Mesurez vos performances pour progresser rapidement

de | 31 juillet 2020

Dans cet article, j’aimerais aborder une faille très importante dans la méthode d’entraînement de la quasi-totalité des joueurs de jeux vidéo.

Ce problème, c’est la façon qu’ont les joueurs d’estimer s’ils progressent ou non. Cette façon, elle est très simple, les joueurs se basent sur leurs ressentis.

Le gros problème du ressenti et des sentiments, c’est que c’est très variable. Si vous passez une bonne journée, vous vous sentirez en pleine forme et vous aurez tendance à dire que vous “jouez bien” ou que “vous avez fait de votre mieux”.
A l’inverse, si vous avez passé une mauvaise journée, vous vous trouverez nul et vous insisterez beaucoup sur vos erreurs et celles de vos équipiers.

Ce n’est pas un secret, mais ce qui fait la qualité d’un joueur, c’est surtout sa constance. Reposer sur ses émotions, c’est exactement l’inverse. Si votre niveau de jeu dépend de votre humeur, si vos équipiers ou votre équipe ne peuvent pas compter sur vous, alors vous n’êtes tout simplement pas assez fiable pour avoir les résultats nécessaires afin d’atteindre la réussite.

Ce que je vous propose plutôt c’est de mesurer vos performances, mesurer votre progression. Comment faire ?

  • La première étape est d’exposer clairement le problème : “je meurs trop souvent quand je suis sur la mid lane !”
  • La deuxième étape consiste à lister toutes les causes de vos morts, toutes les raisons qui vous poussent à prendre des risques ou à vous faire surprendre par l’adversaire.
  • La troisième étape est de se poser un objectif clair et précis à atteindre et de le fragmenter : “je ne veux pas mourir avant d’atteindre le niveau 6”, “je veux arrêter de mourir le premier en team fight pour pouvoir m’enfuir si possible”, “je veux que mon nombre total de morts soit inférieur à 5.
  • Enfin, dernière étape la plus importante, vous devez mesurer vos performances. Comptez le nombre de morts que vous avez eus.

Pourquoi mesurer ses performances ? Tout simplement parce que cela vous donnera une idée de la quantité d’efforts que vous devez fournir pour atteindre vos objectifs.

Par exemple, si vous dites simplement “je dois faire plus d’efforts pour mourir moins souvent.” Vous n’aurez aucune idée d’à quel point vous devez pousser. Imaginer que vous mourriez 20 fois par partie et que votre but est de 5 au maximum. En mesurant, vous comprendrez très vite que vous devez VRAIMENT vous mettre à bosser et que vous allez avoir beaucoup de travail. Sans cette information, vous ferez ce que les joueurs se contentent de faire aujourd’hui, c’est-à-dire de se dire “ah, il faut que je joue mieux” et il ne se passera rien du tout pendant des mois, voire des années.

Point bonus de mesurer ses performances régulièrement, vous allez aussi pouvoir constater des améliorations (ou non). Sans mesure, il se peut que vous fassiez du surplace pendant 2 mois sans même vous en rendrez compte. Alors qu’avec des mesures, restez bloqué à 10 morts par partie vous poussera immédiatement à vous remettre au travail.

Bon entraînement à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *