[AD] La R&D personnelle dans les jeux vidéo

de | 3 juillet 2017

Les joueurs de jeux vidéo disposent d’une quantité phénoménale d’informations pour s’améliorer dans les jeux vidéo : forums, sites spécialisés, chaînes Youtube, pages Facebook, plateforme de streaming. Peu importe les jeux vidéo qui vous intéressent, vous trouverez toutes ces informations avec une simple recherche sur votre moteur de recherche. Ces guides vous permettront de bien cerner les mécaniques de votre jeu afin d’être plus efficace, plus puissant, plus rapide. Mais il y a un critère qui est totalement ignoré, peu importe le jeu, peu importe la plateforme. Ce critère, c’est vous, le joueur. Mon expérience me le montre, toutes les informations que l’on trouve dans ces guides dépendent énormément de la personne qui reçoit l’information. Une astuce géniale peut paraître inutile pour un joueur et vous le verrez passer à côté d’une opportunité pour s’améliorer grandement. En tant que coach, je remarque ce phénomène à chaque session. Concrètement, les joueurs connaissent la théorie, mais parce qu’ils n’ont pas ce réflexe de dépasser leur zone de confort, ils n’appliquent pas les conseils qui leur semblent improbables. Si vous ne misez pas sur vous, sur votre façon de vous améliorer, sur votre façon d’approcher les jeux vidéo compétitifs, vous ne progresserez pas à votre plein potentiel et vous passerez à côté des meilleurs conseils. La raison de ce refus est d’ailleurs assez naïve et se résume par : « je ne me force pas, car ce n’est qu’un jeu vidéo », ce qui est même ridicule quand la personne essaye de jouer d’une manière compétitive.

Pour vous éviter de passer à côté de ces opportunités, vous permettre d’atteindre votre plein potentiel et surtout pour vous permettre de vous dépasser vous-même, je vais vous parler de ce critère qui est systématiquement sous-estimé dans les jeux vidéo : le joueur. Quand vous déciderez d’investir sur vous-même plutôt que votre matériel par exemple, chaque séance d’entraînement sera plus efficace, chaque guide que vous lirez et conseil que vous déciderez d’appliquer aura plus d’impact sur vos performances, ce qui créera un effet boule de neige. Cette bonne pratique vous permettra aussi de garder l’esprit ouvert sur les différentes façons de vous améliorer et de sélectionner les meilleures méthodes. En enrichissant votre portefolio d’exercices, d’entraînements, vous pourrez commencer à créer vos propres exercices qui vous le savez, marcheront. Surtout, le point sur lequel je veux insister ici, c’est qu’investir sur vous, vous permettra de faire très concrètement la différence sur vos adversaires. Là où les autres ne comptent que sur la répétition, votre mental, votre façon de voir les choses vous permettront une analyse beaucoup plus poussée des situations et surtout beaucoup plus proches de la réalité. En vous posant les bonnes questions pour résoudre un problème, vous aurez déjà fait 80% du travail.

La R&D personnelle dans les jeux vidéo

Jeu vidéo : Evolve, Un monstre dont la force est sa rapidité d’évolution contre quatre chasseurs intergalactiques équipés d’une technologie de pointe.

Ce dont j’aimerais vous parler ici, est le simple fait d’appliquer de la R&D (recherche et développement) sur vous, en tant que joueur, mais aussi en tant qu’être humain. C’est notamment ce que j’essaye de vous apporter à travers ce blogue quand je vous parle des différentes limites de notre cerveau ou de nos différents biais cognitifs, mais cela ne constitue que la surface de la R&D personnelle. Avant d’aller plus loin, je tiens à expliquer ce qu’est la R&D. Nous entendons souvent ce terme pour la première fois dans le monde professionnel. A quoi sert la R&D chez les entreprises? Vous entendrez souvent que cela a pour but d’améliorer les produits existants, que cela sert à résoudre des problèmes que l’entreprise rencontre, voire que cela leur permet de trouver des choses au hasard qu’ils pourront breveter ensuite. Tout cela est faux. La R&D n’a avant tout qu’un seul but : ouvrir de nouveaux marchés pour l’entreprise, les 3 propositions précédentes ne sont que des conséquences de ce but et non pas le but lui-même. Une entreprise a perpétuellement besoin de trouver de nouveaux marchés, de se créer un nouveau marché pour une raison extrêmement simple, tout marché, quel qu’il soit, s’épuise au bout d’un moment, que cela soit provoqué par la satisfaction de la demande ou par un afflux trop importants de concurrents. A travers l’innovation de rupture, de nouvelles possibilités techniques s’ouvrent à l’entreprise et la possibilité de répondre à un besoin, jusqu’ici inassouvi, devient une option viable techniquement et économiquement.

Pour les jeux vidéo, la R&D personnelle a exactement le même but. Elle ne visera ni à améliorer vos séances d’entraînement présentes (cela s’appelle de l’innovation incrémentale, tout le monde le fait déjà), ni à résoudre les problèmes que vous rencontrez (cela s’appelle tout simplement chercher des solutions, tout le monde le fait déjà), ni même à perdre votre temps dans de la théorie beaucoup trop vague pour être utilisable. Non, son unique but sera de vous apporter de nouvelles compétences, de nouvelles connaissances et expériences afin que de nouvelles opportunités s’offrent à vous et que cela vous permette d’atteindre un niveau bien plus haut que ce que votre niveau actuel vous permettrait. Pourquoi est-ce que je parle de R&D personnelle et pas seulement de tout simplement en apprendre plus sur vous-même? Car les entreprises qui font de la R&D ont un éventail de recherches extrêmement variées, il n’est pas rare de penser qu’un sujet de recherche est totalement inutile pour découvrir quelques années plus tard que la technologie nouvellement développée a d’immenses bénéfices. Et c’est exactement cela que je veux que vous fassiez, que vous vous ouvriez concrètement à des méthodes dont vous n’avez pas l’habitude, que vous sortiez de votre zone de confort, que vous preniez des risques, que vous deveniez un explorateur.

Pas besoin de chercher très loin pour trouver la (les) perle(s) rare(s). 5 leviers que vous pouvez utiliser dès maintenant

Heureusement pour nous, le secteur du jeu vidéo hautement compétitif (esport) est relativement jeune. Vous n’aurez alors pas besoin de chercher très loin de nouvelles méthodes pour augmenter vos performances. Que ce soit dans le domaine du sport, de la musique, de la psychologie, de l’économie, de la médecine, bref regardez ce qui marche ailleurs et appliquez-le dans le monde des jeux vidéo. Je vais vous présenter ici 5 bonnes pratiques issues de milieux autres que les jeux vidéo et qui ont d’énormes bénéfices sur vos performances :

  1. Si vous voulez progresser extrêmement rapidement, la clé est la régularité et non pas l’intensité. Trente minutes de pratique chaque jour a infiniment plus d’effet que des sessions de deux heures espacées de quatre jours. Tous les musiciens vous le diront.
  2. Vous trouvez qu’il est trop difficile de s’entraîner? Vous n’avez jamais l’envie/énergie au bon moment? Utilisez des méthodes simples pour vous faciliter la tâche, changer la structure de votre environnement. Par exemple, ceux qui font du jogging le matin préparent leurs affaires la veille avant d’aller se coucher. Vous pouvez faire de même pour faciliter votre session d’entraînement, faites-vous à manger plus tôt, regarder moins la télévision, etc.
  3. Ce troisième conseil nous vient droit de la médecine et de la psychologie, votre énergie est limitée et cyclique. Si vous voulez tirer du meilleur de vos séances d’entraînement, vous devez avoir assez d’énergie pour le faire. Pour cela, apprenez en plus sur vous-même : quand êtes-vous le plus productif? quand êtes-vous le plus fatigué? Quelle activité ou contexte vous draine le plus d’énergie? Si vous détestez les bouchons le soir en rentrant du travail, transformez ce moment désagréable pour vous ressourcer (écouter un livre audio, écouter de la musique,…). Chercher des moyens pour vous ressourcer rapidement. Petit indice, avoir 8h de sommeil simplifie grandement les choses.
  4. Ici, un conseil qui vient droit du sport, généralement de la salle de musculation. Les personnes investies dans la musculation partagent toutes une méthode, ils vont à leur séance en ayant une idée précise du nombre de répétitions qu’ils veulent accomplir. C’est un nombre précis. Chez le joueur de jeu vidéo, cela est plutôt du genre « je veux m’améliorer », ce qui est beaucoup trop vague et donc inapplicable. Que voulez-vous améliorer? Que voulez-vous changer dans votre façon de faire, et par quoi? Fixez-vous des objectifs concrets et précis.
  5. Conseil qui nous vient de l’économie, le concept d’accumulation. Vous êtes un fabricant de t-shirts, vous avez trouvé le moyen d’économiser 5€ sur une ligne de t-shirts, ces 5€ deviendront 500€ sur 100 t-shirts vendus. Le moindre résultat est amplifié par le volume (y compris les erreurs). Vous jouerez sûrement des heures par jour, imaginons heure par jour en moyenne. Sur un mois, cela représente 30h investit. Dans combien d’activité investissez-vous 30h à part le travail et le sommeil? Imaginez maintenant si vous pouviez vous débarrasser d’une sale habitude que vous avez sur les jeux vidéo qui vient pourrir vos performances. Ce petit geste deviendra immense sur 30 jours.

Si vous êtes comme beaucoup des joueurs que je coach, ces conseils semblent trop faciles, trop évidents. Et pourtant, je suis convaincu que vous ne les utilisez pas tous, que vous ne les mettez pas à profit et c’est là le problème. Je n’ai aucun doute sur vos connaissances, par contre, les faits me montrent que vous ne faites pas la différence entre savoir quelque chose et le réaliser pleinement.

Défi

A vous de jouer maintenant. Le défi d’aujourd’hui est trompeusement difficile. Sélectionner un levier que j’ai cité ci-dessus et appliquez le pendant 20 jours sans faute. Vous réaliserez que cela est nettement plus complexe que vous ne le pensiez, accrochez-vous et récoltez les bénéfices!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *