Comment l’équipement et la configuration servent d’excuses aux joueurs de jeux vidéo qui ne progressent pas

de | 31 janvier 2018

Si vous jouez aux jeux vidéo pour progresser, à un moment ou à un autre vous êtes allé chercher de l’aide sur Internet et à force de chercher, vous avez nécessairement trouvé un sujet qui vous expliquait que si vous n’arrivez pas à être bon dans votre jeu vidéo, c’était parce que votre configuration n’était pas optimale. Vous n’aviez pas la dernière souris sur le marché, vous n’aviez pas le clavier gamer mécanique RGB qui indique la météo, vous n’aviez pas de casque gamer qui vous isole parfaitement du bruit extérieur et vous n’aviez pas le tapis de souris en soie, fait à la main par une personne aveugle avec de petits doigts. Vous verrez même des sujets disant que ces équipements sont avant tout réservés aux joueurs professionnels, parce qu’il leur faut le top du top. Ils ne peuvent pas être plus loin de la réalité. Tomber dans ce piège, croire à ces mirages, ne fera qu’alléger votre portefeuille et n’aura absolument aucune incidence sur votre niveau de jeu.

Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, votre expérience utilisateur sera nettement plus agréable, vous éprouverez nettement plus de plaisir à enchaîner les parties, mais en aucun cas votre niveau se retrouvera transformé. Bien sûr, si avant de changer de configuration vous étiez à trois images par seconde, cela va changer radicalement votre façon de jouer, mais au lieu de réfléchir en extrêmes, restons un peu sérieux. La réalité est que les joueurs professionnels ont droit à un équipement haut de gamme, parce qu’ils sont sponsorisés. Si les joueurs professionnels en question changent d’équipe et qu’ils changent de sponsors, ils changeront tout simplement d’équipement, mais ils joueront exactement de la même façon et avec le même niveau. Dans cet article, j’aimerais rappeler une réalité que tout le monde connaît, mais que de toute évidence, certains ont oublié. Cette réalité, c’est que ce n’est pas l’équipement qui fait l’artiste, ce n’est pas l’équipement qui fait le talent et enfin ce n’est pas l’équipement qui fera le joueur de jeux vidéo. Pour la suite de l’article, nous prendrons la souris comme exemple. En effet, la sensibilité reste le sujet le plus chaud concernant l’équipement et la configuration.

Ta sensibilité est trop haute, trop basse, tu as trop de DPI, pas assez de DPI. Tu n’as qu’à copier la configuration des joueurs pros

Jeu vidéo, jeux vidéo, Diablo II

Jeu vidéo : Diablo 2. L’optimisation à outrance ne touche malheureusement pas que l’équipement. Sur Diablo II, les joueurs étaient prêts à tout pour obtenir un artefact leur donnant un point de statistique en plus.

Parmi les sujets les plus stupides, l’équipement est de loin le grand gagnant. Le signe le plus évident est que les personnes qui en parlent le plus n’ont vraiment absolument aucune idée de quoi ils parlent et qu’ils sont tout simplement incapables d’expliquer pourquoi une sensibilité de 10 est nettement inférieure à une sensibilité de 8. Leurs arguments se résument très souvent à « un joueur pro a fait une vidéo YouTube, il a dit qu’il fallait mettre 8 ». J’ai vu des arguments plus stupides les uns que les autres : « active la synchronisation verticale, les mouvements de souris seront plus fluides » (la synchronisation verticale n’a rien à voir avec la souris), « désactive le raw input, tu gagneras presque 20 ms sur le temps de réaction de ta souris » (encore une fois, cela n’a rien à voir). Et enfin la meilleure excuse de toute, le meilleur argumentaire que j’ai pu voir de ma vie : « active le raw input et désactive l’accélération de la souris, parce que j’aime bien jouer comme ça ». Généralement, je suis absolument convaincu par ce genre d’argumentaire et je change tout de suite ma configuration en étant persuadé que mon ratio éliminé/mort va exploser. Malheureusement, je suis toujours déçu après avoir suivi leurs conseils et je reviens à mon ancienne configuration où mon confort était maximal.

Le problème vient avant tout du fait que les joueurs ne se posent même pas la question de savoir pourquoi 4, 8, 12, etc

C’est la conséquence typique des personnes qui sont dépassées par la technique. Elles ne se posent pas la question de savoir pourquoi il faut régler le paramètre, elles se contentent de se demander sur quoi il faut le régler. Elles veulent savoir comment faire pour en retirer toujours plus, plutôt que de se demander s’ils n’en ont pas déjà assez pour faire le travail.

Alors quand on ne sait même pas pourquoi on fait ce que l’on fait, toutes les réponses sont mauvaises. Une sensibilité X pour un joueur sera correcte, mais pour une autre, cela ne sera pas le cas et la raison sera totalement mystique.

Imaginez deux personnes se disputer pour savoir sur quelle position le bouton de puissance du micro-onde doit pointer. Si vous ne savez même pas à quoi correspondent les petites images, comment voulez-vous savoir ? Si vous n’avez même pas une idée de la puissance de votre micro-onde, comment voulez-vous réfléchir ? Et c’est pourtant exactement ce que font certains joueurs de jeux vidéo.

Une méthode simple et efficace pour répondre à ces questions qui n’ont que très peu d’intérêt et enfin pouvoir s’entraîner tranquillement

Je prends ici le point de vue d’un joueur qui souhaite s’améliorer, grimper dans le classement, améliorer son niveau de jeu. Il est évident que si j’avais pris le point de vue d’un spécialiste de la sensibilité de la souris, me poser infiniment des questions sur le sujet serait très intéressant. Mais si vous êtes un joueur de jeux vidéo et que votre but est de progresser sur un jeu vidéo en particulier, vous vous en fichez totalement.

Nous utiliserons ici encore une fois la souris comme exemple et nous utiliserons deux situations bien différentes où les besoins en précision et mouvements ne sont pas les mêmes afin de bien voir la différence.

Pour savoir pourquoi une valeur de sensibilité est meilleure qu’une autre, il faut analyser votre jeu vidéo et la façon que vous avez de manipuler votre souris.

Cas N° 1 : Les jeux de tir à la première personne

Ici, vous devrez allier précision, rapidité et amplitude des mouvements. La précision est très importante, car les adversaires qui seront très éloignés seront minuscules sur votre écran. A l’inverse, les adversaires qui sont très proches, voire derrière vous, vous demanderont une amplitude très élevée du mouvement. La rapidité enfin pour venir équilibrer le besoin de précision et l’amplitude du mouvement à réaliser.

Enfin pendant la partie, vous analyserez les différents cas de figure que vous rencontrerez :

  • Les combats à longue distance arrivent très souvent, le besoin de précision est donc très élevé et cela aura tendance à faire diminuer la sensibilité de la souris à des niveaux très faibles.
  • Il est probable que vous soyez obligé à un moment ou à un autre de vous retourner rapidement, faire un 180°. Dans ce cas-là, la sensibilité de la souris doit quand même vous permettre d’exécuter ce mouvement en un minimum de temps et donc en un seul « coup de souris ». Cela va vous faire remonter votre sensibilité.
  • Il n’appartiendra alors qu’à vous de déterminer l’équilibre entre ces deux besoins.

Cas N° 2 : Les jeux de stratégies en temps réel

Ici, le besoin de précision est nettement moindre par rapport aux jeux de tir. Les unités sont souvent assez imposantes sur votre écran, il est possible de les sélectionner en faisant un encadré et les mouvements sont relativement lents. L’amplitude est, elle-aussi, assez faible, en effet, vous ne tournez pas de caméra autour de votre personnage, ici, le seul impératif que vous avez est de pouvoir atteindre les extrêmes de votre écran en un seul coup de souris tout en conservant un minimum de précision.

Ici aussi, vous étudierez les différents cas de figure.

  • Dans ce genre de jeux vidéo, il n’est pas rare de devoir sélectionner une unité précise au milieu d’une mêlée, vous devez donc diminuer la sensibilité de la souris pour vous permettre de passer d’une unité à l’autre sans vous tromper.
  • Vous vous placerez ensuite dans le bord bas gauche de votre écran, pour ensuite essayer de remonter le curseur de la souris le plus rapidement possible au bord haut droit. Vous devez y arriver en un seul coup de souris.
  • Il n’appartiendra alors qu’à vous de déterminer l’équilibre entre ces deux besoins.

Conclusion

Si vous voulez trouver la sensibilité parfaite, trouvez celle qui vous convient en vous posant les bonnes questions ! Ne copiez pas bêtement celle d’un pro, vous n’avez ni sa façon de jouer ni sa configuration. Une fois que c’est fait, passez à autre chose afin de progresser et arrêtez de revenir 100 fois sur cette question.

Défi

A vous de jouer maintenant ! Est-ce que la sensibilité actuelle de votre souris vous permet d’exécuter les gestes nécessaires dans votre jeu vidéo en un minimum de temps tout en conservant un maximum de précision ? Si ce n’est pas le cas, appliquez la méthode que j’ai décrite ici, sinon, passez à autre chose et arrêtez de perdre votre temps sur des questions inutiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *