Plus vous serez bon dans les jeux vidéo et plus vous serez frustré

de | 3 novembre 2017

Avant d’aller plus loin, je tiens à rappeler qu’une vérité qui marche dans un sens, ne l’est pas forcément dans l’autre. En clair, ce n’est pas parce que vous êtes un joueur frustré que vous êtes bon. Si vous avez de grandes ambitions dans les jeux vidéo, inévitablement vous connaîtrez la frustration. Au fur et à mesure que vous vous améliorez, vos attentes envers vous-même, envers vos équipiers, ne cesseront de grandir. Créer des attentes est le terreau parfait pour cultiver la frustration. Concrètement, les erreurs de vos adversaires vous paraîtront tellement évidentes que vous vous demanderez à chaque fois s’ils ne sont pas tout simplement stupides. La frustration n’est jamais agréable et baigner en permanence dedans vous assurera d’être énervé après une session de jeux vidéo. La frustration absorbe énormément d’énergie, si vous n’apprenez pas à la gérer vous serez vite dépassé par celle-ci et votre niveau cessera d’augmenter du fait de votre manque d’énergie.

J’aimerais vous rappeler les règles de base pour savoir gérer efficacement la frustration, je dirais même pour détruire la frustration à la racine qui est une méthode nettement plus efficace. Avec l’énergie que vous avez récupérée, que vous avez cessé d’utiliser pour gérer la frustration, vous pourrez la dédier entièrement à vous améliorer, à enrichir votre niveau de jeu. Mentalement, cela vous permet de rester concentré sur ce qui est important et cela vous permet surtout de passer à l’action plutôt que de ruminer sans cesse sur des problématiques où vous n’avez aucun contrôle. Dernier bénéfice, vous ne serez plus la source de frustration dans votre équipe. En effet, la frustration est extrêmement contagieuse. Si vous êtes dans un jeu d’équipe, multiplier vos chances d’être frustré par le nombre d’équipiers que vous avez et vous aurez une idée approximative de vos chances de passer une bonne soirée si vous n’apprenez pas à gérer la frustration dès maintenant.

Etre frustré viendra construire des attentes impossibles à satisfaire et vous aurez la capacité d’analyse d’un enfant de 4 ans

The Walking dead, jeu vidéo, jeux vidéo

Jeu vidéo : The Walking Dead. Clementine n’est pas bien grande, mais elle s’adapte très vite.

Est-ce que vous avez déjà entendu ce genre de commentaire, ou même déjà dit ce genre de chose : « oh là là, mais qu’est-ce qu’ils font à l’arrière », « mais pourquoi elle ne m’a pas soigné? », « mais ils sont trois dessus, ils n’arrivent pas à le tuer, c’est dingue! ».  La réponse à ces « questions? » elle est simple : 1) ils se font massacrer pendant que vous êtes parti tout seul devant, 2) parce qu’elle soignait quelqu’un d’autre et 3) parce qu’ils sont 4 et que vous n’avez vu qu’un seul adversaire.

Le premier effet secondaire de la frustration est que vous aurez la capacité d’analyse d’un enfant, vous serez incapable de voir au-delà de votre nez. Votre capacité de raisonnement? Il se résume à peu près à cela : « si on a perdu, c’est à cause de [nom du joueur] », cela ne vole pas très haut. Le pire dans tout cela, c’est que vous ne vous en rendez même pas compte, vous arrivez même à penser que vous donnez le meilleur de vous.

Le deuxième effet secondaire et de loin le plus dévastateur est que cela viendra construire chez vous des attentes impossibles, même les joueurs professionnels ne pourront pas vous satisfaire. Vous vous attendrez à ce que vos équipiers viennent vous aider alors que vous êtes isolé, au milieu de nulle part et que vous ne les avez même pas appelés.

Vous vous attendrez à ce que le soigneur de l’équipe vienne vous sauver, alors que vous êtes à un contre six. Vos équipiers dont le rôle est de tuer l’adversaire, n’auront pas le droit d’échouer, ils n’auront plus le droit de ne pas tuer quelqu’un, ils n’auront plus le droit de perdre un duel. Car si un seul de ces éléments se produit, vous allez vous énerver très rapidement. Et parce que vous êtes le seul à râler, vous vous direz que vous êtes le seul à vouloir jouer sérieusement. Or c’est exactement l’inverse qui va se produire. Vous allez commencer à jouer comme vous avez l’habitude de jouer, vous allez produire toutes les erreurs que j’ai citées ci-dessus et vous trouvez une bonne excuse après avoir réalisé vos erreurs.

Ce que je veux que vous compreniez ici, c’est qu’être frustré ne vous aide en aucun cas à progresser. Au contraire, c’est même la solution de facilité, vous vous déchargez sur les autres sans jamais vous remettre en question et aussi sans même vous en rendre compte.

Une méthode simple et efficace pour arrêter de tomber dans les pièges basiques de la frustration

Pour éviter de tomber dans le piège de la frustration, il vous faut éviter certains comportements comme la peste. Voici ce que vous devez arrêter de faire si vos intentions sont réellement de progresser.

  1. Arrêtez d’essayer d’influencer ce que vous ne contrôlez pas. Vos équipiers sont mauvais? Et alors? Vous pensez qu’en leur disant qu’ils sont mauvais ou en étant frustré, ils vont tout d’un coup s’améliorer? Arrêtez ce réflexe qui ne mène à rien à part ruminer ;
  2. Quand quelque chose ne va pas, quand vous faites une action qui conduit à votre mort, cela s’appelle une erreur. Oui je vous le rappelle, car dans les moments où vous êtes frustré, vous pensez de manière assez naïve que « vous avez fait la bonne action, mais que votre équipe n’a pas suivi ». Votre équipe ne peut pas vous suivre si vous ne communiquez pas, si vous faites n’importe quoi sans prévenir. La prochaine fois que cela se produit, posez-vous la question de ce que vous auriez pu faire plutôt que de coller ça sur les membres de votre équipe ;
  3. Arrêtez de considérer ce que vous savez comme universel. Il y a peut-être un mois, vous en saviez moins qu’à l’heure actuelle sur votre jeu vidéo (du moins je l’espère). Ce n’est pas parce que vous avez appris à faire une chose que tout le monde doit savoir le faire maintenant. Vous n’êtes pas la référence mondiale, alors arrêtez de vous comporter comme tel. Cela vous fera des vacances ;
  4. Ne vous plaignez jamais des règles du jeu. Si un personnage, une unité, un héros que vous affrontez se retrouve plus fort à cause d’une mise à jour, au lieu de vous plaindre, cherchez un nouveau moyen de le vaincre, de le contrer. Les forums pullulent de joueurs qui pleurnichent après une nouvelle mise à jour. Qu’est-ce que cela leur a apporté, à part un sentiment d’injustice? Soyez plus malin, cherchez la faille avant les autres plutôt que de jouer comme si rien n’avait changé ;
  5. Enfin, quand vous êtes face à un mur, que vous n’arrivez pas à progresser, essayez une autre méthode plutôt que de jouer toujours de la même façon en espérant qu’un jour cela marche. Vous réaliserez assez rapidement que si une méthode ne fonctionne pas, il y a des raisons. Et toujours faire la même chose à cause de votre frustration, vous donna encore et toujours les mêmes résultats. Alors pour votre santé physique comme mentale, changez de tactique.

Défi

A vous de jouer maintenant! La frustration est un sujet qui va de pair avec les jeux vidéo. Les joueurs qui savent la gérer sont instantanément gratifiés, ils progressent plus vite, plus facilement et surtout de manière construite. Cela ne sera pas simple, mais les bénéfices en valent largement la peine.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *