[AD] La réceptivité

de | 13 mars 2017

Dans l’article précédent, j’ai présenté trois points-clés afin d’attirer l’attention. Ici, j’aimerais vous parler d’un autre point qui cette fois, n’est pas vraiment de votre ressort, mais qui reste primordial, la réceptivité de votre cible.

Un véritable cauchemar

Vous êtes-vous déjà retrouvé dans la situation où vous avez un projet qui vous tient vraiment à cœur, mais un obstacle vous empêche de vous lancer : vous avez besoin de la participation d’autres personnes pour le mener à bien, ce qui vous paralyse complètement.
Néanmoins, après un mois d’hésitation, vous décidez de vous lancer et vous commencer à faire de la publicité pour votre projet absolument partout. Convaincu que ce projet va créer un engouement énorme, vous êtes alors extrêmement impatient. Après une semaine d’attente, vous n’avez reçu absolument aucune réponse et vous ne comprenez absolument pas ce qui se passe. Pourtant, vous avez bien mis en avant votre projet, mais cela n’a pas suffi.
Cette situation, tout le monde l’a connue, c’est un véritable cauchemar. Si vous avez fait votre publicité sur votre forum préféré, cela se résume à regarder votre sujet dégringoler de la première place pour être sans cesse placé de plus en plus bas dans la page face à des sujets comme :

  • Regardez ma nouvelle vidéo de chat!
  • Vous mangez quoi à midi?
  • Vous écoutez quoi comme musique?

Bref des sujets sans grandes valeurs, mais qui ont plus de succès que votre sujet.

La réceptivité

Pour améliorer la valeur perçue de votre projet par votre cible et attirer les bonnes personnes qui participeront à votre projet, vous devez prendre en compte la réceptivité de votre audience. Si celle-ci est trop faible, vous devez la nourrir pour que votre audience ait envie de participer (ou changer d’audience, si vous êtes au mauvais endroit). En faisant cela, vous obtiendrez non seulement des réponses pour votre projet, mais en plus ceux qui ont choisi de vous rejoindre seront des acteurs-clés qui viendront soutenir/construire activement le projet.

Pour cela, vous devrez cibler les critères qu’ils (vos futurs partenaires) aimeront dans votre projet mais aussi montrer comment ce projet leur permettra de surmonter leurs propres difficultés actuelles. Vous allez chercher la situation gagnant-gagnant. C’est sur ce dernier point que vous allez insister en étant le plus concret possible en donnant des résultats chiffrables, mesurables, tangibles pour les personnes qui vont vous rejoindre.

La réceptivité possède deux aspects fondamentaux, le quoi et le quand.
Quoi : La place que vous leur proposez dans le projet doit leur correspondre, personne n’a envie de rejoindre un projet où il n’a pas sa place. Plus le quoi est personnalisé, sur-mesure pour le type de personne que vous recherchez et plus la personne sera réceptive au message. Si la personne a le sentiment que l’annonce est faite pour elle, rien que pour elle, elle sera captivée.
Eviter les phrases inutiles que l’on retrouve partout du type « nous cherchons quelqu’un de motivé, sérieux, dynamique, et j’en oublie ». Non seulement cela est absolument inutile, mais ils arrêteront de vous lire tout de suite (ou de vous écouter) et cela fera fuir les candidats (de plus cela rappelle les mauvaises offres d’emploi).
Le quand n’est pas aussi important que le quoi mais peut être éliminatoire s’il ne correspond pas à la cible. Pour faire dans la caricature, les gens aiment la musique, mais ils ne prendront pas le temps de l’apprécier s’ils sont dans le métro et pressés, de même s’il est 3h du matin chez eux.

Ecrivez donc explicitement le rôle que les personnes vont jouer et ce qu’elles vont retirer du projet. Vous allez travailler sur la valeur perçue du projet par votre audience, en augmentant cette valeur perçue, la valeur réelle augmentera elle-aussi, car les personnes vont venir enrichir le projet.

Des résultats instantanés et un rêve

Faites-le pour votre prochaine annonce et vous verrez immédiatement que l’annonce reflétera de manière plus authentique les aspirations de votre projet, apportera plus de valeurs aux participants et vous vous attirerez les bonnes personnes.

Je vous partage le texte traduit du discours de Martin Luther King, qui pour moi est une inspiration. Bien sûr, il ne s’agit pas ici de faire un discours de la même intensité, mais de noter les éléments concrets dans son discours.

Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères ou nous mourrons ensemble comme des idiots. Martin Luther King.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *