Comment vaincre les frottements grâce aux jeux vidéo

de | 14 juillet 2017

Nous nous sommes tous déjà lancés dans des projets qui ont finalement échoué ou que nous avons décidé d’abandonner faute de motivation. Généralement nous sommes assez déçus et nous nous contentons de mettre cela sur le dos de notre personnalité voire même notre personne à part entière. Or, si vous avez échoué, ce n’est pas vous en tant que tel qui êtes mauvais, vous avez seulement sous-estimé la tâche. Quand on tombe dans le piège du « j’ai échoué, je suis nul », cela ne nous donne plus envie de recommencer. On commence à perdre confiance en soi et on fait la pire erreur qui soit, on diminue notre envie de réussir, on réduit nos ambitions et on se met à faire ce que l’on est sûr de réussir. Notre seule consolation dans ce moment est de dire « au moins, j’ai essayé ». Cela a des conséquences désastreuses sur notre développement, notre épanouissement, car si vous continuez sur cette pente, vous aurez une mauvaise image des échecs. Vous ferez partie de ces gens qui souhaitent que les autres échouent pour ne pas avoir à vous sentir mal.

Je vous propose de faire plutôt partie des gens qui pensent exactement l’inverse. Les échecs sont pour certaines personnes des tremplins vers la réussite. Oui, des accélérateurs plutôt que des freins. Comment réussissent-ils cette prouesse? En tirant des leçons de leurs échecs et en s’en servant comme des leçons de vie. Bien sûr, tout le monde sait que nous devons apprendre de nos erreurs, mais très peu de gens le font ou savent comment faire. Mais ici, je ne vais pas vous aider à transformer vos échecs en tremplins, ici je vais vous expliquer pourquoi, à la base, vous avez échoué. Je vais vous expliquer clairement la situation pour que vous puissiez réaliser que vous n’avez pas mis toutes les chances de votre côté. En prenant l’habitude de faire attention aux éléments que je vais vous décrire ici, vous remarquerez que vous atteindrez vos objectifs beaucoup plus facilement et surtout plus rapidement. Une fois que vous avez intégré ce concept, vous pourrez à votre tour, donner des conseils aux autres pour qu’ils puissent, eux aussi, atteindre leurs objectifs et s’épanouir.

Un concept sous-estimé, mais bien connu des joueurs de jeux vidéo, les frottements

Les frottements forment une force ou un processus qui retire de l’énergie dans un système avec le temps. En présence de frottements, il est nécessaire de fournir de l’énergie en permanence si nous voulons que le système continue de fonctionner à un rythme défini. Nous connaissons tous les frottements dans l’air. Un parachutiste qui saute d’un avion n’accélérera pas indéfiniment, il finira par atteindre une vitesse limite à cause de l’air qui le retient dans sa chute. Mais les frottements ne sont pas que des forces mécaniques, ce concept est bien plus vaste.

Jeu vidéo : Evolve. Le chasseur peut poser des pièges qui ralentiront le monstre.

Un frottement peut être par exemple un obstacle qui vous empêche de réaliser une action. Par exemple, lorsque vous décidez de vous mettre au sport, beaucoup d’activités de votre quotidien vont vous empêcher de le faire, ils constitueront alors des frottements. La télévision, les jeux vidéo, être parent, tous ces éléments vous empêcheront de dégager du temps, par extension de faire du sport et donc d’atteindre votre objectif sur la durée.

Sur ce blogue, nous parlons jeux vidéo et dans les jeux vidéo, la lutte contre les frottements est permanente. Tout d’abord, les développeurs de jeux vidéo font tout pour que les mécaniques au cœur de leurs jeux vidéo soient les plus fluides possible. Dans les jeux de combat, les attaques standards doivent être exécutées rapidement et sans trop d’effets visuels pour ne pas gêner la lecture du jeu. Afin de rendre le jeu attrayant et qu’un maximum de joueurs s’investissent dans le jeu de combat en question, il sera possible d’utiliser un mode d’entraînement pour apprendre les combinaisons de touches à son rythme. Vous retirez un poids des joueurs qui devaient trouver un partenaire assez sympa pour se laisser taper dessus. Vous retirez alors du frottement pour qu’ils puissent atteindre leur but qui est de s’entraîner. Dans les jeux de gestion, tous les menus intéressants sont à portée avec un minimum de clics, 2-3 maximum. Cela permet aux joueurs d’avoir le maximum d’informations pertinentes pour le minimum d’efforts à fournir. Choisissez n’importe quel jeu, identifiez les éléments-clés de ce jeu, ce qui le démarque par rapport aux autres et vous commencerez à réaliser la quantité d’efforts fournis par les développeurs pour le rendre agréable en supprimant les frottements qui vous auraient empêché de les utiliser et donc de jouer pleinement à votre jeu.

Lorsque vous décidez de vous améliorer sur vos jeux vidéo, les frottements dans votre vie sont partout. Plus votre objectif sera ambitieux et plus vous devrez éliminer de frottements pour atteindre votre objectif. Car ici, l’information clé est de réaliser que la présence de frottements implique que vous perdrez du terrain si vous ne faites pas constamment des efforts. Moins vous aurez de frottements et plus il sera simple pour vous de vous maintenir à niveau, mais surtout cela vous permettra de progresser bien plus rapidement et avec moins d’efforts.

La réduction des frottements a des impacts considérables sur vos performances et sur la réussite de vos projets

Ici, je vais vous proposer une méthode qui est en fait un préliminaire à engager avant de vous lancer dans n’importe quel projet, que cela soit lié aux jeux vidéo ou non. Cette méthode consiste tout simplement à éliminer les 5 sources de frottements les plus handicapantes (dans la mesure du possible) avant de vous lancer dans votre projet. C’est-à-dire qu’en plus de vous libérer du temps, de prévoir votre journée, etc, pour avancer dans votre projet, vous allez en plus réduire les frottements de votre vie.

Prenons l’exemple d’un de mes élèves qui peinait à trouver du temps pour s’entraîner sur Starcraft II. Le matin, il se levait tard, il travaille la journée, quand il revient du travail, il est fatigué et il doit faire à manger pour ses enfants. Le soir, ses amis sont connectés et ils l’attendent de pied ferme pour jouer ensemble. Vous l’aurez compris, tous les éléments que j’ai cités sont des frottements. Evidemment, quand je vous parlais de supprimer les 5 frottements les plus handicapants, je ne lui ai pas proposé de quitter son travail ou de supprimer sa famille ni ses amis. Mais en creusant petit à petit dans son quotidien, nous avons pu détecter des éléments qu’ils pourraient supprimer voire déplacer afin de se libérer du temps d’une part, mais surtout ne pas perdre son énergie pour ces activités chronophages.

En tête de liste des frottements qui l’empêchent de s’entraîner, nous avons trouvé : (en gras, ceux dont il s’est débarrasser, en souligné, les activités qu’il a réduites)

  1. La télévision, séries, ou autres émissions (que cela soit effectivement sur la télévision ou sur Internet)
  2. Le journal de 20h (je vous expliquerai pourquoi plus bas)
  3. Jouer 3h avec ses amis le soir et se coucher tard
  4. Se préparer à l’arrache le matin, car il se lève toujours au dernier moment (surtout après une soirée jeux vidéo avec ses amis)
  5. Les streams en retard à regarder
  6. Les courses qu’il faisait en famille
  7. Vérifier les devoirs de ses enfants
  8. Les bouchons pour aller au travail (et les bouchons pour revenir du travail)
  9. Gérer les e-mails professionnels qui lui prenaient un temps fou pour très peu de gain
  10. Mieux organiser sa journée de travail, car il passe près du quart de son temps de travail à attendre

Pourquoi le journal de 20h?

Si nous analysons le journal de 20h, qu’est-ce que l’on y trouve? Des mauvaises nouvelles et surtout, des événements où nous ne pouvons rien y faire. Que cela soit par manque de moyen, ou à cause de la distance trop importante qui nous sépare du lieu des événements en question. D’un point de vue productivité, il n’y a aucun intérêt à regarder le journal de 20h. Pour ceux qui me rétorqueraient qu’il faut se tenir au courant, ne vous inquiétez pas, le reste de l’humanité regarde le journal et en parle au travail, il s’informera à ce moment-là.

Pour le reste, une meilleure organisation

Nous avons travaillé ensemble afin qu’il gère mieux sa journée. Par exemple, les courses qu’il faisait en famille, il les fait maintenant seul avec une liste de produits à acheter. Cela lui prend trois fois moins de temps et lui épargne énormément de frustration. Il a arrêté de regarder toutes les séries qui passent pour ne regarder que les meilleurs. Il ne joue « que » deux heures avec ses amis au lieu de trois. La veille au soir, il prépare tout ce qu’il y a à préparer pour le lendemain matin. Il a arrêté de regarder les chaînes de streaming en VOD, car cela lui prenait trop de temps pour presque aucun bénéfice. Enfin au travail, il gérait les e-mails toute la journée, je lui ai proposé une méthode lui permettant de le faire en 45 minutes, il a adopté la méthode très rapidement. Quant au temps d’attente de son travail, malheureusement cela dépend de paramètres qui sont au-delà de sa zone de contrôle et il doit quand même attendre une partie de la journée.

Mais pourquoi n’a-t-il pas fait ça avant?

La réponse courte, le manque de temps et d’énergie. C’est une chose de savoir qu’une meilleure gestion du temps permet d’en gagner. Mais le faire réellement est une tout autre histoire. En posant clairement les choses sur papier, il a pu identifier les éléments qui l’empêchaient de faire ce dont il avait envie (les fameux frottements). Il n’avait besoin de libérer qu’une heure pour pouvoir s’entraîner, il en a libéré 5 et s’est remis à lire des livres.

Défi

A vous de jouer maintenant! Identifiez deux frottements majeures dans votre vie dont vous pouvez vous passer. Pour les identifier, rien de plus simple, posez-vous la question « est-ce que le bénéfice que je tire de cette activité vaut le temps que j’y consacre? ». Une fois que vous avez identifié ces deux frottements, essayez pendant une semaine de vous en passez. Si le test est concluant, je vous propose de continuer pendant 21 jours. Vous commencerez à réaliser la quantité de temps que vous perdez et commencerez à investir ce temps dans des projets qui vous tiennent à cœur et qui vous permettront de vous épanouir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *