Les compte rendus de débriefing dans les jeux vidéo en équipe

de | 2 octobre 2017

Si vous faites partie d’une équipe sérieuse où les membres souhaitent s’améliorer, alors les débriefings et les comptes rendus font partie de votre quotidien. Il y a souvent beaucoup de choses à dire pendant les débriefings, je dirais même qu’il y a en a trop. Vous avez tellement de choses à améliorer que vous vous retrouvez vite débordé. L’essence même d’un débriefing est de pointer du doigt les différents problèmes afin d’en régler le maximum pour la prochaine session. Toutefois, je constate très souvent que les joueurs de jeux vidéo s’arrêtent à la première étape, autrement dit, ils ne se servent pas de cet outil qui a d’immenses bénéfices. Cela ralentit alors considérablement leur progression. En effet, les erreurs relevées pendant le débriefing sont souvent difficiles à résoudre et vous n’y arriverez pas sans un véritable effort de votre part. Cette problématique tout le monde l’a, au point où les joueurs d’une même ligue partagent très souvent les mêmes erreurs.

Mais si ce problème est si récurrent, cela présente pour vous un avantage certain. Il vous suffira de trouver des solutions aux différents problèmes rencontrés par les joueurs de votre ligue pour passer très rapidement dans la division suivante. Etre capable de travailler sur ces problématiques difficiles vous donnera aussi un avantage certain pour la suite. En effet, monter dans le classement n’est finalement qu’une suite de manques dans votre jeu à combler, parfois votre coordination ne sera pas suffisante, parfois cela sera la vitesse d’engagement qui n’est pas assez élevée, etc. Vous l’aurez compris, savoir dès maintenant comment tirer le meilleur des débriefings vous apportera non seulement un avantage décisif, mais vous permettra aussi d’améliorer très concrètement votre niveau de jeu et donc votre classement.

Tout le monde est responsable… autrement dit personne n’est responsable

Jeu vidéo, jeux vidéo, Dawn of War 3

Jeu vidéo : Dawn of War 3. Jeu en solo ou en équipe. Les RTS représentent souvent les jeux les plus complexes. Réussir à déterminer ses erreurs précisément donnent souvent un avantage considérable.

L’erreur qui est la racine de tous les problèmes du débriefing est que les problèmes qui sont remontés n’ont pas pour but d’être réglés très rapidement. Souvent on se contente de faire remonter les problèmes sans chercher de solutions et encore moins un joueur qui serait responsable de l’exécution de la solution. En effet, nous avons tendance à croire que parce que le problème concerne l’équipe, tout le monde se sentira responsable. Or notre cerveau est câblé pour faire exactement l’inverse. Quand plusieurs personnes (voire toutes les personnes présentes) sont responsables, personne ne l’est vraiment. A partir de là, soit les erreurs en question tombent dans les oubliettes si elles n’étaient pas si graves que cela, soit elles reviendront à chaque débriefing sans que personne ne le remarque (ou du moins réagisse). Dans les jeux vidéo, vous ajoutez à cela les écrans qui séparent les joueurs entre eux et l’on arrive même au point où personne ne se sent assez responsable pour ne serait-ce que donner des pistes de solutions.

Idéalement pendant le débriefing, le plus gros problème, qui est souvent le plus récurrent, devrait être travaillé immédiatement. Les joueurs devraient discuter de la solution idéale selon eux, s’y tenir et surtout ils devraient désigner un joueur responsable de l’application de la solution. Cette personne doit avoir le pouvoir de rappeler à l’ordre les joueurs, les obliger à se concentrer sur l’application de la solution sans jamais être remise en question par les autres joueurs concernant ce problème en particulier.

Une méthode simple et efficace permettant de passer tout de suite à l’action et pas « la prochaine fois »

Je le ferai demain, vous connaissez? Pour certains problèmes, cela veut aussi dire je ne le ferai jamais. La méthode que je vous propose ici vise justement à ne pas toujours remettre à demain les choses, surtout si elles sont importantes.

Pour chaque débriefing, vous sélectionnerez un problème majeur qui aura une attention particulière. Cette erreur, c’est celle qui a le plus d’impact sur votre jeu, que ce soit sur votre mental ou sur ce qui se passe pendant la partie. Vous avez déjà du mal à le faire tout court, vous imaginez bien que je ne vais pas vous faire travailler toutes les erreurs d’un seul coup. Ensuite, suivez la méthode :

  1. Enoncez clairement le problème, qui cela concerne? dans quelle situation?
  2. Trouvez ensemble plusieurs pistes de solutions idéales, au moins 3, et sélectionnez-en une que vous mettrez à l’épreuve pendant la prochaine séance d’entraînement.
  3. Cette solution que vous allez sélectionner, vous allez la décrire de manière extrêmement concrète au point où tous les joueurs de l’équipe savent exactement comment ils doivent réagir. Il ne doit pas y avoir de place pour le doute ou pour une personne qui vous répondrait « oh mais moi j’étais en train de faire autre chose, je ne pensais pas que j’étais concerné à ce moment-là, car je faisais quelque chose de très important ». S’il y a des exceptions, énumérez en quelques-unes afin que les joueurs puissent décider s’ils ont le droit ou non de ne pas suivre l’exercice à des moments-clés.
  4. Enfin désigner un responsable qui devra s’assurer que la solution soit exécutée au maximum. Cette personne a un rôle-clé dans la correction du problème. Elle doit non seulement jouer son jeu, mais en plus garder un œil sur les signes qui montreraient que l’erreur est sur le point de se produire. Le cas échéant, elle doit aussi rappeler aux équipiers leur rôle dans la résolution de ce problème. Aussi, si la solution n’est pas faisable, elle est la seule personne qui a le pouvoir de changer la forme de la solution et elle ne doit pas être remise en question. Tout simplement car si tout le monde « avait l’autorisation » de faire ce qui lui chante, vous vous retrouverez dans la situation de départ où justement rien n’allait.
  5. A la fin de vos parties, c’est la personne responsable qui doit dire ce qu’elle a pensé de l’exécution de la solution et des différents ajustements à faire. Ensuite, les joueurs pourront partager leur expérience aussi et vous trouverez ensemble des ajustements afin de rendre l’application plus adaptée ou vous déciderez de changer entièrement de solution.

Défi

A vous de jouer maintenant. Sélectionnez l’erreur la plus récurrente, la plus basique de votre équipe. Appliquez la méthode et lancez-vous. Je vous préviens tout de suite, cela sera très difficile à tenir, car vous jouerez justement d’une manière où vous n’avez pas l’habitude. Mais c’est exactement ce dont vous avez besoin, car si vous jouiez de manière naturelle, vous auriez encore le même problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *