Comment construire et améliorer son niveau de jeu dans les jeux vidéo

de | 3 août 2017

Tous les joueurs compétitifs ont essayé à un moment ou à un autre de sortir des sentiers battus, sortir de la façon générale de jouer à leurs jeux vidéo. Cela est fait dans le but d’essayer de trouver un nouvel élément, une nouvelle arme secrète ou méthode, capable de faire la différence lorsque vous disputez vos matchs classés. Pour la grande majorité des joueurs, ces expériences se soldent par des échecs. En effet, toutes les pistes de solutions que nous trouvons ne font que pâle figure à côté de tous les éléments que nous avons copié des joueurs professionnels. Mais l’erreur ne se situe pas vraiment dans la qualité des pistes trouvées. L’erreur se trouve à la racine même de la méthode que les joueurs compétitifs appliquent afin de trouver ces nouvelles pistes. Clairement, il n’y a pas de méthode, les joueurs qui décident d’explorer les nouvelles possibilités font cela au hasard. Quand ils explorent une piste et que celle-ci ne marche pas pour eux, ils la changent tout de suite sans faire d’analyse véritable. Après avoir dépassé le stade de l’amusement et de la découverte, les joueurs se démoralisent rapidement et finissent par refaire exactement la même chose qu’avant. De ce fait, ils ne progressent pas et auront exactement le même résultat. Si la situation dure plus longtemps, ces joueurs risquent de penser qu’ils ne sont pas assez bons, plutôt que de penser qu’ils n’utilisent pas la bonne méthode (voire pas de méthode du tout pour être honnête).

Ici, je vais partager avec vous les principes fondamentaux à respecter lorsque vous décider de construire votre jeu, construire de nouveaux éléments à ajouter dans votre jeu. Vous verrez que cela n’est pas bien compliqué, mais que cela demande seulement de la rigueur et de la patience. En gardant en tête ces principes qui vous serviront de guides dans chacune des décisions que vous prendrez afin de construire votre jeu, vous constaterez que votre jeu ne peut que s’améliorer. Plus vous serez rigoureux sur la méthode et plus vite vous constaterez des changements concrets dans votre façon de jouer. Concrètement, chaque partie lancée sera une nouvelle opportunité pour vous d’améliorer votre jeu plutôt que de seulement le dérouler. Vous ne jouerez plus pour gagner, chose que vous ne pouvez pas contrôler, mais vous jouerez pour sans cesse vous améliorer, ce qui aura pour conséquence d’augmenter directement vos chances de gagner. Lorsque vous ferez une analyse de vos parties en visionnant vos replays par exemple, vous repartirez à chaque fois avec une nouvelle action concrète à mettre en place ou une correction à faire que vous verrez directement dans votre prochaine partie. Enfin, les résultats transparaîtront sur l’évolution de votre classement, plus jamais vous ne serez bloqué.

Les 3 erreurs typiques des joueurs de jeux vidéo qui veulent construire/améliorer leur jeu

1. Sous-estimer la tâche de créer une solution et la comparer au fait de copier une solution

La première erreur majeure que la plupart des joueurs de jeux vidéo font quand ils explorent de nouvelles stratégies est de penser qu’ils finiront par dénicher tôt ou tard la perle rare et que cela ne leur demandera pas beaucoup d’efforts. En clair, parce qu’ils ont passé une grande partie de leur temps à copier les meilleures méthodes des joueurs pro trouvées sur Internet, ils n’en attendent pas moins de leurs propres solutions. Ils font cette association dans leur tête : copier n’est pas difficile, créer ne doit pas l’être non plus, or c’est extrêmement faux. De plus, ils font l’hypothèse que parce qu’ils n’ont pas besoin de méthode pour copier les techniques de quelqu’un, ils n’auront pas non plus besoin de méthode pour créer quelque chose de leur main. Cette affirmation aussi est fausse. Sachez une chose, copier est extrêmement simple, la preuve, tous les joueurs de jeux vidéo compétitifs le font.

Jeu vidéo : Age of Empire II HD. Les joueurs à la recherche d’améliorations s’attendent à trouver des merveilles sans devoir les construire.

2. Après avoir exploré une piste qui ne les satisfait pas, ils changement radicalement d’idée

Imaginez un canard sans tête en train de courir dans tous les sens et vous aurez une image concrète d’un joueur de jeux vidéo qui fait des expériences pour améliorer son jeu sans appliquer de méthode. En faisant un test, si celui-ci n’est pas concluant, le joueur change radicalement de tests. Les problèmes principaux de cette méthode (ou plutôt le manque de méthode) que beaucoup de joueurs de jeux vidéo utilisent sont :

  • Elle est inefficace, parce que vous n’avez pas de but, vous ne risquez alors donc pas de trouver ce que vous cherchez.
  • Elle consomme énormément d’énergie et de volonté. Les tests sont frénétiques, aucune analyse n’est faite.
  • Elle dégrade très fortement votre niveau de jeu, cet effet revient très souvent, « pendant mes expériences je perds pour des raisons stupides ».
  • Elle ne permet aucune amélioration d’une solution précédemment trouvée. Vous ne pouvez donc absolument pas construire votre jeu.

3. La dernière erreur, et de loin la plus dévastatrice

Souvent, les joueurs qui défendent cette méthode (ou ce manque de méthode) me disent que cela leur a permis de tester de nouvelles choses, de les découvrir, que cela a été enrichissant d’une certaine manière. Je suis catégoriquement opposé à cette déclaration. La seule chose qu’ils ont découverte est qu’en faisant n’importe quoi, on obtient n’importe quoi. En faisant des tests n’importe comment on teste n’importe quoi.

Mais la raison pour laquelle je ne peux vraiment pas être d’accord avec les joueurs qui pensent cela, c’est qu’en faisant des essaies de ce genre, en testant n’importe quoi n’importe comment, les joueurs créent la conviction qu’un excellent joueur est un joueur capable d’exécuter une liste d’actions qui n’ont aucun lien fort entre eux. Pour eux, un excellent joueur est un joueur qui sait réaliser de belles actions, tout serait dans la technique. Or, on ne peut pas être plus loin de la réalité. Un joueur professionnel a un plan en tête. Pour exécuter ce plan, il engagera une série d’actions. Parce qu’il a choisi un plan bien précis, il se ferme des portes par la même occasion, il se coupe à des possibilités. Durant la partie, il s’engagera totalement dans l’exécution de son plan, s’il dévie de son plan pour réagir à son adversaire, il retournera sur son plan initial une fois que la menace est passée. En aucun cas un joueur professionnel ou un excellent joueur ne fait les choses parce que cela lui semble bien. Il a parfaitement conscience de sa stratégie, les forces et les faiblesses de sa stratégie et c’est en cela qu’il va choisir de faire une action d’une manière plutôt qu’une autre, voire ne pas la faire du tout.

En faisant des tests pour faire des tests, les joueurs ne peuvent tout simplement pas identifier le fil rouge de leur jeu. Ils enchaînent alors des actions qui n’ont pas de sens, qui n’apportent aucune valeur à leur jeu. En pratiquant cette méthode de jeu, non seulement le joueur ne peut pas s’améliorer, mais il ne comprend même pas pourquoi il ne s’améliore pas du fait du manque de sens dans ses propres actions.

Les 5 règles fondamentales à respecter pour faire des tests utiles et concrètement construire son jeu

Dans cette partie, j’énoncerai les règles fondamentales à respecter pour pouvoir faire des tests qui viendront enrichir votre jeu. Tout d’abord, quand vous faites preuve de créativité afin de résoudre un problème, ne tombez pas dans le piège de l’innovation pour l’innovation, ou ici le piège du test pour du test. L’innovation n’a qu’un seul but, résoudre des problématiques qui vous empêchent de progresser. En aucun cas, une personne, une entreprise, une entité ne se lance dans des projets innovants pour seulement innover. Pour les entreprises, il s’agit d’ouvrir de nouvelles parts de marché. Pour un joueur de jeux vidéo qui se lance dans l’innovation, il s’agit de s’ouvrir à de nouvelles possibilités afin de vaincre un adversaire, dépasser un obstacle.

  1. La première condition capitale à respecter est qu’un test doit être d’une taille la plus réduite possible. Si vous êtes habitué à jouer d’une certaine façon, ce nouvel élément que vous allez ajouter ne doit pas détruire les fondations de votre jeu. Notez ce qui marche dans votre jeu, ce qui est déjà très bien. Conservez ces éléments qui seront les fondations de votre nouveau niveau de jeu et changer seulement de petits éléments.
  2. Ensuite, chaque test que vous allez faire doit avoir un but. Si vous n’avez pas de but, vous n’avez aucun repère afin de déterminer si vous allez dans la bonne direction ou non. Selon votre façon de jouer, que faudrait-il ajouter afin de vous donner l’avantage? Si votre force est économique, il est naturel de vouloir protéger votre économie contre les agressions de vos adversaires. Les tests que vous ferez auront alors pour but de protéger vos ressources tout en restant compétitif dans la partie.
  3. Vous devez pouvoir expliquer à votre grand-mère pourquoi le test que vous faites a du sens dans votre style de jeu. Pourquoi votre grand-mère? Pour que vos explications soient concrètes, qu’elles se transforment en actions concrètes et visibles dans la partie. « Je fais un test pour défendre plus efficacement mon économie, pour cela j’ai construit deux tourelles supplémentaires placées à l’endroit X et Y afin d’empêcher mon adversaire de débarquer directement chez moi ».
  4. Si votre test ne délivre pas les résultats attendus, vous devez analyser systématiquement ce qui était bien et ce qui n’était pas bien. Le réflexe de nombreux joueurs est de prendre une décision en étant basé simplement sur le résultat de la partie, c’est une grosse erreur. Si le test vous a permis de vous approcher de la solution que vous recherchez, améliorez la liste d’actions à exécuter, continuer le même test en l’amélioration à chaque partie.
  5. Enfin, votre solution à l’état final doit être cohérente avec votre façon de jouer, votre stratégie. En effet, il est très simple de se perdre en amélioration pour faire marcher quelque chose qui finalement n’apporte rien. Quand on a la tête dans le guidon, on essaye de donner la meilleure forme à notre test, lui donner les meilleurs résultats. Sauf que le résultat n’est peut-être pas aligné avec le reste de votre jeu. Si je reviens à l’exemple des deux tourelles supplémentaires du point numéro 3 : Le but de mon test est ici de me défendre, en améliorant ce test, je peux passer de deux tourelles à cinq, puis même à sept. A un certain moment, le coût des tourelles va détruire mon avantage économique et cela ne sera plus cohérent avec ma façon de jouer qui est d’avoir un avantage économique sur mon adversaire. Je dois donc revoir le nombre de tourelles à la baisse et trouver de nouveaux moyens (plus économiques) de me défendre si je compte garder cette nouvelle solution.

Défi

A vous de jouer maintenant! Si vous jouez de manière compétitive, je suis persuadé qu’à un moment donné, vous avez déjà été face à ce mur invisible qui vous empêche de progresser dans le classement. Quelle est la plus grande faiblesse de votre jeu, que devriez-vous faire pour combler cette brèche? Faites vos tests en utilisant les recommandations de cet article et développez vos propres solutions.

Recherches utilisées pour trouver cet article :sameliorer en jeux video

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *