Lancez-vous des challenges pour booster votre progression dans les jeux vidéo

de | 24 janvier 2018

Si vous jouez à des jeux vidéo en ligne compétitifs et que vous cherchez à progresser, il vous est déjà arrivé d’utiliser une période de vacances pour essayer de monter le plus haut possible. Avant de commencer cette période intense de jeux vidéo, vous aviez beaucoup de motivation, vous vous imaginiez déjà passer à la ligue suivante. Malheureusement pour vous, dès le début de cet entraînement intensif, vous êtes tombé dans un piège qui fera que votre progression sera tout simplement de zéro. Concrètement, sur deux semaines d’entraînement par exemple, votre niveau n’a absolument pas évolué. Quand vous faites le bilan de cet entraînement, vous réalisez qu’à mi-parcours, vous avez commencé lentement à laisser tomber. Parce que vous n’avez vu aucun changement après les trois premiers jours, lentement vous commenciez à vous démoraliser. Mais voilà, parce que vous n’avez pas réalisé que vous êtes tombé dans un piège, vous commencez à croire que vous n’êtes pas à la hauteur, que vous n’avez pas le talent nécessaire pour percer. Parce que vous avez toujours ce rêve de grimper dans le classement, de passer dans la ligue suivante, vous vous sentirez frustré et fatigué.

Votre conclusion est tout simplement erronée, cela n’a rien à voir avec la valeur, cela n’a rien à voir avec le talent, cela n’a rien à voir avec la génétique comme on l’entend très souvent et cela n’a rien à voir avec des facilités, c’est simplement un problème de méthode. Ce piège dans lequel vous êtes tombé, je vais le décrire précisément dans cet article. En comprenant son mécanisme, en comprenant pourquoi vous êtes tombé dedans si rapidement, vous réaliserez que qui que vous soyez, vous n’aviez aucune chance de vous améliorer. Ne pas tomber dans ce piège vous permettra d’atteindre des objectifs extrêmement concrets, vos progrès se compteront en demi-journée et pas en mois comme vous le faites actuellement. Cette période d’entraînement intensive vous permettra non seulement de progresser beaucoup plus vite, mais elle vous permettra aussi de comprendre pourquoi le reste de l’année vous avez tant de difficultés pour progresser. Après cette période, rien ne vous empêchera d’utiliser la même méthode à un rythme beaucoup moins soutenu le reste de l’année pour accélérer encore votre progression. Parce que vous verrez concrètement votre niveau de jeu augmenter, parce que vous pourrez compter vos améliorations, cela vous motivera grandement, vous donnera nettement plus énergie. Grâce aux leçons tirées de cette période intensive, vous pourrez investir cette énergie nouvellement acquise de manière très efficace dans votre entraînement, ce qui boostera encore plus votre niveau de jeu.

Les 3 erreurs que vous commettez juste avant votre entraînement intensif

Jeu vidéo, jeux vidéo, Batman Arkham Knight

Jeu vidéo : Batman, Arkham Knight. La série des Batman a toujours été très efficace pour améliorer les joueurs. Les défis permettent de travailler exactement ce dont vous avez besoin.

Malheureusement pour vous, avant le départ, vous étiez déjà très mal parti. En effet, vous pensiez que cette période de vacances serait de l’entraînement intensif, sauf que vous n’aviez strictement rien prévu. Vous allez vous entraîner sur quoi, comment, en faisant quels exercices ? Non, vous vous êtes arrêté tout simplement à « je vais jouer nuit et jour pendant 2 semaines ». Cela entraînera alors 3 grandes erreurs qui vous empêcheront complètement de progresser.

1. Jouer c’est s’entraîner… absolument pas

La première erreur que vous allez commettre, c’est de confondre jouer à son jeu vidéo et s’entraîner sur son jeu vidéo. Les deux n’ont absolument rien à voir, à part le fait d’avoir un clavier ou un joystick à la main.

Alors pour vous entraîner, vous vous contenterez de jouer. Et si vous n’avez pas de résultats, vous vous entraînerez encore plus dur en jouant encore plus. Sauf qu’en fait, vous ne vous entraînez pas du tout, vous ne faites que jouer. Jouer plus est vraiment le pire à faire si vous voulez vous entraîner, cela vous fatigue et vous passez en pilote automatique.

S’entraîner, c’est noter ses erreurs, les remarquer, les corriger. Or, vous êtes totalement incapable de me dire quelles erreurs vous avez commises, j’irai même plus loin, pour vous, vous n’avez fait aucune erreur. Et c’est justement là votre problème, vous pensez que parce que vous ne notez pas d’erreurs, c’est parce que vous n’en faites pas, alors que pas du tout. Si vous ne notez pas d’erreurs, c’est que vous n’avez rien prévu pour qu’elles vous sautent aux yeux.

2. Vous ne savez pas sur quoi vous devez vous entraîner

La seconde erreur que vous allez commettre est que vous ne savez même pas sur quoi vous allez vous entraîner ou alors vous le savez, mais très vaguement, par exemple : « je vais m’améliorer sur le héros X » ou encore « je vais m’entraîner sur l’AWP ».

Tout ce qui est vague est inutile, comment voulez-vous savoir si vous vous êtes amélioré alors que vous êtes dans le vague ? Je vais vous le dire, vous allez tomber dans un autre piège qui s’appelle le « biais du résultat ». Si vous gagnez, vous allez conclure « wow, je me suis amélioré sur mon héros », alors que vos adversaires sont peut-être tout simplement nuls. Si vous gagnez vos duels au sniper, vous direz « wow, je me suis amélioré avec mon AWP », alors que votre adversaire était peut-être nul. Pensez-vous que ce genre d’ « analyses » vous est utile ? Bien sûr que non.

Ce qu’il vous faut, c’est être extrêmement concret sur ce que vous devez faire, sur ce que vous devez accomplir. Si, par exemple, vous jouez à LoL et que vous voulez vous entraîner sur un héros, vous direz plutôt des choses comme : « Je vais m’entraîner à faire le combo boule de feu + stun + cône de feu de mon héros ». De cette façon, si vous ratez votre combo, vous pourrez non seulement ce que vous avez raté exactement, mais vous trouverez immédiatement des solutions à vos problèmes et vous pourrez les appliquer sur le tas et pas pendant le mois suivant.

3. Vous n’avez pas de résultats concrets à atteindre

Enfin, dernière erreur et pas des moindres, vous ne vous êtes fixé aucun résultat à atteindre. Dire « je vais m’améliorer » est tout simplement sans fin. Si vous êtes dans le top 10 %, félicitations, vous avez encore à peu près 500 erreurs à corriger au minimum. Pensez-vous que vous resterez motivé en sachant qu’il ne vous reste plus que 499 erreurs à corriger ? Peut-être seriez-vous plus motivé à 498 ? Vous l’aurez compris, ne pas avoir de résultats à atteindre vous empêche totalement d’estimer votre progression à sa juste valeur et cela vous démoralise complètement.

Si vous avez deux semaines d’entraînement intensif, les résultats à atteindre seront nécessairement plus hauts que si vous n’avez qu’une semaine. Selon votre budget, estimez les résultats à atteindre et le temps qu’il vous faudra pour les atteindre. Si vous n’avez jamais fait de prévision auparavant, je vous conseille d’être très large sur le temps nécessaire. Il n’y a rien de pire que de prévoir 100 choses à faire et de n’en faire que 10 à la fin, on se sent coupable, alors qu’en fait, c’était simplement une erreur de prévision.

Ici, vous devrez être concret dans les résultats que vous voulez atteindre et être généreux sur le budget-temps que vous allouerez pour l’atteinte de chaque résultat.

5 règles d’or à respecter pour tirer le maximum de votre entraînement intensif

Je vais vous livrer ici les 5 règles d’or à respecter si vous voulez tirer le meilleur de votre entraînement intensif. Non seulement cela vous permettra de progresser très rapidement, mais en plus vous aurez quelque chose qui est inestimable pour moi : se coucher en étant fier d’avoir atteint ses objectifs. Il n’y a pas de meilleur sentiment et cela donne un boost d’énergie monstrueux pour le lendemain.

  1. Soyez extrêmement concret dans vos objectifs et les résultats que vous voulez atteindre. Prenons l’exemple d’un livre pour que l’exemple parle à tout le monde. Si vous voulez 3 livres de 300 pages chacun pendant vos vacances, au lieu de dire « je vais lire des livres », vous direz « je vais lire 90 pages par jour au moins, et me laisserai 4 jours de marge ».
  2. Donnez-vous un temps d’entraînement que vous respecterez tous les jours. Au lieu de dire « je vais m’entraîner comme un fou pendant les vacances », vous direz « je vais m’entraîner 2 heures par jour pendant les vacances ». Pourquoi si peu ? Parce qu’au-delà de deux heures, vous serez en pilote automatique et vous ne serez pas en train de vous entraîner, mais vous ne ferez que jouer. Il n’y a aucun mal à jouer, mais n’appelez pas cela de l’entraînement.
  3. Fixez-vous des objectifs et résultats très simples à atteindre chaque jour. Si vous pouvez faire plus, considérez cela comme du bonus, mais ne faites pas l’erreur de remonter tous vos objectifs à la hausse. Il est nettement plus intéressant en matière d’efficacité, de s’entraîner tous les jours, que de s’entraîner comme un fou pendant 5 jours et ne plus rien faire du tout le reste du temps.
  4. Avant d’aller vous coucher, pensez au fait que vous avez atteint vos objectifs, que vous avez les résultats que vous attendiez. Prenez le temps d’apprécier ce que vous venez d’accomplir. Cela vous donnera le maximum d’énergie et de motivation pour continuer. Pour le maximum de bénéfice, écrivez sur une feuille vos objectifs journaliers. Avant de vous coucher, barrez les objectifs que vous avez réussi à atteindre et faites ce que je viens de vous dire en regardant cette feuille où tout est barré.
  5. Laissez-vous au moins 2 jours de repos à la fin de cette période. Vous ne devez pas progresser comme un dingue pendant ces deux semaines (si c’est la durée de vos vacances) pour être sur les rotules jusqu’aux prochaines vacances. Economisez-vous.

Défi

A vous de jouer maintenant ! Lors de votre prochaine session d’entraînement intensif, appliquez les 5 règles d’or que je viens de vous décrire ici. L’efficacité sur votre vitesse de progression et votre motivation est garantie !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *