La première étape pour dépasser ses limites

de | 20 juillet 2020

Ici, j’aimerais vous parler d’un problème qui se retrouve chez tous les joueurs qui ne progressent plus et qui les empêchera de progresser à jamais s’ils ne s’en débarrassent pas.

Ce problème, ce sont les croyances qui sommeillent chez chaque joueur, chez chaque personne qui veut s’améliorer, et qui limitent leur potentiel. On les appelle les convictions limitantes.

Peu importe le jeu auquel vous jouez, si vous voulez échouer à 100%, vous n’avez qu’à vous trimballer des convictions limitantes. Il n’y a rien de plus efficace pour se planter.

Si vous êtes un coach, vous devez fracasser les convictions limitantes de vos coachés en priorité

Permettez-moi de vous donner quelques exemples de convictions limitantes que mes coachés me donnent lors de nos premières séances :
– Je n’arrive pas à reprendre un mur parce que mon adversaire a un meilleur ping que moi –> si le problème vient du ping et que le joueur ne peut rien faire, il ne cherchera même pas à trouver d’autres solutions pour lui permettre de reprendre un mur.
– L’aim assist sur la manette est trop forte, on ne peut rien faire –> ici, le joueur ne cherchera même pas pourquoi il est mort. Il ne verra pas par exemple qu’il s’est dirigé en ligne droite vers un joueur qui avait la hauteur, le problème vient seulement de l’aim assist.
– Il est impossible de progresser, parce que mes équipiers sont trop mauvais ! –> ici, le joueur ne cherchera même pas à corriger ses erreurs au-delà de ce qu’il a réussi à faire jusque-là. C’est la faute des autres de toute façon.

Pour chacune de vos convictions limitantes, vous allez supprimer une centaine d’opportunités qui auraient pu vous permettre de vous améliorer.

Prenez par exemple cette histoire de mur. Je ne compte plus le nombre de joueurs qui tentent de reprendre un mur désespérément et toujours de la même façon. Ils utilisent en fait une méthode qui repose sur le ping pour reprendre le mur. Mais si votre adversaire a un meilleur ping, alors oui, il aura tendance à mettre le mur avant vous.

Alors au lieu d’essayer de passer en force, si vous essayiez plutôt d’utiliser d’autres méthodes qui viendraient rendre le ping totalement inutile ?
– Surprendre votre adversaire en affaiblissant plusieurs murs
– Utiliser vos armes ou vos utilitaires plutôt que votre pioche
– Bloquer votre adversaire pour qu’il soit pris au piège
– Limiter l’information que votre adversaire peut collecter sur vous.

Le temps de réaction d’un joueur se trouve entre 150ms et 250ms. Le ping peut descendre jusqu’à quelques ms (0-20) selon les jeux, selon les serveurs etc… A moins que la différence de ping entre vous et votre adversaire soit de 250 ms, surprendre votre adversaire pour l’obliger à être dans la réaction vous permettra de détruire complètement les effets du ping dans cette situation.

Si vous souhaitez vous améliorer, identifiez toutes les convictions limitantes qui vous brident aujourd’hui. Comment les reconnaître ? Ce sont les excuses à deux balles que vous donnez de manière automatique quand vous êtes en difficulté, quand vous êtes dans une mauvaise passe.
Une fois les avoir identifiées, trouvez une solution pour chaque conviction limitante afin de progresser. Continuez de peaufiner votre solution jusqu’à ce qu’elle soit assez fiable pour vous permettre de détruire complètement chaque conviction limitante.

Bon entraînement à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *