[AD] Boostez votre progression dans les jeux vidéo grâce aux scrims

de | 13 novembre 2017

Tous les joueurs de jeux vidéo qui veulent se dépasser se sont au moins poser cette question une fois : quelle est la meilleure façon de m’entraîner ? C’est une excellente question, car entre deux méthodes d’entraînement et pour le même effort donné, une des méthodes vous rapportera beaucoup plus. Tous les joueurs que j’ai coachés jouent plusieurs heures par jour, certains ont des résultats et d’autres patinent comme au départ. Le point commun entre toutes les personnes qui patinent est le fait qu’ils confondent entraînement et jouer pour le plaisir. Dans leur tête, ils se disent qu’ils sont en train de s’entraîner, mais leur façon de s’entraîner n’est tout simplement pas adaptée et ils se retrouvent très rapidement à faire n’importe quoi pendant plusieurs heures sans même s’en rendre compte. Il est évident que si vous faites n’importe quoi même pendant plusieurs heures, vous ne vous améliorez pas d’un iota. Mais parce que vous ne vous en rendez pas compte, cela va créer de la frustration chez vous, un sentiment d’injustice : « pourquoi est-ce que je n’arrive pas progresser, alors que je fais des efforts ? ».

Ceux qui progressent ont tous un point commun, ils ont trouvé une façon de s’entraîner bien plus efficace, qui leur apporte bien plus de bénéfice et tout cela pour le même effort donné que le groupe précédemment évoqué. En trouvant cette méthode d’entraînement, vous verrez votre niveau progresser à vue d’œil. Cela vous motivera grandement, parce que vous serez dans une situation où chaque effort que vous allez faire sera récompensé. Parce que vous progressez, parce que vous apprenez de nouvelles choses, parce que vous implémentez de nouveaux éléments dans votre jeu, immédiatement votre classement va augmenter. À partir de là, vous ferez partie d’une certaine élite, des personnes qui ont compris que pour progresser il ne faut pas obligatoirement jouer huit heures par jour, que cette croyance est totalement fausse et qu’il faut trouver une bonne méthode.

Description de l’environnement parfait pour progresser, comparaison avec le pire environnement, mais qui est pourtant utilisé par la majorité des joueurs qui veulent progresser

Idéalement pour progresser un maximum il vous faut les éléments suivants :

  • Il faut qu’il y ait un enjeu, une certaine pression sur vous, une pression qui vous pousse à vous dépasser, à donner le meilleur de vous ;
  • Les adversaires doivent être aussi bons que vous, voire même meilleurs ;
  • Il vous faut des objectifs avant de lancer la partie, sinon vous serez condamné à jouer exactement de la même façon et vous ne progresserez PAS DU TOUT ;
  • Il vous faut un moyen précis d’identifier vos fautes pour les reconnaître pendant la partie et que vous puissiez vous corriger, vous remettre sur les rails ;
  • Il vous faut un environnement où vous pourrez exploiter toutes les fonctionnalités du jeu, notamment la communication vocale, le jeu en équipe si vous jouez à des jeux vidéo compétitifs en équipe.

Comparaison avec le pire mode de jeu pour progresser

Voyons par exemple les éléments que vous ne retrouvez pas chez les joueurs de jeux vidéo qui cherchent à progresser, mais qui n’y arrivent pas. La plupart du temps ils sélectionnent le mode « partie rapide » ou « quick play ». Ce mode occupe à peu près 75% de leur temps et donc de leurs efforts. Voyons ce qui ne va pas :

  • Il n’y a aucun enjeu, les joueurs font souvent n’importe quoi et même si vous ne voulez pas faire pareil, rien ne vous y poussera ;
  • Les adversaires sont variables. La plupart du temps vous roulerez sur vos adversaires ou l’inverse, il y a rarement un entre-deux ;
  • Vous pouvez avoir des objectifs personnels, c’est même les seuls qui seront d’ailleurs perfectibles dans ce mode (améliorer sa visée, son placement éventuellement par exemple) ;
  • Vous n’avez aucun moyen précis d’identifier vos fautes, les situations évoluent beaucoup trop, les parties sont bien trop différentes pour mesurer quoi que ce soit ;
  • Enfin, tout ce qui est rattaché à la communication et au jeu d’équipe est à proscrire en « partie rapide », la seule réponse que vous aurez étant du genre « shut up noob ».

Si vous voulez vous améliorer dans ce mode de jeu, vous choisirez uniquement des critères personnels à travailler. Cela réclame évidemment du travail et c’est assez épuisant de le faire dans un environnement toxique.

Les scrims, un moment particulier

Jeux vidéo, jeu vidéo, Heroes of the Storm

Jeu vidéo : Heroes of the Storm.

Tout d’abord qu’est-ce qu’un « scrim » ? C’est un jargon propre au monde des jeux vidéo compétitifs. Il s’agit tout simplement de deux équipes qui se donnent rendez-vous pour s’affronter. Parce qu’elles feront plusieurs parties ensemble, elles pourront identifier plus facilement leurs faiblesses et chercher un moyen de les combler. Là où le mode « partie classée » vous fait affronter des joueurs divers et variés.

Voyons comment ce mode passe notre critère de sélection :

  • Il y a toujours un enjeu dans ce mode. Le jeu vidéo, parce qu’il est compétitif créera le désir de voir qui est le meilleur ;
  • Vous devez choisir une équipe qui a un niveau proche du vôtre, voire supérieure, ce qui n’est absolument pas dur à trouver ;
  • Vous pourrez ici avoir des objectifs personnels et en équipe, bref, c’est un moment privilégié dans lequel vous pouvez énormément apprendre sur votre équipe ;
  • Parce que chacun sait ce qu’il doit faire et que les combats sont construits pour être efficace, il est nettement plus facile de trouver des erreurs ;
  • Ici, tous les éléments du jeu seront mis à contribution pour vous permettre de donner le meilleur de vous-même.

Comme nous pouvons le voir, les scrims sont de loin l’environnement le plus intéressant pour progresser rapidement dans les jeux vidéo compétitifs. Surtout n’hésitez pas à en abuser, car le rendement est certainement dix fois plus important qu’une « partie rapide » et reste bien plus important qu’une « partie classée ».

Une méthode simple et efficace pour accélérer votre progression

Je vais rappeler ici les éléments incontournables afin de maximiser le rendement, l’efficacité de ces scrims. Voici la méthode à suivre :

  • Trouvez un scrim contre une équipe au moins aussi bonne que la vôtre ;
  • Fixez-vous des objectifs clairement définis et que vous devrez travailler pendant la scrim. Ne tombez pas dans le piège de croire que parce que c’est un scrim, vous vous améliorerez naturellement, cela ne fera que transformer votre scrim en une « partie rapide » ;
  • Identifiez clairement les fautes que vous risquez de faire en essayant d’atteindre vos objectifs. Vous devez pouvoir vous reprendre pendant la partie, vous devez pouvoir identifier vos fautes ;
  • Enfin, pensez à tous les éléments que vous n’exploitez pas correctement, que ce soit la communication, le placement des personnages, votre façon d’engager les combats, bref posez-vous des questions en permanence.

Gare au piège, trop souvent je vois des équipes venir en scrim les mains dans les poches. Ils attendent sûrement que le dieu des jeux vidéo vienne les frapper de sa grâce. Cela n’arrive jamais. Ne sous-estimez jamais le fait de vous fixer des objectifs à accomplir pendant la scrim.

Défi

A vous de jouer maintenant! Si vous n’avez pas d’équipe, trouvez-en une qui soit sérieuse, pour la reconnaître c’est assez simple, demandez aux membres s’ils sont prêts à faire des scrims, si ce n’est pas le cas, passez votre chemin. Une fois que vous avez une équipe, appliquez simplement la méthode et soyez critique envers vous-même pour chaque erreur qui sera commise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *