Comment se fixer d’excellents objectifs pour progresser efficacement dans les jeux vidéo

de | 24 septembre 2017

Vous voulez une meilleure visée? un meilleur placement? une meilleure économie? une meilleure macro? une meilleure micro? Comme beaucoup de joueurs de jeux vidéo, vous voulez être meilleur, mais aussi comme beaucoup d’entre eux, vos objectifs sont mauvais. Avoir un mauvais objectif vous donne seulement l’impression de progresser. En effet, vous faites des efforts, mais ces efforts sont vains, car vous ne travaillez rien en particulier. Vous ne voyez alors aucune différence dans votre niveau de jeu. De plus, il y a un effet pervers dans cette approche; parce que vous faites des efforts, vous avez l’illusion que vous êtes en train de renforcer votre jeu. Alors quand vous ne voyez aucun résultat après deux jours, une semaine, deux semaines, vous arrivez quand même à vous dire que cela est « normal ». Si vous continuez comme cela, dans six mois, vous serez encore au même point en considérant que cela est « normal ». Le pire dans tout cela, c’est que le comportement que je décris ci-dessus concerne la plupart des joueurs compétitifs de jeux vidéo. Alors quand un joueur va commencer à se poser des questions sur sa méthode de progression, il va en discuter avec un autre joueur qui pourra lui répondre que c’est « normal ».

Toutefois, il y a un avantage énorme à ce problème. Ceux qui sont prêts à accepter que leur méthode de progression est à revoir, seront instantanément avantagés par rapport aux autres. Peu importe la méthode que vous utilisez, elle doit pouvoir répondre à des besoins très précis comme le fait de progresser après une séance plutôt que d’attendre six mois pour espérer voir un semblant d’amélioration, le fait de pouvoir mesurer sa progression plutôt que de tout baser sur le « feeling », le fait de pouvoir atteindre un objectif ambitieux que l’on s’est fixé plutôt que de continuer à en rêver après plusieurs dizaines d’heures de jeu supplémentaire. Avoir une telle méthode vous permettra de progresser nettement plus vite et surtout, elle vous permettra de réfléchir de manière active aux différents exercices que vous allez faire pour améliorer vos performances plutôt que de simplement aligner les heures de jeu. Vous gagnerez énormément en temps et en énergie, que vous pourrez investir soit à peaufiner vos exercices, soit à tout simplement vous reposer, car avec ce nouveau régime d’entraînement, je ne vous cache pas que vous serez fatigué.

Voyons d’abord ce qui ne va pas dans la méthode « je veux être meilleur », la différence entre un objectif et une finalité

C’est la première réponse que j’obtiens quand je demande à un joueur son objectif pour les jeux vidéo dans lesquels il veut progresser : « je veux être meilleur à X ». Plutôt vague non? Quel est votre objectif, que me répondriez-vous?

Puis, quand je leur demande de développer un peu plus ils me répondent « je veux améliorer ma visée/placement/… », c’était votre réponse aussi? Sachez qu’elle est encore beaucoup trop vague. Avoir une meilleure visée,  un meilleur placement, n’est pas un objectif, c’est le résultat, la finalité une fois que vous avez atteint un objectif. C’est comme dire « je veux être riche », c’est tellement vague que vous n’arriverez même pas à faire un premier pas.

Faites la différence entre objectif et finalité. Vous pouvez agir sur un objectif, l’atteindre. A l’inverse, vous ne pouvez pas atteindre une finalité. La finalité n’est qu’une conséquence de l’objectif que vous avez atteint, ou des objectifs que vous avez atteints. Concrètement, la différence est que si vous vous fixez un objectif, vous passerez à l’action. Alors que si vous vous fixez une finalité comme objectif, vous en apprendrez beaucoup plus sur le jeu, mais vous ne passerez jamais à l’action, vous ne modifierez jamais votre niveau de jeu.

Comment se fixer d’excellents objectifs afin de progresser plus rapidement, la méthode S.M.A.R.T

Jeu vidéo, Jeux vidéo, Battlefield 1

Jeu vidéo : Battlefield 1. FPS extrêmement riche et avec une excellente ambiance sur le champ de bataille.

Pour déterminer des objectifs qui vous pousseront à agir et qui vous garantiront le succès, vous devez vous assurer que ces derniers obéissent à des règles très précises. Personnellement, j’utilise la méthode S.M.A.R.T. depuis plusieurs années et je n’ai pas trouvé d’outils plus puissants que celui-ci pour déterminer et surtout atteindre mes objectifs.

Pour qu’un objectif soit un excellent objectif, il faut que celui-ci soit :

  • Spécifique : « Je veux améliorer ma visée » devient « Je veux améliorer mon tracking » (capacité à suivre une cible en mouvement). La visée regroupe un ensemble de critères : précision, tracking, flicking, preshot, anticipation pour les projectiles lents, type d’armes, dispersion des projectiles (portée maximale). Une personne qui vous dit qu’elle veut améliorer sa visée, sans le savoir, veut dire qu’elle veut améliorer tout cela à la fois. Mais parce qu’elle n’en a pas pleinement conscience, elle va se mettre à améliorer un peu de tout. Améliorer un peu de tout, veut aussi dire ne rien améliorer du tout. Plus votre objectif est précis et plus cela sera un jeu d’enfant pour vous de vous améliorer.
  • Mesurable : Avoir un objectif mesurable vous permettra de savoir où vous en êtes et surtout ce qui vous reste à accomplir. En voyant concrètement votre progression, votre ascension vers votre objectif, vous serez extrêmement motivé et surtout, vous saurez immédiatement, dès la première partie, si vos efforts donnent des résultats. « J’ai une précision de 35% sur cibles mobiles avec mon personnage principal, je veux monter à 55% ». En mettant la barre haute, mais surtout de manière concrète, vous allez vite comprendre qu’il ne suffira pas de vouloir quelque chose pour l’obtenir. Si vous jouez exactement de la même façon, vous aurez exactement les mêmes résultats -> 35% de précision. En visant 55%, vous allez vous mettre à travailler votre placement, vous allez par exemple systématiquement engager vos adversaires par-derrière, assurant ainsi de mettre le maximum de balles sur la cible avant que celle-ci ne puisse réagir. Cela vous fera peut-être gagner 5% de précision sur cibles mobiles. En décidant de vous rapprocher d’abord de votre cible sans vous faire remarquer avant de lui tirer dessus, cela vous donnera encore une fois l’initiative. Et parce que vous serez en dessous de votre portée maximale, la dispersion de votre arme sur la cible sera moindre et vous gagnerez encore de la précision sur cibles mobiles. A chaque fois que vous ferez une expérience et que celle-ci vous permet de vous rapprocher de votre objectif, vous l’incorporerez directement dans votre jeu et vous n’aurez plus le droit de ne pas le faire. C’est en cela qu’avoir un objectif mesurable vous permettra d’avancer vite.
  • Accessible : Pour que votre objectif soit atteignable, il faut aussi que vous ayez les moyens de l’atteindre via votre travail. S’il existe un écart trop grand entre vos performances actuelles et celles que vous visez, vous n’y arriverez tout simplement pas. Pour savoir si un objectif ambitieux est accessible, il faut que vous puissiez trouver des pistes d’améliorations juste après avoir posé votre objectif. Si la première réponse qui vous vient quand vous vous posez la question « comment je vais faire ça? » est « je ne sais pas », l’objectif est inaccessible pour vous. Il vous faudra réfléchir posément sur le problème, le détailler pour ensuite trouver une liste d’éléments que vous devrez travailler afin de progresser. Si vous n’y arrivez toujours pas, n’hésitez pas à contacter des joueurs plus expérimentés que vous, des joueurs qui ne vous répondront pas qu’il suffit de jouer plus pour être meilleur de préférence. Les moyens sont de trois ordres : la compétence, l’énergie et le temps. Si vous n’avez pas les compétences, vous ne pouvez pas savoir quoi faire. Si vous n’avez pas l’énergie, vous ne le ferez jamais. Et si vous n’avez pas le temps, vous serez occupé par autre chose. Il vous faut les trois pour atteindre votre objectif.
  • Réaliste : Il ne sert à rien de se mettre des objectifs que même les joueurs professionnels n’arrivent pas à atteindre. Il ne sert pas non plus à grand-chose de se poser comme objectif d’exploser son niveau de jeu, alors que vous venez à peine de découvrir les faiblesses de votre méthode actuelle. Prenez le temps de réfléchir, faites une liste de vos compétences, de ce que vous savez faire sur vos jeux vidéo et ce que vous ne savez pas faire. A partir de là, quel serait l’objectif le plus direct, le plus facile à atteindre et qui vous apportera énormément de bénéfice?
  • Temporellement limité : Si vous ne définissez pas un laps de temps précis pendant lequel vous devez avoir atteint votre objectif, vous ferez ce que tout le monde fait, « je ferais ça demain/une prochaine fois/dans un mois/après », ou mon préféré : « pas maintenant, je suis en train de m’amuser là ». Estimer de la manière la plus réaliste possible, le temps qu’il vous faudra afin d’atteindre votre objectif. Une fois que ce temps est posé, imaginez votre entraînement tous les jours, à quoi cela ressemblerait? Combien de temps la séance va-t-elle durer? Est-ce que vous vous entraînerez tous les jours à la même heure?

L’objectif qui était « Je veux améliorer mon tracking » sur Battlefield 1 (par exemple) peut devenir :

  • Spécifique : Je veux améliorer mon tracking en combat rapproché (50m).
  • Mesurable : Parce que je n’ai pas de système me permettant de me donner ma précision exacte, je vais utiliser une arme semi-automatique où le nombre de balles est limité : 5 balles par exemple. Sur ces 5 balles, j’ai besoin de deux tirs pour tuer une cible en combat rapproché. Si je tire 5 balles systématiquement pour tuer ma cible, j’aurai une précision de 40% (2 balles sur 5). Si la plupart du temps je ne tire que 3 balles pour tuer une cible, j’aurai une précision de 66% (2 balles ont touché sur 3 qui ont été tirées). Mon exercice sera de tuer mes cibles en moins de trois balles. Parce que la marge d’erreur est faible, je vais travailler mon placement afin de surprendre mes adversaires et être presque sûr de mettre la première balle dans le mille. Par exemple, je passe derrière eux, je les vois courir, ma première balle DOIT toucher. Cette première balle est le fondement de mon exercice, si je n’y arrive pas, je devrais faire plus d’efforts afin de toucher la cible avec cette première balle. Puis j’aurai deux balles supplémentaires afin de tuer ma cible.
  • Accessible : Je suis actuellement à 4 balles en moyenne pour tuer une cible. Je dois descendre à 3. Je connais les cartes par cœur, je sais d’où mes adversaires ont de grandes chances d’arriver. Parce que je joue très souvent les objectifs stratégiques et moins souvent les combats, je connais les passages par lesquels je peux me faufiler, et les passages par lesquels je serai obligé de me battre. Enfin, à cause de la mécanique du tir de suppression, je risque de perdre de vue la position de mon curseur. Pour éviter de ne pas pouvoir analyser la situation dans le cas où j’aurais fait une faute, je vais m’enregistrer en train de jouer et je repasserai chaque combat où je n’ai pas atteint mon objectif en image par image pour voir pourquoi je n’ai pas réussi à toucher ma cible. Les tirs dans ce jeu frôlent souvent les joueurs, il est important de savoir si j’ai raté ma cible à cause d’un tir de suppression ennemi ou si c’est simplement moi qui ai visé à côté.
  • Réaliste : L’objectif que je me pose est très ambitieux, avoir 66% de précision reste très difficile à atteindre et peu de joueurs peuvent se permettre de dire que c’est leur niveau moyen. Pour atteindre cet objectif, je vais utiliser tout ce que j’ai appris sur moi-même, mais aussi tous les leviers qui permettent d’améliorer ses performances : avoir assez de sommeil, s’entraîner tous les jours, à la même heure, ne pas jouer la gagne, et bien plus… Tout cela, me permettra de maximiser mes chances d’atteindre mon objectif. Et si je n’y arrive pas, le simple fait d’avoir essayé me fera apprendre beaucoup de choses. Ces choses, je les réutiliserai pour atteindre cet objectif.
  • Temporellement limité : Je me laisse 3 semaines, soit 21 jours pour améliorer ma précision de 40% à 66%. Je m’entraînerai tous les jours, à la même heure pour ne pas être dérangé et pouvoir me concentrer à 100% sur l’atteinte de mon objectif.

Défi

A vous de jouer maintenant. Quel est l’objectif que vous avez toujours eu, mais que vous n’avez jamais réussi à concrétiser jusque-là? Il y a de grandes chances que cet objectif soit trop vague, voire pire, qu’il soit une finalité. Transformez cet objectif en mini objectifs. Quel est le premier mini objectif SMART que vous pouvez vous fixer afin de vous rapprocher de votre but? Mettez la méthode que je vous propose à l’épreuve et voyez comment elle peut vous aider à devenir chaque jour un meilleur joueur de jeux vidéo.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *