[AD] Comment se débarrasser de ses mauvaises habitudes dans les jeux vidéo

de | 7 août 2017

Je devrais regarder plus souvent la mini-carte, je devrais plus souvent utiliser le bouton pour signaler la position des adversaires, je devrais dire signaler à mes alliés la position de mes adversaires, je devrais communiquer plus souvent… Si vous jouez à des jeux en ligne compétitifs, vous vous êtes forcément dit une de ces phrases ou une phrase similaire. Ici, j’aimerais parler de nos mauvaises habitudes dont nous avons beaucoup de mal à nous défaire. Nous savons pertinemment que si nous faisions effectivement ce que nous disons, notre niveau de jeu serait meilleur. Cela nous permettrait d’avoir un avantage décisif et pourtant nous n’y arrivons toujours pas. Parfois nous essayons de faire des sessions de jeux où nous nous forçons à utiliser ces mécaniques que nous sous-estimons beaucoup trop. Généralement cela marche pendant 3 minutes, puis nous retombons dans nos travers. Il ne se passe ensuite pas une seule défaite où nous nous disons que nous aurions dû travailler ce point. Quand nous décidons finalement de nous y consacrer pleinement, nous ne remarquons toujours pas de changements. On commence alors à croire que nous ne sommes pas suffisamment bons, peut-être même que nous ne méritons pas de nous améliorer?

Non, cela n’a rien à voir. Ici, j’aimerais vous donner une méthode efficace pour venir détruire chacune de ces mauvaises habitudes. Que ce soit clair, ce n’est pas le fait de ne pas faire assez d’efforts qui vous empêchent de progresser, bien au contraire. Sans le savoir, vous commettez une erreur qui a pour effet de vous obliger à vous concentrer sur le mauvais élément, ce qui explique le fait que vous n’arrivez tout simplement pas à travailler les points que vous essayez de changer, comme regarder plus souvent la mini-carte par exemple. En comprenant ce phénomène, en réalisant les erreurs que vous avez faites précédemment, vous saisirez enfin pourquoi tous vos efforts n’ont eu aucun effet. Vous saurez aussi avec certitude que cela n’a rien à voir avec le mérite, ou la valeur des gens, ce ne sont que des raisonnements irrationnels. Enfin, grâce à ces explications, vous pourrez à partir de ce moment, travailler chacun des points qui vous fait défaut et améliorer très concrètement votre niveau de jeu.

Quand la méthode devient l’objectif, il est normal d’échouer et de se sentir frustré

Jeu vidéo : Starcraft II. Dans tous les jeux de stratégie en temps réel, la mini-carte reste l’outil le plus utile et le plus sous-utilisé par les joueurs. L’action à l’écran est parfois trop prenante, permettant à l’assaillant de mener des attaques sur plusieurs fronts.

Quand nous regardons les joueurs professionnels jouer, ils utilisent systématiquement mieux les outils offerts par le jeu que nous. Cela leur permet de récolter beaucoup d’informations et donc de mieux se défendre en leur offrant une marge de manœuvre maximale, mais aussi d’attaquer leur adversaire là où ils feront le plus de dégâts. En tant que joueurs moins expérimentés, nous réalisons rapidement les avantages d’utiliser ces outils que nous négligeons. Alors notre premier réflexe est de les utiliser plus souvent dans le but de… les utiliser plus souvent. Oui, je sais que c’est idiot à dire, mais c’est exactement ce que nous faisons et c’est aussi là qu’est le problème. Parce que notre façon de jouer ne nous pousse pas à utiliser ces outils, nous ne les utilisons tout simplement pas. Nous les avons remplacés par d’autres méthodes moins efficaces, mais qui marchent tout de même pour nous. Au lieu de trouver un but à l’utilisation de ces outils, nous nous contentons simplement de les utiliser et c’est pour cela que vous n’arriverez jamais à vous débarrasser de la mauvaise habitude de ne pas les utiliser.

Afin de vous mettre à utiliser ces outils efficacement, vous devez leur trouver un but, je dirais même que vous devez les rendre indispensables à votre façon de jouer. Mais il y a un problème, vous parvenez déjà à jouer « correctement » sans les utiliser, comment faire pour les rendre centraux? La première étape est de réaliser concrètement la puissance de l’outil en question. Vous devez réaliser que son utilisation a des bénéfices autres que ceux qui vous paraissent évidents. Vous devez imaginer les utiliser pour toutes les actions que vous faites actuellement, comment cela vous rendrait plus rapide? plus coordonnée avec vos équipiers? plus précis? Une fois que vous avez identifié les bénéfices, vous devez travailler l’utilisation de ces outils afin d’en tirer les bénéfices que vous venez de citer. Ici, parce que vous avez un but, l’outil que vous devez travailler va devenir votre méthode afin d’atteindre ce but. Il ne s’agira plus ici d’utiliser un outil pour le simplement fait de l’utiliser, car cela ne marche pas comme vous avez pu le constater à de nombreuses reprises.

Toutefois il y a de nombreux pièges dont le plus évident est le suivant : au lieu d’être plus efficace, vous deviendrez exactement l’inverse et cela sera très frustrant. En effet, vous n’avez pas encore l’habitude d’utiliser ces outils, alors vos mouvements seront naturellement plus lents, mais aussi, il vous faudra vous concentrer pour les utiliser, là où précédemment vous pouviez jouer sans effort. Ici, vous risquez de tomber dans le piège de jouer pour gagner plutôt que de vous entraîner à maîtriser ces nouveaux éléments. Parce que vous êtes moins efficace en utilisant ces nouveaux outils, vous serez nettement moins efficace et vous aurez beaucoup plus de chances de perdre. Si vous jouez la gagne, vous n’arriverez tout simplement pas à utiliser ces outils.

Une méthode simple et efficace afin d’utiliser efficacement ces nouveaux outils

C’est pourquoi j’aimerais aussi vous partager ma méthode, elle vous permettra d’utiliser ces outils sans tomber dans les nombreux pièges qui vous attendent. La méthode tient en 8 points qui sont les suivants :

  1. Déterminer la liste des avantages à utiliser ces outils que vous sous-estimez pour absolument toutes les actions que vous pouvez imaginer.
  2. Faites-en une liste en les classant par ordre d’importance. Vous travaillerez ces points par petits groupes. Si vous avez vraiment du mal, faites-le point par point.
  3. Tous les jours, déterminez une période d’entraînement. Durant cette période, vous jouerez pour… perdre. Parce que vous avez accepté le fait que vous allez perdre, vous allez pouvoir vous détacher de tous vos impératifs d’efficacité. Cela vous permettra de faire vos tests tranquillement. De nombreux jeux en ligne compétitifs permettent de jouer d’un côté en parties classées et de l’autre en parties non classées. Ne faites pas comme l’immense majorité de joueurs qui passent à côté de l’énorme opportunité de s’améliorer en parties non classées.
  4. Avant de lancer la partie, décomposez la liste des actions que vous devrez faire afin d’utiliser l’outil en question. Vous devez faire cette description de façon que quelqu’un qui lise votre liste d’actions puisse produire exactement le résultat désiré. La description doit aussi vous permettre d’atteindre tous les bénéfices que vous avez identifiés. Ma description contient même le mouvement de mes yeux, c’est pour vous dire à quelle précision vous devez décrire cette liste.
  5. Puis, vous allez exécuter cette liste d’actions à une vitesse faible. Comme vous l’avez peut-être remarqué, vous êtes déjà extrêmement lent par rapport à votre méthode habituelle. Cela est normal, vous faites quelque chose de nouveaux pour vous, pour vos doigts, pour vos muscles. Afin de faire les choses rapidement, vous devez d’abord commencer à les faire lentement. Cela vous permettra d’avoir du temps pour réfléchir et suivre votre liste d’actions tranquillement.
  6. Une fois que vous exécutez cette liste d’actions lentement et sans effort, augmentez légèrement la vitesse.
  7. Répétez cette augmentation de vitesse autant de fois que nécessaire jusqu’à atteindre et même dépasser votre vitesse d’exécution avec votre ancienne méthode.
  8. Une fois que vous avez atteint ce niveau, faites la même chose mais en parties classées cette fois-ci. Cette étape permet de valider ou non votre entraînement. Si, dans un contexte à enjeu élevé, vous continuez d’exécuter votre liste d’actions, alors votre entraînement est terminé et vous pouvez passer aux prochains points à améliorer. Si vous retournez dans vos travers (votre ancienne méthode), vous aurez besoin de plus d’entraînement.

J’ai utilisé des dizaines de méthodes, y compris des méthodes venant de joueurs professionnels et je n’y arrivais toujours pas. Cette méthode que je vous présente ici est la seule qui a marché. Il a fallu quelques années de développement, mais je suis heureux de dire que lorsque je dois apprendre à utiliser de nouveaux outils, c’est la méthode que j’utilise systématiquement. Je pense sérieusement que le jeu en vaut la chandelle. En effet, sachez que ces outils que vous sous-estimez, tout le monde les sous-estime à votre niveau. Les maîtriser vous fera bondir littéralement dans le classement, cela a été le cas pour moi à chaque fois. Pour être le plus efficace possible, entraînez-vous tous les jours, même si cela consiste à ne lancer qu’une seule partie.

Défi

A vous de jouer maintenant. Quels éléments aimeriez-vous apprendre à utiliser? Appliquez la méthode décrite, mettez fin à cette situation qui a déjà trop duré et améliorez concrètement votre niveau de jeu en maîtrisant de nouveaux outils.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *