[AD] La zone d’accord dans les jeux vidéo multijoueurs

de | 17 avril 2017

Avez-vous déjà été à la recherche de nouvelles recrues pour votre guilde? Ou avez-vous déjà cherché des équipiers ou une équipe pour jouer en compétition? Si vous êtes déjà passé par là, vous vous êtes rendu compte que c’était loin d’être facile. On rêve tous d’atterrir dans une équipe ou de trouver des équipiers efficaces afin de pouvoir atteindre nos objectifs le plus rapidement possible. Or c’est rarement le cas, surtout si l’on monte une équipe entièrement. A ce moment-là, on est déçu, on pense que l’on mérite/vaut mieux que « ça », car on a un très bon niveau sur le jeu et que l’on aspire à progresser rapidement. Quand vous jouez avec votre équipe nouvellement formée, tout est bancal, vous ne savez pas trop quoi faire, on vous parle de mots-clés et de concepts comme « jeu d’équipe », « jouer ensemble », « la coordination » sans jamais vous dire comment les travailler. Clairement, vous ne prenez pas assez de plaisir à jouer ensemble et vous avez l’impression de perdre votre temps.

En fait dès le départ, vous avez commis la faute de penser que les joueurs qui vont vous rejoindre seront presque identiques à vous. Vous espériez qu’ils aient les mêmes aspirations, la même façon de jouer et que… comme par magie, le fait de jouer ensemble allait suffire pour faire de vous une vraie équipe soudée. Je vais vous présenter ici un concept que vous devez absolument saisir avant de vous lancer dans le jeu en équipe. Une fois que vous aurez acquis ce concept, vous vous débarrasserez de cette frustration et vous commencerez à construire concrètement votre équipe plutôt que de vous forcer à jouer en espérant que cela suffise.

La zone d’accord dans les jeux vidéo

Ce concept qui vous manque, c’est la zone d’accord. Pour faire très simple, si vous voulez que votre équipe fraîchement créée fasse des étincelles, il faut que vos objectifs correspondent un maximum. Je suis sûr que vous le savez déjà, mais ce que vous ne réalisez pas, c’est que si ce n’est pas le cas, il ne sert absolument à rien d’essayer de faire du jeu en équipe et d’obtenir des résultats. Imaginez un cercle autour de vous (en fond vert), et un cercle autour de l’ensemble de vos équipiers (en fond rouge), la zone d’accord est la zone qui est en commun avec les deux cercles (ici en marron). Selon la surface de cette zone, vous pourrez, oui ou non atteindre vos objectifs. En sachant que plus vos objectifs sont ambitieux, plus la zone d’accord doit être importante.

Zone d’accord de trois équipes différentes

Qu’est-ce que la zone d’accord concrètement? Ce sont les éléments qui sont importants pour vous et vos équipiers, ce sont les éléments du jeu que vous voulez nourrir. Plus la zone est large, plus vous êtes compatible avec vos coéquipiers et plus vous vous épanouirez dans l’équipe (équipe 2). A l’inverse, si vous n’avez que peu de choses en commun et que vous n’avez pas les mêmes objectifs, votre zone d’accord sera superficielle et il ne servira à rien de pousser les gens vers votre but quand ce n’est absolument pas ce qui les intéresse (équipe 3).

Néanmoins, cette zone d’accord est plus ou moins malléable, quand on joue en équipe, on met plus ou moins une partie de soi de côté pour pouvoir jouer/vivre ensemble. Il est donc très fréquent de voir des joueurs jouer sérieusement en équipe et jouer tranquillement quand ils sont seuls. Aussi, cette zone d’accord est vivante, c’est-à-dire qu’à force de jouer ensemble, il est possible que les envies changent, que l’on désire plus, qu’à force de jouer ensemble de manière constructive, on se découvre de nouveaux points forts que l’on a envie d’exploiter.

Enfin, dernière difficulté, plus le nombre d’équipiers est élevé, plus il sera difficile d’avoir une équipe dont tous les membres sont tournés vers le même objectif. Dans ce cas-là, vous devrez être extrêmement clair sur le but de l’équipe et le type de membres que vous recherchez, cela vous épargnera une quantité de souffrance non négligeable et inutile.

Dans l’article sur la confiance dans la vente, c’est cette même zone d’accord qui vous permettra de vendre ou non à vos clients. Mon système de vente repose sur la quantité/qualité de valeur que je peux apporter à mes clients, c’est un système de vente basé sur la valeur. Ce qui veut dire que pour toucher mon audience, je vais proposer du contenu gratuit. Dans cette audience, une partie voudra aller beaucoup plus loin pour atteindre des objectifs très ambitieux. Pour leur vendre un produit, mon offre devra leur permettre d’atteindre leurs objectifs et la zone d’accord devra être maximale.

En ayant parfaitement conscience de cette zone d’accord, de sa façon de fonctionner, vous pourrez identifier très rapidement si oui ou non vous pouvez passer à la vitesse supérieure ou si vous avez déjà atteint le stade final de votre collaboration.

La recette pour identifier votre zone d’accord potentiel

Vous allez noter tous les objectifs que vous voulez accomplir, tous vos rêves et toutes vos aspirations concernant l’équipe que vous voulez créer. Ces éléments correspondront au cercle « Vous » dans la figure précédente.

Par exemple, pour moi, je n’ai pas de zone d’accord spécifique à des jeux, mais plutôt à des contextes, ici la coopération (liste non exhaustive) :

  1. Travail d’équipe
  2. Efficience, efficacité (éliminer les gestes inutiles)
  3. Complémentarité
  4. Répartition des tâches
  5. Responsabilisation
  6. Amélioration continue
  7. Epanouissement de tous les membres

Une fois que ces points sont marqués, je vais les travailler à chaque fois que nous jouerons en coopération, je vais en faire une réalité, je vais me demander concrètement comment les atteindre.

Le modèle de coopération que je constate le plus souvent est plutôt du type (et il est malheureusement incompatible avec ma propre zone d’accord) :

  1. Jouer ensemble chacun de son côté (contraire au travail d’équipe)
  2. Jouer tranquillement sans se prendre la tête (contraire à l’amélioration continue car ils vont reproduire exactement les mêmes erreurs à chaque partie)
  3. Aucune importance sur l’issue de la partie
  4. Aucune importance sur le fait de s’améliorer ou non

Cela veut dire pour moi, que je ne tenterai que très rarement de jouer véritablement en coopération sur un jeu sans connaître les membres de mon équipe. Non pas qu’ils soient trop mauvais pour avoir le même niveau de coopération que moi, mais tout simplement car cela ne les intéresse pas du tout. Il ne sert à rien de « vendre » quelque chose à des gens qui ne sont pas intéressés.

Défi

Quand vous jouez en coopération ou en groupe, quel est votre but? quelles sont vos aspirations? Est-ce que tous les membres de votre groupe partagent (même en partie) vos aspirations?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *