervement. En effet, il faut atteindre un certain degré d’énervement et de frustration avant de se lâcher sur ses équipiers.

Pendant cette phase, son niveau de jeu ne fait que se détériorer. Il joue en solo, plus rien ne compte à part lui. S’il meurt tout seul, à 1 contre 6 dans son coin, son cerveau lui dira « ce n’est pas toi le problème, c’est TOUS LES AUTRES », alors vous entendrez des raisons de se plaindre plus stupides les unes que les autres. Cette personne qui est morte à 1 contre 6 par exemple, se dira que c’est TOUTE SON EQUIPE qui n’a pas suivi son action, alors qu’il est parti tout seul sans rien dire. Et il vous le fera savoir : « pourquoi vous ne m’avez pas suivi/soigné/assisté/défendu ?!!? ».

Cette façon de jouer est la pire qui soit, la personne ne réfléchit plus, elle réapparaît, fonce dans le tas, meurt sans apporter quoi que ce soit à son équipe et recommence. Mais selon sa logique à ce moment-là, ce n’est pas elle le problème.

En conclusion, la personne qui vous fait des remarques, qui essayent de remonter des erreurs en vous humiliant à un désavantage supplémentaire : elle n’a absolument aucune crédibilité. Si la personne jouait comme un dieu, peut-être que vous y accorderiez un peu d’importance. Mais parce que c’est exactement l’inverse qui se passe, vous avez juste un clown en face de vous.

Une méthode simple et efficace afin de préserver un maximum vos chances de gagner et d’améliorer votre gestion du stress

Généralement, quand vous avez un joueur de ce type dans l’équipe, vos équipiers feront l’erreur de basculer sur un mode instinctif qui consistera à humilier le clown de service. Malheureusement, ils ne font que gâcher leur énergie, énergie qu’ils devraient concentrer pour essayer de gagner, livrer le meilleur de leur jeu.

La méthode consiste alors à ne pas les laisser prendre ce chemin basé sur l’instinct. Pour cela, il faudra des encouragements, prendre les décisions, guider l’équipe.

La méthode tient dans les 5 points suivants :

  1. A la seconde où ce joueur énervé se manifeste, vous l’ignorerez. Avant même qu’un équipier décide de lui répondre, vous prendrez la parole pour recentrer l’équipe sur l’objectif (sauf la personne énervée, laissez-la dans son coin, elle est maintenant inutile). Vous direz des choses comme « regroup, let’s try again together » (on se regroupe, on va essayer ensemble) ou des choses qui sont concrètes et qui vous apporteront un avantage pendant la partie « my ability is up, let’s do something with it » (mon sort est prêt, faisons quelque chose avec) ;
  2. Parce que vous avez ignoré la personne énervée, cela va l’énerver encore plus. En effet, dans ces moments-là, la personne n’a qu’un seul désir, être important, ne lui offrez pas ce cadeau en lui répondant. Au contraire, faites comme s’il n’était pas là. Dites quelque chose comme « Guys, let’s stay focused, don’t bother answering the angry kid » (les gars, restez concentré, ne vous donnez pas la peine de répondre au gamin pas content). Et puis vous laisserez ce bébé se calmer dans son coin, bien sûr, il aura tendance à pleurer encore plus fort, mais vous vous en ficherez ;
  3. Si votre action en équipe porte ses fruits, vous congratulerez l’équipe. Vous prendrez le temps de congratuler tout le monde, même le bébé s’il a participé, sinon oubliez-le. Oui, cela fera beaucoup de choses à dire, c’est pour cela que vous serez très concis dans vos félicitations. Vous direz des choses banales, mais qui font toujours plaisir : « Solid healing, [nom du soigneur] », « nice save, [nom du deuxième soigneur] », etc. Si cela n’a pas marché et que tout le monde est mort, vous congratulerez tout le monde quand même en disant que c’était bien essayé. Ensuite, vous leur direz de se regrouper pour faire une autre tentative ;
  4. Parce que la partie n’est pas terminée après cette action, pendant toute la partie, vous encouragerez votre équipe. Devant chaque obstacle, vous répéterez les points 2 et 3, jusqu’à la fin de la partie, qu’elle soit gagnée ou perdue ;
  5. Enfin, à la fin de la partie, congratulez tous les joueurs qui ont essayé, malgré le fait que l’autre bébé se soit énervé. Si celui-ci s’est calmé, a participé aux actions, congratulez-le, sinon ignorez-le.

Je pense que vous avez maintenant bien compris que l’objectif principal est de garder l’esprit d’équipe et de ne pas laisser les membres sombrer dans le désespoir chacun dans leur coin. Le fait de ne pas tomber dans la facilité améliorera grandement votre patience et votre capacité à gérer une situation stressante.

Défi

A vous de jouer maintenant ! Ce genre de situations n’est malheureusement pas rare, je dirais même qu’elles sont de plus en plus fréquentes. La prochaine fois que cela arrive, appliquez la méthode du mieux que vous le pouvez. En effet, la méthode est loin d’être facile à appliquer, car elle vous pousse à ne pas réagir de manière instinctive. Donc ne soyez pas trop dur avec vous-même si vous n’arrivez pas à l’appliquer entièrement. Progressez petit à petit.

 

Recherches utilisées pour trouver cet article :trouver un équipier jeux video

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *